Version classiqueVersion mobile

L’aristocratie de l’épiderme

 | 
Florence Gauthier

Quatrième partie. Vers la constitutionnalisation de l’esclavage et du préjugé de couleur par la Constituante Mars 1790 - Mai 1791

Chapitre 3. Arrêt sur image : la Déclaration des droits déchirée annonce le triomphe prochain de Julien Raimond et de ses alliés, Grégoire, Pétion et Robespierre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une illustration du débat de mai 1791, intitulée Discussion sur les hommes de couleur (voir fin de l’ouvrage), montre le triomphe moral de Julien Raimond et de ses alliés du côté gauche, en une large fresque détaillée et légendée.1

Nous proposons une analyse historique et politique de cette estampe et de sa légende à la lumière des sources que nous avons étudiées précédemment.

Description générale de la scène

L’estampe met en scène la délégation des citoyens de couleur, enchaînés par Barnave, et entourés par les députés de l’Assemblée constituante. Le décor est en extérieur et montre les deux rives de l’Atlantique, séparées par un océan tumultueux : la discussion concerne les Deux mondes. La légende précise qu’au-delà de l’océan, se découvre l’île de Saint-Martin. Des navires dans la tempête sont en train de sombrer. On aperçoit des noyés soulevés par les flots.

Au centre géométrique de l’estampe, le texte de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, présenté par Julien Raimon...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search