Version classiqueVersion mobile

Carl Menger entre Aristote et Hayek

 | 
Gilles Campagnolo

Chapitre V. L’héritage de Carl Menger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une véritable école de pensée économique

L’expression « École autrichienne » est passée à la postérité, et Menger fut reconnu a posteriori comme le fondateur d’un courant de pensée économique spécifique. Néanmoins, il ne faudrait pas croire que l’émergence d’une « école », voire l’« institutionnalisation » de cette pensée économique, se constitua spontanément, en dehors de tout effort volontariste du professeur viennois. Au contraire, ce courant nommé plus tard « école autrichienne » ne fut pas seulement le résultat spontané de l’enseignement de Menger, mais aussi de son influence, acquise au plus haut niveau du pouvoir impérial, et dont il usa pour soutenir sa formation après son départ de l’Université, comme en témoigne la lettre suivante :

En liaison avec mon séminaire d’économie politique et de finances [Seminar für Nationalökonomie und Finanzwissenschaft] qu...

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search