Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les chemins de la décolonisation de l’empire colonial français, 1936-1956

 | 
Charles-Robert Ageron

Cinquième partie. Les prodromes de la décolonisation en Afrique noire

La formation des cadres syndicalistes africains l’exemple de la C.F.T.C.

Roger Pasquier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire du syndicalisme outre-mer a suscité déjà plusieurs études. Le plus souvent, elles cherchent à reconstituer les grandes lignes de son évolution, à analyser l’action d’une centrale ou encore à évaluer son importance dans tel ou tel territoire. Ainsi, de vastes domaines restent encore à explorer1.

La présente contribution a justement pour but de défricher l’un d’entre eux : la formation des cadres africains. Quelle a été l’attitude d’une centrale syndicale, en l’occurrence, la C.F.T.C, face à ce problème ? Question majeure puisqu’il y allait de son implantation et de son rayonnement dans les territoires d’outre-mer. Dans quel esprit l’a-t-elle abordé ? A-t-elle pris rapidement conscience de son importance capitale ? Sur quels principes a-t-elle guidé son action ? De quels moyens pouvait-elle disposer et sur quelles aides pouvait-elle compter ? Quelles réalisations s’inscrivent-elles à son actif et un premier bilan est-il possible ? Questions auxquelles il est difficile d’appo...

Auteur

Maître de Conférences à l’Université de Paris I

© CNRS Éditions, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540