Version classiqueVersion mobile

Habitat, État, société au Maghreb

 | 
Pierre Robert Baduel

Deuxième partie. Habitat urbain, acteurs sociaux, droit et foncier

La propriété foncière urbaine à Fès

Réflexions méthodologiques

Naïma Lahbil

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cet article analyse un segment du marché foncier urbain de l’agglomération de Fès, objet d’une recherche en cours et vaste question qui induira des réponses floues si on ne procède pas au bornage précis du territoire de la fouille. Plusieurs découpes sont possibles :

  • en fonction du critère juridique : on aura alors des terrains publics, collectifs, habous et privés. Cette dernière catégorie peut se diviser en privés clandestins et privés réglementaires.
  • en fonction de la destination du terrain : pour l’habitat, le commerce ou l’industrie.

Objet de silence et donc de phantasmes, la propriété privée foncière urbaine exige un détour analytique pour être connue. Elle apparaît au moment des mutations, dont les plus apparentes sont les lotissements définis ici par l’action de découper un terrain en plusieurs parcelles destinées à la vente. L’enquête menée dans l’agglomération de Fès a confirmé l’idée d’une confusion entre la propriété juridique du sol et la fonction de lotissement. C’est pou...

Auteur

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search