Version classiqueVersion mobile

La démocratie est-elle soluble dans l’islam ?

 | 
Abdellah Hammoudi
, 
Denis Bauchard
, 
Rémy Leveau

Première partie. Démocratie et réforme

La démocratie arabe vue d’Occident : entre encouragements et ingérence

Denis Bauchard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le monde arabe bouge. Telle est l’impression d’ensemble qui se dégage des travaux du séminaire organisé à l’Ifri. Les frémissements démocratiques qui sont apparus dans plusieurs pays arabes semblent résulter de la conjugaison des pressions internes venant d’opinions publiques de plus en plus informées et politisées et d’encouragements, pour ne pas dire d’ingérences extérieures, notamment en provenance des États-Unis et de l’Union européenne. Ces deux phénomènes ne sont pas nouveaux : ils ont pris au lendemain du 11 Septembre une nouvelle vigueur.

L’appel la démocratie

Du côté du nord, l’Europe avait déjà essayé, timidement, d’introduire une certaine « conditionnalité démocratique » dans le courant des années 1980 ; cette volonté a été affirmée par les États-Unis de façon plus récente mais avec une plus forte insistance.

En effet, sous la pression de son opinion publique, la Communauté, puis l’Union européenne, a été amenée à inviter les pays bénéficiaires de son aide financière à adopt...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search