Version classiqueVersion mobile

Habitat, État, société au Maghreb

 | 
Pierre Robert Baduel

Première partie. Les politiques de l'habitat

La politique d’habitat en Tunisie depuis l’indépendance

Jean-Marie Miossec

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le problème de l’habitat n’est pas nouveau en Tunisie, ni au Maghreb. Charles Monchicourt et Augustin Bernard avaient déjà évoqué la misère de l’habitat rural (Monchicourt, 1913, Bernard, 1921, 1924) et Jean Despois (1955), dans sa solide étude sur l’habitat sahélien, après avoir rappelé que « certains villages (...) ont un aspect misérable avec leurs habitations en toub dont la moitié est démolie » montrait que « l’aspect des maisons du moins chez les riches, tend à transformer un peu la physionomie de certaines rues, à leur donner un air de ville (...) elles sont plus largement ouvertes sur la cour et plus claires ; l’électricité, l’eau courante parfois, achèvent de donner à certaines d’entre elles un aspect d’aisance et de confort, un aspect bourgeois, mais il faut posséder beaucoup d’oliviers ou avoir été fonctionnaire, médecin ou avocat, pour se payer un tel luxe ». Autre observateur attentif de l’évolution sociale en Tunisie, le Docteur Materi, à qui revient la paternité du te...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search