Version classiqueVersion mobile

La démocratie est-elle soluble dans l’islam ?

 | 
Abdellah Hammoudi
, 
Denis Bauchard
, 
Rémy Leveau

Troisième Partie. Trois pays, trois visions, trois rapports à l'islam et à la démocratie

La question de la démocratie en Turquie

Hamit Bozarslan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Moyen-orientale et européenne. Cliché ou réalité, cette catégorisation souvent utilisée pour parler de la Turquie détermine aussi les termes du débat sur la question de la démocratie dans ce pays. L’évaluation que les observateurs font de ce sujet dépend inévitablement de l’environnement politique à partir duquel ils lisent l’expérience turque.

Ainsi, pour les uns, la Turquie se singularise au Moyen-Orient, voire dans le monde musulman, par son système politique possédant tous les attributs et toutes les institutions d’une démocratie formelle. Le pays organise des élections régulières qui aboutissent à des alternances politiques réelles, y compris celles qui ne sont guère du goût des militaires. De même, il existe une société civile imporante, autonome par rapport à l’autorité politique, voire critique à son égard, ainsi qu’une presse indépendante qui peut, théoriquement du moins, remplir une fonction critique. Elle peut, dès lors, être considérée comme la référence démocratique par ...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search