Version classiqueVersion mobile

Histoire du royaume latin de Jérusalem. Tome premier

 | 
Joshua Prawer

Cinquième partie. Régime et société au XIIe siècle

Chapitre II. Les conquis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La population non-franque. — Changements dans la propriété foncière consécutifs à la conquête franque. — Les musulmans. — Les Bédouins. — Les Druzes. — Les sectes chrétiennes. —- La campagne non-franque. — Les non-francs dans les cités latines. — Les Juifs.

Au-dessous de la couche des « Francs » se trouve celle des non-francs, formée par l’ensemble de la population indigène qui vivait dans le pays avant la conquête franque et continua d’y demeurer, constituant la majorité des habitants du royaume latin. Elle était très hétérogène, résultante composite de diverses invasions qui, des siècles durant, s’étaient succédé en Terre Sainte. A l’époque de la conquête du pays et de la fondation du royaume, les Francs se trouvèrent face à une mosaïque de communautés et de religions, aussi bien rurales qu’urbaines. Dans les campagnes, la masse était musulmane, malgré la présence, dans certaines régions, d’importantes communautés rurales chrétiennes. Dans les villes, l’élément musulman, exterminé ...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search