Version classiqueVersion mobile

Les chemins de la décolonisation de l’empire colonial français, 1936-1956

 | 
Charles-Robert Ageron

Cinquième partie. Les prodromes de la décolonisation en Afrique noire

Les élites africaines face à l’administration gaulliste (1943-1946)

Catherine Akpo et V. Joly

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Après la défaite française de juin 1940, les populations d’A.O.F., placées dans la mouvance de Vichy, perdirent les libertés qui leur avaient permis, avant guerre, de commencer à ébranler le joug colonial. Privés de tous moyens d’expression et de toute représentation politique pendant trois années, les Africains attendirent des jours meilleurs et placèrent leurs espoirs dans la victoire des forces anglo-gaullistes. Le ralliement de la Fédération française d’Afrique de l’Ouest au camp des Alliés, souleva un immense enthousiasme et ranima toutes les espérances des Noirs. C’est ainsi que les Africains les plus instruits, bien informés de la situation internationale, virent comment ils pourraient tirer parti des changements intervenus. En effet, dès 1943, ceux-ci, retrouvant les possibilités de faire connaître leurs opinions et leurs désirs de réformes, élevèrent, dans les différentes colonies, une vague de revendications dont la force surprit la nouvelle administration gaulliste. Le fa...

© CNRS Éditions, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search