Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La reconnaissance aujourd’hui

 | 
Christian Lazzeri
, 
Alain Caillé

Première partie. Les politiques de la reconnaissance

Assumer l’héritage de la théorie critique : sauver Marx par la reconnaissance ?

Emmanuel Renault

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Axel Honneth a conçu sa théorie de la reconnaissance comme un moyen d’infléchir le tournant communicationnel habermassien en renouant avec le programme initial de la théorie critique, élaboré par Horkheimer principalement dans les années 19301. Or, le terme de théorie critique ne correspondait initialement qu’à une manière euphémisée de se référer au marxisme. Il n’est donc pas surprenant que la question controversée du rapport de la théorie de la reconnaissance au programme initial de la Théorie critique conduise souvent au problème du rapport à Marx.

L’idée de théorie critique recouvre aujourd’hui des projets théoriques divergents, y compris chez ceux qui se réclament d’une tradition francfortoise. Elle est également l’objet de nombreux conflits où entrent en jeu des divergences théoriques et politiques, mais aussi des stratégies de captation d’héritage. Parmi ceux qui se réclament de la tradition francfortoise, on compte des partisans de la théorie de la reconnaissance, mais aussi...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540