Versione classicaVersione mobile

Hegel penseur du droit

 | 
Jean-François Kervégan
, 
Gilles Marmasse

Le mariage : du contrat juridique à l’obligation éthique

Caroline Guibet Lafaye

I formati HTML, PDF ed ePub di questo libro sono accessibili agli utenti di biblioteche e istituzioni che lo hanno acquistato come parte dell'offerta OpenEdition Freemium for Books. Il libro può anche essere acquistato sui siti dei librai partner, nei formati PDF ed ePub, se l'editore ha scelto questa distribuzione commerciale. Se l'edizione cartacea è disponibile, i link alle librerie sono proposti in questa pagina.

Estratto del testo

« L’élément qui constitue le droit et l’élément moral ne peuvent exister pour soi : il faut qu’ils aient pour support et pour fondement l’élément éthique1 ». Or l’éthicité, en son moment immédiat, se réalise dans la figure du mariage, fondateur de la famille. Il s’inscrit et prend sens, en sa nécessité, dans l’articulation du droit abstrait et de la moralité à l’éthicité. En sa nature éthique, le mariage est un moment fondamental de la philosophie du droit de Hegel, puisqu’il confère, à la moralité, un contenu, et offre aussi bien au droit qu’à la moralité un fondement. L’éthicité, à travers le mariage, donne au droit sa dimension subjective et à la moralité - qui est la forme de la volonté sous l’aspect de la subjectivité - sa réalité effective, autrement dit elle attribue à la moralité ce contenu qu’est le concept, la liberté. Le mariage, en tant que moment de la vie éthique, est « unité du Bien subjectif et objectif, existant en soi et pour soi2 ». En tant que tel, il est le lieu...

© CNRS Éditions, 2004

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search