Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

La reconnaissance aujourd’hui

 | 
Christian Lazzeri
, 
Alain Caillé

Première partie. Les politiques de la reconnaissance

Justice transitionnelle et théories de la reconnaissance

Christian Nadeau

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Dans cet article, je poserai la question de la pertinence des théories de la reconnaissance dans l’élaboration des théories de la justice transitionnelle. Par théories de la reconnaissance, j’entends, à la suite d’auteurs aussi différents que Axel Honneth, Emmanuel Renault, Christian Lazzeri, ou Charles Taylor, le mouvement permettant de reconnaître positivement ou négativement un individu pour sa capacité à être l’agent d’une action ou à être responsable d’une conséquence de l’action. L’évaluation de cette reconnaissance peut être positive ou négative : elle prendra dans ce dernier cas la forme du blâme, et de la satisfaction d’attentes en réaction aux capacités de l’agent dans celui d’une évaluation positive. Ce que l’on nomme depuis Hegel la « lutte pour la reconnaissance » est la revendication par l’agent d’une attestation de capacités, lesquelles sont reconnues et jugées conformes à un usage acceptable par la société vers laquelle est dirigée cette revendication1. La justice tr...

© CNRS Éditions, 2009

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540