Version classiqueVersion mobile

De Darwin à Piaget

 | 
Dominique Ottavi

V. Observez bien vos élèves…

Édouard Claparède et la révolution copernicienne de la pédagogie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Édouard Claparède se plaît, dans son autobiographie, à évoquer la mémoire de son grand-oncle, nommé lui aussi Édouard Claparède. Bien qu’il soit né un an après la mort de ce dernier, il lui accorde le statut d’un modèle. Le grand-oncle fut élève de Johannes Müller à Berlin, en même temps que E. Haeckel, et devint un pro-darwinien militant ; il aurait dit : « J’aime mieux être un singe perfectionné qu’un Adam dégénéré. » L’évocation un peu mythique de ce personnage vient en écho de certaines préoccupations de É. Claparède, comme celle de replacer l’enfance dans une vision globale de l’évolution, ou d’expliquer l’intelligence par l’adaptation. Médecin de formation1, le jeune Claparède fut initié à la psychologie par Flournoy, entre 1888 et 1893 ; Flournoy est lui-même sous l’influence de W. James (qui fut d’ailleurs l’élève du premier Claparède), et la psychologie « fonctionnelle » mise au point par Claparède fait une grande place à la valeur de l’utilité, chère au pragmatisme. Ce pra...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search