Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La reconnaissance aujourd’hui

 | 
Christian Lazzeri
, 
Alain Caillé

Table des matières

Alain Caillé et Christian Lazzeri

Introduction

De quelques difficultés de la problématique de la reconnaissance
La reconnaissance, un bien à maximiser ?
Reconnaître nécessairement, et comment ?
Consistance et cohérence du concept de reconnaissance
Reconnus par qui ?
Reconnaissance de quoi ?
Sur le présent livre
Première partie : Les politiques de la reconnaissance
Deuxième partie : Quelle reconnaissance ?
Troisième partie : Critiques de la problématique de la reconnaissance
Quatrième partie : Ouvertures anthropologiques

Première partie. Les politiques de la reconnaissance

Emmanuel Renault

Assumer l’héritage de la théorie critique : sauver Marx par la reconnaissance ?

Philosophie normative ou théorie sociale ?
Quelle conception des luttes sociales ?
Interactions, institutions, structures sociales ?
Quel diagnostic historique pour quelle critique
Stéphane Dufoix

Connaître et reconnaître le passé ? Huit dimensions des politiques de reconnaissance

Les dimensions de la politique de reconnaissance
Mémoire et histoire collective
Christian Nadeau

Justice transitionnelle et théories de la reconnaissance

Première partie : Les théories de la justice transitionnelle
Les thèses de Jon Elster
Deuxième partie : les théories de la reconnaissance
Conclusion
Christian Lazzeri

Reconnaissance et redistribution ?

Repenser le modèle dualiste de Nancy Fraser

Classe, statut, redistribution et reconnaissance
Parité de participation, construction des identités et stratégies de transformation sociale.
III. Limites et problèmes du modèle dualiste

Deuxième partie : Quelle reconnaissance ?

Alessandro Pizzorno

Rationalité et reconnaissance

Les carences fondamentales de la rationalité instrumentale
Les deux jugements absents dans la théorie du choix rationnel : le jugement du moi futur et le jugement des autres
La structure de la subjectivité et les conséquences de l’omission du temps
La structure de l’altérité : les conséquences de l’omission d’autrui
La reconnaissance comme sociabilité
Les carences fondamentales de la rationalité instrumentale
L’opération du jugement
Adam Smith et Rousseau : le regard des autres et son horreur ambiguë
L’attention aux rapports interpersonnels comme structure de la subjectivité : Hegel
La référence aux situations de reconnaissance dans la pensée sociologique : Weber et Durkheim
Une typologie des théories sociologiques de la « reconnaissance »
Sandra Laugier

Stanley Cavell : scepticisme et reconnaissance

Ordinaire, scepticisme, tragédie
L’ordinaire et la reconnaissance : la comédie
Langage et reconnaissance
Renaissance, reconnaissance, méconnaissance
Couple, conversation et reconnaissance
Reconnaissance, rupture et désobéissance
Estelle Ferrarese

Performativité, pouvoir, vulnérabilité. À propos de quelques immanquables corrélats de l’idée de reconnaissance

Prétention à la reconnaissance et émergence d’un pouvoir
L’acte de reconnaissance, un acte performatif ?
Olivier Voirol

Invisibilité et « système ». La part des luttes pour la reconnaissance

Le concept de « système » chez Habermas
Reconnaissance et estime sociale
Le concept d’estime sociale
Estime sociale et « abstraction des rapports sociaux »
Le concept d’invisibilité : exclusion et abstraction
Exclusion : l’activité « invisible »
Abstraction : la réduction des rapports sociaux
L’invisibilité comme « abstraction des rapports sociaux »
L’oblitération de la reconnaissance
La part des luttes pour la reconnaissance
Jacques Bidet

La « métastructure », concept de la reconnaissance / méconnaissance

La reconnaissance/méconnaissance métastructurelle : l’amphibologie de l’interpellation
La contradiction
L’amphibologie
Le système-monde, la lutte sans la reconnaissance
La compénétration entre structure et système : l’universalisation de la reconnaissance /méconnaissance
Le système détermine (pervertit) la structure État-nation
L’État-monde détermine le système-monde, et vice versa

Troisième partie : Critiques de la problématique de la reconnaissance

Nathalie Heinich

Ce que l’art fait à la problématique de la reconnaissance : du respect à l’estime

Un point aveugle
Art et estime
Sociologie de l’art et reconnaissance
La reconnaissance, entre égalitarisme et méritocratie
Patrick Pharo

Les ambiguïtés de la reconnaissance

Les sens de la reconnaissance
Le statut moral des luttes pour la reconnaissance
Luttes pour la reconnaissance et concurrences sociales
Luttes pour la reconnaissance et respect de soi
La reconnaissance des droits et des libertés
Elena Pulcini

Pathologies de la reconnaissance

Ni reconnaissance ni méconnaissance
1.1.
La passion de la reconnaissance et le Moi mimétique
2.1.
2.2.
Parcours vers la reconnaissance morale
3.1.

Quatrième partie : Ouvertures anthropologiques

Philippe Chanial

Sauver l’honneur, dompter l’envie. Splendeurs et misères de la reconnaissance en démocratie selon A. de Tocqueville

I.
La sphère des relations primaires, de l’amour, de la famille et de l’amitié
La sphère juridique
La sphère de la solidarité
II.
III.
IV.
V.
Conclusion
François Flahault

Reconnaissance et anthropologie générale

I.
II.
La reconnaissance comme don premier
La reconnaissance n’est pas la seule modalité du lien existentiel avec les autres
Il est néfaste que le désir d’exister soit entièrement absorbé par des enjeux de reconnaissance
Reconnaissance inconditionnelle, reconnaissance conditionnelle
Reconnaissance ne veut pas toujours dire réciprocité
Marcel Hénaff

Anthropologie du don : genèse du politique et sphères de reconnaissance

L’offre et la demande de reconnaissance : le cas du don réciproque cérémoniel
Relation politique
Conflit
Réciprocité
Publicité
La question de la reconnaissance publique aujourd’hui
Conclusion