Version classiqueVersion mobile

La démocratie est-elle soluble dans l’islam ?

 | 
Abdellah Hammoudi
, 
Denis Bauchard
, 
Rémy Leveau

Postface à la mémoire de Rémy Leveau

Hicham Ben Abdallah El Alaoui

Texte intégral

1Je voudrais exprimer mes remerciements à l’Ifri et à son directeur général, Monsieur Thierry de Montbrial, pour l’organisation de cette importante rencontre et pour m’avoir invité à y prendre part.

2Cette rencontre est dédiée à la mémoire de Rémy Leveau, et je voudrais saisir l’occasion d’honorer la mémoire de cet ami, aujourd’hui absent.

3Rémy a été, à l’évidence, un éminent universitaire et un intellectuel hors pair. Il a été la personnification de l’excellence des traditions intellectuelles française et européenne. Il a su hisser ses talents pour être l’une des fines fleurs des analystes du monde arabe. Il fut, sans aucun doute et de façon altruiste, une voix influente auprès des plus hautes sphères des faiseurs de la politique en France. Plus que cela, et parce qu’il a longtemps vécu dans la région, son intérêt a dépassé le seul champ académique. Il a, dans ce sens, porté une immense dévotion pour ces peuples, ce qui a fait que son travail a été particulièrement apprécié de ses disciples et des politiques de la région.

4Je ne pouvais manquer cette occasion pour mentionner la relation particulière qu’entretenait Rémy avec mon pays. Rémy a travaillé au ministère de l’Intérieur marocain au début des années 1960 où il a toujours fait la promotion des principes de démocratie et d’ouverture lorsqu’il a participé au chantier de la nouvelle Constitution et des institutions. En tant qu’acteur et témoin des moments fondateurs de l’histoire contemporaine du Maroc, Rémy était considéré comme un aîné par ses étudiants marocains, ses pairs et ceux qui l’ont admiré, et il n’est pas risqué d’affirmer qu’il vouait une affection particulière pour mon pays.

5Rémy a aussi été un professeur et un inspirateur extraordinaire. Il savait comment stimuler la curiosité et inciter à la réflexion critique au-delà même des limites conventionnelles. Et bien qu’ayant parachevé ma formation avant de l’avoir bien connu, je persiste à dire que Rémy Leveau fut l’un de mes plus grands professeurs, un homme qui m’a opposé le débat et m’a encouragé sur la voie de l’apprentissage et de la connaissance.

6Enfin, Rémy a été, et c’est un honneur pour moi de le dire, un ami personnel. Lorsque j’ai eu l’occasion de mieux le connaître, j’ai pu apprécier son honnêteté, sa loyauté et sa générosité.

7Pour son amitié, et aussi pour son influence intellectuelle et l’inspiration qu’il nous a insufflée, il nous manquera à tous.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search