Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Hegel penseur du droit

 | 
Jean-François Kervégan
, 
Gilles Marmasse

Connaître le présent. Trois approches d’un thème

Emmanuel Renault

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Préface des Principes de la philosophie du droit (1820) est le seul texte publié de son vivant où Hegel présente sous une forme développée l’idée d’un lien essentiel de la philosophie avec son temps1. Quel est précisément le sens de cette référence au présent qui fut à l’origine de la légende du « passéisme hégélien » ? Lorsque Hegel soutient que la philosophie est la « saisie du présent et de l’effectif2 », il semble accorder un primat au présent, mais lorsqu’il ajoute qu’elle « vient toujours trop tard3 », ce présent semble basculer dans le passé et perdre tout lien avec l’avenir, de sorte que la philosophie ne semble plus consister qu’en une reconstruction du présent à partir du passé. Il s’agit là d’une apparence trompeuse qui s’explique d’une part par l’aspect littéraire d’un texte où Hegel s’exprime par des oppositions tranchées dont il précise rarement le sens4, d’autre part, par le contenu d’une argumentation où convergent trois problématiques distinctes qui restent elles...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540