Version classiqueVersion mobile

Histoire du royaume latin de Jérusalem. Tome second

 | 
Joshua Prawer

Quatrième partie. L'écroulement

Chapitre premier. Baîbars et la dislocation du Royaume Latin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Début du jihâd contre les Francs: destruction de Nazareth, Mont Thabor et Kabûl. — Échec de l’assaut contre Acre. — Tentatives pour unifier le royaume sous la régence de Hugues de Lusignan. — Campagnes de Baîbars en 1265 : prise de Césarée, destruction d’Athth, de Haïfa et d’Arsûf. — Conquête de la Galilée orientale: Safed, Hûnin, Tibnîn et Beaufort; prise de Jaffa. — La désunion dans le camp croisé: armistices séparés avec les mamelûks. — Le conflit entre Vénitiens et Génois. — Baîbars monte vers le nord: défaite du royaume de Petite Arménie et disparition de la principauté d’Antioche (1288). — Armistices de Hugues III et Bohémond de Tripoli avec Baîbars.

De la grande base militaire de Baîbars, entre Na’îm et le mont Thabor1, furent lancées les premières opérations de destruction, qui ne se heurtèrent à aucune résistance franque. On a l’impression que ces opérations visaient essentiellement les domaines de l’Hôpital. L’émir Ilâ al-Dîn Taybars2 donna l’assaut à Nazareth, où il rasa...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search