Version classiqueVersion mobile

Les chercheurs du passé 1798-1945

 | 
Ève Gran-Aymerich

Naissance de l’archéologie moderne

Avant-propos

André Laronde

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est une banalité que de constater combien l’archéologie, sortant du cercle étroit de l’érudition, a acquis droit de cité dans notre vie. Le goût des voyages aidant, la découverte des monuments du passé séduit désormais le plus grand nombre, et la faveur obtenue par les grandes expositions est là pour le confirmer, en Europe occidentale ou encore Outre-Atlantique.

Le brillant, la superficialité aussi de cet engouement ne doivent pas cacher l’indéniable progrès que l’archéologie a effectué depuis un siècle. Ce mouvement est l’aboutissement d’un courant qui remonte à l’aube des Temps modernes. Comment ne pas évoquer, parmi tant d’autres figures, Cyriaque d’Ancône, qui, en plein xve siècle, parcourut la Grèce continentale et insulaire pour collecter les inscriptions grecques. Dès ses origines, la Renaissance ne s’était pas consacrée uniquement à la redécouverte et à la diffusion de textes, même si cette œuvre reste d’un éclat exceptionnel. Le xvie et le xviie siècles furent l’âge des v...

Auteur

Professeur à l’université de Paris IV – Sorbonne

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search