Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

L’art et la mort

Réflexions sur les pouvoirs de la peinture à la Renaissance

Hors collection

Éditeur : CNRS Éditions

Lieu d’édition : Paris

Publication sur OpenEdition Books : 16 juin 2016

Collection : Hors collection

Année d’édition : 2006

Nombre de pages : 125


Présentation

Quels liens l’art et la mort entretiennent-ils à la Renaissance ? Comment montrer la mort en peinture ? Quelles sont les œuvres les plus exemplaires produites en Italie ? Afin d’apporter quelques éléments de réponse, l’auteur s’est appuyé sur la littérature artistique des xve et xvie siècles. Le rassemblement des textes a permis de dégager les enjeux théoriques de la figure de la mort, de détecter les types figuratifs prônés par les théoriciens, et de repérer les œuvres les plus célébrées à la Renaissance. L’enquête débouche sur un constat surprenant : au trépas individuel réfléchi par la peinture s’oppose la Mort universelle dans les œuvres éphémères et la gravure, comme si deux imaginaires entraient en concurrence.


Sommaire


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.