Version classiqueVersion mobile

L’aristocratie de l’épiderme

 | 
Florence Gauthier

Première partie. Julien Raimond à la recherche d’alliés Août-Novembre 1789

Chapitre 3. J. Raimond rencontre Grégoire, octobre 1789

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

J. Raimond ouvre le procès du système colonial, esclavagiste et ségrégationniste

Le 23 novembre, les citoyens de couleur publièrent une Lettre adressée au Comité de vérification de l’Assemblée qui s’occupait d’étudier leur demande de représentation1. Ils répondaient tout d’abord aux Réclamations des Nègres libres en opposant les principes de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen au préjugé de couleur :

« Ces Principes, puisés dans la Loi Constitutionnelle de l’État, serviront de base au Jugement que vous allez préparer. Il est impossible que l’Assemblée Nationale s’en écarte. Ses Décrets sont précis ils doivent être exécutés. La Couleur, non plus que le Préjugé, ne peuvent en altérer, en modifier les conséquences. Les Droits de l’homme, les Droits du Citoyen, s’élèveront toujours au-dessus des vaines Considérations ; leur règne a cessé : et nous sommes encore à concevoir comment il peut se trouver des Esprits assez pervers, des Citoyens assez mal intentionnés pour cherche...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search