Version classiqueVersion mobile

Hegel penseur du droit

 | 
Jean-François Kervégan
, 
Gilles Marmasse

Avant-propos

Jean-François Kervégan et Gilles Marmasse

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est certes difficile de prétendre qu’un domaine particulier du savoir encyclopédique et systématique qu’il entendait bâtir ait été privilégié par Hegel, qu’il s’agisse de la logique, de la philosophie de la nature ou de la philosophie de l’esprit, ou encore, à l’intérieur de cette dernière, de l’esprit subjectif, du droit, de l’esthétique, etc., puisque chacune de ces « parties » représente une médiation nécessaire du déploiement du « cercle de cercles1 » qu’est le système. Les œuvres de jeunesse, pré-systématiques, présentent elles-mêmes une remarquable diversité thématique, même si ce qui deviendra ultérieurement la philosophie de l’esprit y occupe assurément une place prépondérante. Toutefois, c’est un fait que la philosophie du droit, ou plutôt la doctrine de l’esprit objectif2, constitue le seul segment du système qui ait fait l’objet, à Berlin, d’une publication séparée de la part de Hegel et d’un enseignement continu, qu’il soit assuré par Hegel lui-même ou, entre 1825 et ...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search