Desktop versionMobile Version

Hegel penseur du droit

 | 
Jean-François Kervégan
, 
Gilles Marmasse

Le mariage : du contrat juridique à l’obligation éthique

Caroline Guibet Lafaye

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändlern im PDF- und ePub-Format online erworben werden, wenn der Verlag diesen kommerziellen Vertrieb gewählt hat. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

« L’élément qui constitue le droit et l’élément moral ne peuvent exister pour soi : il faut qu’ils aient pour support et pour fondement l’élément éthique1 ». Or l’éthicité, en son moment immédiat, se réalise dans la figure du mariage, fondateur de la famille. Il s’inscrit et prend sens, en sa nécessité, dans l’articulation du droit abstrait et de la moralité à l’éthicité. En sa nature éthique, le mariage est un moment fondamental de la philosophie du droit de Hegel, puisqu’il confère, à la moralité, un contenu, et offre aussi bien au droit qu’à la moralité un fondement. L’éthicité, à travers le mariage, donne au droit sa dimension subjective et à la moralité - qui est la forme de la volonté sous l’aspect de la subjectivité - sa réalité effective, autrement dit elle attribue à la moralité ce contenu qu’est le concept, la liberté. Le mariage, en tant que moment de la vie éthique, est « unité du Bien subjectif et objectif, existant en soi et pour soi2 ». En tant que tel, il est le lieu...

© CNRS Éditions, 2004

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search