Version classiqueVersion mobile

L’aristocratie de l’épiderme

 | 
Florence Gauthier

Préface

Pierre Philippy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le roman de Madison Smart Bell, Le soulèvement des âmes, lors d’une insurrection antiesclavagiste, à Saint-Domingue, un métis pend à un arbre d’une forêt le corps de son père blanc assassiné. Puis il se met à ouvrir le corps, comme on éviscère un animal. Pourquoi un tel acte barbare Ce métis explore méticuleusement les entrailles il cherche l’organe qui confèrerait à l’homme blanc sa supériorité affichée et revendiquée sur l’homme noir et le métis... Fiction romanesque, hyperbole extravagante, métaphore insoutenable de l’inhumain au cœur de l’humain, dira-t-on ! Ou bien, plutôt, d’exorciser une telle cruauté, à ce qu’écrit Claude Lévi-Strauss, concernant l’ethnocentrisme, dans Race et histoire : « l’attitude la plus ancienne, et qui repose sans doute sur des fondements psychologiques solides puisqu’elle tend à réapparaître chez chacun de nous quand nous sommes placés dans une situation inattendue, consiste à répudier purement et simplement les formes culturelles : morales relig...

Auteur

Philosophe, Fort-de-France, Martinique

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search