Version classiqueVersion mobile

Théorie quantique et sciences humaines

 | 
Michel Bitbol

Seconde Partie. Parallèles formels

La théorie non-classique de la mesure : Un cadre pour les sciences du comportement*

V. I. Danilov et A. Lambert -Mogiliansky

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction

Avec la Mécanique Quantique (MQ) nous avons appris que le monde des particules subatomiques est régi par les lois « étranges » (c’est-à-dire, non-classiques). Récemment, l’intérêt pour MQ a connu un grand essor. Partiellement, cela est du aux développements de l’informatique quantique, qui ont incité des physiciens et, plus récemment, des économistes, à étudier l’utilisation de l’information quantique dans les jeux (Eisert (1999), La Mura (2004)). Une autre direction de recherche s’est développée réponse à des observations d’objets (macro) classiques (par exemple, la perception humaine ou les préférences) manifestant des propriétés considérées comme propres aux objets de la MQ. Dans un article (2009), Lambert-Mogiliansky, Zamir et Zwirn proposent une vers...

Auteurs

CEMI, Académie des Sciences de Russie, Moscou danilov@cemi.rssi.ru

vdanilov43@mail.ru

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search