Version classiqueVersion mobile

De Darwin à Piaget

 | 
Dominique Ottavi

II. L’enfant, origine de l’homme

Introduction à la deuxième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Herbert Spencer en Angleterre, comme, en Allemagne, Ernst Haeckel, contribue à installer dans le paysage intellectuel une représentation nouvelle de l’enfant en même temps qu’un nouveau concept : l’enfant est fait de mémoire biologique, de conservation d’un passé lointain. Conjointement, il recèle une espérance telle que la met en scène la machine à explorer le temps de H.G.Wells, l’espérance de connaître le passé et même l’avenir1. Le philosophe Théodule Ribot est en France le relais de ce point de vue. Comme H. Spencer2, il esquisse la psychologie de l’enfant dans son œuvre, même s’il appartient à d’autres de donner son essor définitif à cette nouvelle discipline.

On trouve par exemple en 1888 dans la Psychologie de l’attention, de T. Ribot, un raisonnement analogue à celui de H. Spencer ; le développement individuel y est considéré comme le résumé du développement de la nature humaine dans son évolution à travers les civilisations. L’évolutionnisme ne fait en somme que compléter s...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search