Version classiqueVersion mobile

Hegel penseur du droit

 | 
Jean-François Kervégan
, 
Gilles Marmasse

La refondation du droit naturel moderne

Anne Eyssidieux-Vaissermann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La philosophie du droit de Hegel ne se comprend que par son inscription dans un contexte jusnaturaliste, le thème du droit naturel étant présent dans les premières ébauches ainsi que dans le système accompli.1 Ainsi, ce n’est pas seulement contre, mais avec le droit naturel moderne2 que Hegel élabore les principes de sa philosophie du droit et en entreprend une refondation :

  • Le projet jusnaturaliste d’une science du droit naturel au sens général du terme est repris par Hegel sous la dénomination de droit philosophique ou de science spéculative du droit dont il se veut le fondateur. Ce projet, que Hegel entreprend dès son article de 1802 sur le droit naturel, trouvera sa formulation définitive dans les Principes de la philosophie du droit seulement.

  • La première section des Principes de la philosophie du droit peut être interprétée comme une théorie du droit naturel au sens strict, Hegel posant le droit absolu de la personne et la liberté de la propriété comme concept du droit, « noyau ...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search