Version classiqueVersion mobile

La reconnaissance aujourd’hui

 | 
Christian Lazzeri
, 
Alain Caillé

Troisième partie : Critiques de la problématique de la reconnaissance

Pathologies de la reconnaissance

Elena Pulcini

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ni reconnaissance ni méconnaissance

Dans la réflexion contemporaine sur la reconnaissance, on rencontre d’habitude l’opposition – initialement théorisée par Axel Honneth – entre reconnaissance et méconnaissance.

À l’idée positive de reconnaissance, conçue comme condition indispensable à l’auto-réalisation des individus et à une relation positive avec soi-même, on oppose le concept négatif d’un manque de reconnaissance, qui se traduit par des formes de « mépris » et engendre des processus d’humiliation et d’exclusion nuisant à l’identité et à la vie des personnes qui en sont l’objet.

Or, le type de reconnaissance que je voudrais analyser ici ne peut être ramené à aucune de ces deux polarités. Du moment qu’il n’équivaut ni à la reconnaissance positive ni à son absence, je propose de le définir comme une forme de reconnaissance pathologique, en associant le concept de pathologie aux « processus de développement de la société que l’on peut concevoir comme des développements faux ou déformé...

Auteur

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search