Version classiqueVersion mobile

Habitat, État, société au Maghreb

 | 
Pierre Robert Baduel

Deuxième partie. Habitat urbain, acteurs sociaux, droit et foncier

Réseaux notabilaires et promotion foncière clandestine

Le cas de Tabriquet Nord à Salé

Abdelghani Abouhani

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A un moment où « l’habitat clandestin » commence à devenir un des traits majeurs qui caractérise le type d’urbanisation que connaît le Maroc depuis plus de deux décennies, il semble naturel que les préoccupations des chercheurs et celles de l’administration convergent, s’interpénètrent, se recoupent et que des critiques méthodologiques ainsi que des discours politiques soulignent l’urgence d’études qui, en éclairant le phénomène, permettent de limiter sa rapide propagation.

Certes on assiste, depuis quelques temps, au développement d’une vaste littérature sur « l’habitat clandestin »1. Mais le caractère partiel de ces recherches est incontestable. Si elles ont permis de bien décrire le phénomène, de le quantifier et d’en établir une typologie, elles n’en ont par contre fourni que des explications trop générales : exode rural, sous-industrialisation, inefficacité du contrôle administratif, etc... Et la question de savoir si de telles justifications contribuent à éclaircir ou occulter ...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search