Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books CNRS Éditions Histoire Monstres Annexe I. Cas de monstres dans le...

Monstres

 | 
Olivier Roux

Annexe I. Cas de monstres dans le monde romain

Texte intégral

Récapitulatif établi en partie grâce à L. Wülker, op. cit. Nous précisons la source, l’année chrétienne (av. J.-C. sauf si précédée d’un +), le lieu du prodige, le présage ainsi que les autorités consultées, le sens du présage et le sort de l’enfant ou du produit lorsque cela est indiqué.

Tite-Live, 23, 31, 15 / (215), Sinuesse (Campanie) : génisse qui met bas un poulain (bos eculeum peperit).

Tite-Live, 26, 23, 5 / (211), Réate : mule qui met bas.

Tite-Live, 27, 4, 11 / (210), Tusculum : agneau avec mamelle et lait.

Tite-Live, 27, 4, 14 / (210), Tarquinia : porc à visage humain

  • 1 Était-ce cette Alcippe, femme renommée pour avoir mis au monde un éléphant et dont le grand Pompée (...)

Tite-Live, 27, 11, 4-5 / (209), Sinuesse : nouveau-né androgyne (natum ambiguo marem ac feminam sexe infantem : quos androgynos, vulgus [...] appellat) // nouveau-né à tête d’éléphant (et cum elephanti capite puerum natum)1

Tite-Live, 27, 37, 5 / (207), Frusino : nouveau-né au sexe incertain comme celui de Sinuesse deux ans auparavant. Les haruspices venus d’Étrurie, le jugent funeste (foedum ac turpe). Pour être éloigné du domaine romain, il est mis dans une caisse sans qu’il ait touché le sol puis est jeté à la mer.

Tite-Live, 28, 11, 3 / (206), Caerè : un porc à deux têtes et agneau à la fois mâle et femelle. (Caere porcus biceps et agnus mas idem feminaque natus erat)

Tite-Live 30, 2, 11 / (203), Réate : un poulain avec cinq jambes

Tite-Live, 31, 12, 6 / (200) :

– Sabine : nouveau-né androgyne // androgyne de seize ans découvert. Ils sont jetés à la mer « comme on l’avait fait récemment » en 209 et 207.

– Frusinone : agneau à tête de cochon

– Sinuesse : porc à tête humaine

  • 2 Le point commun de ces monstruosités est le mélange « in alienos fetus ». L’auteur précise que la p (...)

– Lucanie, sur l’ager publicus : poulain à cinq pattes2

Tite-Live, 32, 1, 11 / (200), Bruttium : un poulain à cinq pieds et trois poulets à trois pattes.

Tite-Live, 32, 9, 3 / (199) :

– Suessa Aurunca : un agneau à deux têtes

– Sinuesse : un porc à tête humaine.

Tite-Live, 32, 29, 2 / (197), Aefula : un agneau à deux têtes et à cinq pieds

Julius Obsequens, 55 = 1 / (190), Réate : une mule met bas

  • 3 Julius Obsequens (56 ; 2) date cette naissance de – 188 (consulats de C. Livius Salinator et de M. (...)

Tite-Live, 39, 22, 3-5 / (186) : androgyne (semimas) de douze ans. Les haruspices décident son exécution3

Tite-Live, 40, 2, 4 / (182), Réate : un mulet à trois pieds

Tite-Live, 42, 20, 5 / (172), Calatia : un âne né avec trois jambes

Julius Obsequens, 71 = 10 / (166), Téanum : enfant à quatre mains et quatre pieds. L’on fait des lustrations efficaces (Urbe lustrata, pax domi forisque fuit)

Julius Obsequens, 73 = 12 / (163) :

– Terracine : triplets (trigemini)

– Priverne : nouveau-née sans mains

– Céré : porc avec des mains et des pieds d’homme // nouveau-nés avec quatre pieds et quatre mains (pueri quadrupedes et quadrumanes nati).

Julius Obsequens 74 = 13 / (162), Réate : mulet né avec trois pattes (mulus tripes natus)

Julius Obsequens 79 = 18 / (147), Amiterne : nouveau-né avec trois pieds et une seule main

Julius Obsequens 80 = 19 / (143), Amiterne : nouveau-né avec trois pieds

Julius Obsequens 81 = 20 / (142), Luna : nouveau-né androgyne. Sous ordre des haruspices, il est jeté à la mer (praecepto aruspicum in mare deportatus)

Julius Obsequens 83 = 22 / (137), Mont Esquilin : poulain né avec cinq pieds

  • 4 C’est le sort normal des victimes lors des lustrations ordonnées par les haruspices : par ex. Juliu (...)

Julius Obsequens 84 = 23 / (136), Régium : nouveau-né (d’une servante) avec quatre mains, quatre pieds, quatre oreilles et double membre viril. (... et duplicis obsceano natus). Les haruspices décident de le brûler et les cendres sont jetées à la mer4.

Julius Obsequens 85 = 24 / (135), Rome : nouveau-né sans anus

Julius Obsequens, 86 = 25 / (134) : nouveau-née avec quatre pieds

territoire de Ferentinum (Latium) : nouveau-né androgyne. Il est jeté au fleuve (in flumen dejectus)

Julius Obsequens, 87 = 26 / (130), Réate : mulet né avec cinq pattes

Julius Obsequens, 91 = 29 / (124), Satura : veau né avec deux têtes (vitulus biceps natus)

Julius Obsequens, 92 = 30 / (122), forum de Vesse : nouveau-né androgyne qui est jeté à la mer (in mare delatus)//veau né avec deux têtes

Julius Obsequens, 94 = 32 / (121), territoire de Rome : découverte d’un androgyne de huit ans. Il est jeté dans la mer (in mare deportatus)

Julius Obsequens, 96 = 34 / (117 ou 119), Saturnia : découverte d’un androgyne de dix ans. Il est noyé dans la mer (mari demersus)

  • 5 Pathologie existante que l’on appelle coelosomienne : les viscères sont en partie extérieures. Comm (...)

Julius Obsequens, 100 = 38 / (108), Nursie : nés d’une femme libre, deux jumeaux. Une fille normale et un garçon sans anus mais ouvert au devant, on lui voit l’intestin. Il pousse un cri et meurt5.

Julius Obsequens, 103 = 42 / (104), Lucanie : deux agneaux nés avec des pieds de cheval et l’un avec une tête de singe (alter siminino capite)

Julius Obsequens, 107 = 46 / (98) : un androgyne est noyé dans la mer (in mare deportatus).

Julius Obsequens, 108 = 47 / (97), Rome : on trouve un androgyne (androgynus inventus) que l’on noie dans la mer (in mare deportatus erat). On fait des supplications (supplicatum in Urbe).

Julius Obsequens, 110 = 49 / (95) :

agneau né avec deux têtes (agnus biceps) // nouveau-né avec trois mains et trois pieds

Urbino : nouveau-né androgyne. Il est jeté à la mer (in mare deportatus)

Julius Obsequens, 111 = 50 / (94), Bolsena (Étrurie) : fille mort-née avec deux têtes, quatre bras, quatre jambes et deux sexes féminins.

Julius Obsequens, 112 = 51 / (93) :

– Rome : nouveau-né d’une servante avec une seule main

  • 6 Mauvais présage : voir Pline VIII, 44 ; Varron, De l’agriculture, XI, 1 ; Suétone Galba, 4.

– Apulie : une mule met bas6

Julius Obsequens, 113 = 52 / (92)

nouveau-né d’une servante sans orifice urinaire // on découvre une femme avec deux parties génitales (sûrement deux sexes féminins).

Arezzo : on trouve deux androgynes, ils ne viennent donc pas de naître (ils sont inventi et non nati). Aucune précision sur leur sort // poulet né avec quatre pieds

Julius Obsequens, 118 = 56 / (83 et 81), Clusium (Étrurie) : une mère de famille met au monde un serpent. Il est jeté au fleuve sous ordre des aruspices. Il nage contre le courant.

  • 7 Il ne s’agit certainement pas de monstres qui sont eux-mêmes des présages mais il semble préférable (...)

Julius Obsequens, 125 = 64 / (50) : une mule met bas ce qui annonce des discordes civiles, la mort de gens de biens, un changement de loi et des enfantements honteux parmi les femmes libres (turpes matronarum partus)7

  • 8 « καì χοìρος έλέøαντι πλήν τών ποδών ởμοις έγεννήθη.

Dion Cassius Histoire romaine, 43, 2, 1 / (46) : porc ressemblant à un éléphant sauf les pieds8

Julius Obsequens, 130 = 69 / (42), Rome près des Douze-Portes : une mule met bas.

Dion Cassius, 47, 40 / (42) : un enfant naquit avec dix doigts à chaque main ; une mule met au monde un monstre à deux natures, semblable pour la partie de devant à un cheval, et à un mulet pour le reste du corps.

  • 9 Sur le plan iconographique, signalons que dans les versions manuscrites médiévales de ces sources, (...)

Pline VII, 33 / (+ 17), Ostie : quadruplés, deux garçons et deux filles. Annonce une famine : « Vers la fin du règne du divin Auguste, Fausta, une femme du peuple qui avait mis au monde à Ostie deux garçons et autant de filles annonça sans aucun doute la famine qui survint par la suite9.

Tacite Annales, XII, 64 / (+ 54) fin du principat de Claude : on raconte qu’il est né un hermaphrodite et qu’un porc est venu au monde avec des serres d’épervier : pas d’analyse symbolique.

Tacite Annales, XV, 47 / (+ 64) : embryons à deux têtes (enfants et animaux) : ils sont trouvés dans les chemins (abandon) et lors de sacrifices, dans les victimes pleines.

Annexes

Tacite Histoire, I, 86 / (+ 69) : après le principat de Néron mort en 68, c’est l’année dite « des trois empereurs » (Otton, Galba, Vitellius) : plusieurs animaux engendrent des monstres (insolitos animalium partus).

Notes

1 Était-ce cette Alcippe, femme renommée pour avoir mis au monde un éléphant et dont le grand Pompée fit faire une statue pour décorer son théâtre ? Pline VII, 34 : « Pompeius Magnus in ornamentis theatri mirabiles fama posuit effigies, ob id diligentius magnorum artificum ingeniis elaboratas, [...] partus, Alcippe elephantum »

2 Le point commun de ces monstruosités est le mélange « in alienos fetus ». L’auteur précise que la plus horrible reste l’androgyne : « ante omnia abominati semimares ».

3 Julius Obsequens (56 ; 2) date cette naissance de – 188 (consulats de C. Livius Salinator et de M. Valerius Messalla) : l’enfant y est également désigné avec le mot semimas.

4 C’est le sort normal des victimes lors des lustrations ordonnées par les haruspices : par ex. Julius Obsequens, 104, 43. L’auteur chrétien Orose signale cette naissance (Histoire contre les païens, V, 6, 1) pour l’année suivante (consulats de Q. Calpurnius Piso et de Servius Fulvius Flaccus).

5 Pathologie existante que l’on appelle coelosomienne : les viscères sont en partie extérieures. Comme le dit effectivement le texte, cette malformation grave est fatale à l’individu.

6 Mauvais présage : voir Pline VIII, 44 ; Varron, De l’agriculture, XI, 1 ; Suétone Galba, 4.

7 Il ne s’agit certainement pas de monstres qui sont eux-mêmes des présages mais il semble préférable d’y voir des enfants adultérins.

8 « καì χοìρος έλέøαντι πλήν τών ποδών ởμοις έγεννήθη.

9 Sur le plan iconographique, signalons que dans les versions manuscrites médiévales de ces sources, notamment les cinq exemplaires de Tite-Live conservés à la BNF (cote : ms français 31, 32, 33, 260 et 264), l’on ne trouve jamais illustrés ces faits divers.

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search