Version classiqueVersion mobile

De Darwin à Piaget

 | 
Dominique Ottavi

II. L’enfant, origine de l’homme

Wilhelm Preyer et l'activité de l'enfant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le cas de Romanes montre que « des » évolutionnismes influent sur le devenir de la psychologie de l’enfant, et pas seulement la théorie qui nous apparaît aujourd’hui comme légitime sous ce nom. Dans le cas d’un autre pionnier, Wilhelm Preyer, un questionnement sur le vivant conduit là encore à l’étude du développement de l’enfant. Cette fois, ce n’est pas seulement l’idée d’un développement psychologique progressif qui se fait jour, mais une notion fondamentale dans la conception contemporaine de l’enfance est mise au premier plan : celle d’activité de l’enfant.

Wilhelm Preyer, professeur de physiologie à Iéna de 1868 à 1888, y côtoie Ernst Haeckel. Pas plus que pour ce dernier, l’étude de l’enfant ne se conçoit dans l’œuvre de Preyer de manière isolée. Parce que le psychisme humain est particulièrement développé, il attend de l’individu-enfant qu’il révèle les progrès évolutifs de l’intelligence. L’« âme de l’enfant » est liée au développement organique et à la croissance du cerveau...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search