Version classiqueVersion mobile

La diaspora noire des Amériques

 | 
Christine Chivallon

Bibliographie

Texte intégral

Acheen R., 1983, « Pour une grammaire de l’histoire antillaise », Les Temps modernes, n° 441-442.

Affergan F., 1983, Anthropologie à la Martinique, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 265 p.

Agier M. (éd.), 2002, Les Mots du discours afro-brésilien en débat, numéro des Cahiers du Brésil contemporain, Maison des sciences de l’homme de Paris, p. 49-50.

Allen J. P. et Turner E. J., 1988, We the People. An Atlas of America’s Ethnic Diversity, New York, Macmillan Publishing Company.

Alleyne M., 1996 [1988], Africa : Roots of Jamaican Culture, Chicago, Research Associates School Times Publications.

Anderson B., 1996, L’Imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, Paris, La Découverte.

Andre J., 1983, « L’identité ou le retour du même », Les Temps modernes, n° 441-442, p. 2026-2037.

Ans (d’) A. M., 1989, « Haïti. Paysage et société », Paris, Karthala.

Anselin A., 1990, L’Émigration antillaise en France. La troisième île, Paris, Karthala.

ANT, 1998, Les Associations d’originaires d’Outre-Mer acteurs de la solidarité, Saint-Denis, France, Agence nationale pour l’insertion et la promotion des travailleurs d’outre-mer.

Anthias F., 1998, « Evaluating “Diaspora” : Beyond Ethnocide », Sociology, 32(3), p. 557-580.

Appadurai A., 2001, Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation, Paris, Payot.

Appiah K. A. et Gates H. L. (éd.), 1999, Africana. The Encyclopedia of the African and the African American Experience, New York, Basic Civitas Books.

Armet A., 1982, « Guadeloupe et Martinique : des sociétés krazé », Présence africaine, p. 121-122.

Armstrong J. A., 1976, « Mobilized and Proletarian Diasporas « American Political Science Review, 20(2), p. 393-408.

Assayag J. et Bénéï V., 2000, « À demeure en diaspora », L’Homme, 156, p. 15-28.

Augé M., 2001, Les Formes de l’oubli, Paris, Payot & Rivages.

Austin-Broos, D. J., 1999, « Pentecostal community and Jamaican hierarchy », in Pulis J. W., Religion, Diaspora and Cultural Identity, New York, Gordon and Breach Publishers, p. 215-245.

Barrett L. E., 1988, The Rastafarians, Boston, Beacon Press.

BAcharan N., 1994, Histoire des Noirs américains au xxe siècle, Bruxelles, Éditions Complexe.

BAsch L., Glick Schiller N. et Szanton Blanc C., 2000 [1994], Nations Unbounds. Transnational Projects, Postcolonial Predicaments and Deterri-torialized Nation-States, Amsterdam, Gordon and Breach Publishers.

Bastide R., 1967, Les Amériques noires, Paris, Petite Bibliothèque Payot.

Bastien R., 1985 [1951], Le Paysan haïtien et sa famille, Paris, ACCT-Karthala.

Beckles H. et Shepherd V., 1996, Caribbean Freedom. Economy and Society from Emancipation to the Present, Kingston, Ian Randle Publishers, Londres, James Currey Publishers, Princeton, Markus Wiener Publishers.

Benoist J., 1968, « Types de plantation et groupes sociaux à la Martinique », Cahier des Amériques latines (série « Sciences de l’Homme »), 2, 160 p.

—, 1972, L’Archipel inachevé. Études anthropologiques sur les Antilles françaises, Montréal, Presses de l’université de Montréal, 364 p.

Benoit C., 2000, Corps, jardins, mémoires. Anthropologie du corps et de l’espace à la Guadeloupe, Paris, CNRS Éditions.

Berger P. et Luckmann T., 1986, La Construction sociale de la réalité, Paris, Méridien Klincksieck.

Bernabe J., Chamoiseau P. et Confiant R., 1993 [1989], Éloge de la créolité, Paris, Gallimard.

Besson J., 1998, « Religion as Resistance in Jamaican Peasant life » in Chevannes B., Rastafari and Other African-Caribbean Worldviews, New Brunswick, Rutgers University Press.

Bhabha H., 1994, The Location of Culture, Londres, Routledge.

Bilby K., 1999, « Neither Here Nor There : The Place of Community in the Jamaican Religious Imagination », in Pulis J. W., Religion, Diaspora and Cultural Identity, New York, Gordon and Breach Publishers, p. 311-335.

Bonnet A., 1999, « Constructions of “race”, place, and discipline. Geographies of racial identity and racism », in Bulmer M. et Solomos J. (éd.), Ethnic and Racial Studies Today, Londres, Routledge.

Bonniol J.-L., 1992, La Couleur comme maléfice, Paris, Albin Michel.

Bordes-Benayoun C., 2002, « Les diasporas, dispersion spatiale, expérience sociale », Autrepart, 22, p. 23-36.

Bourdieu P., 1993, « Effets de lieu », in Bourdieu P. (éd.), La Misère du monde, Paris, Seuil.

Brathwaite E., 1971, The Development of Creole Society in Jamaica, 1770-1820, Londres, Oxford University Press.

Brubaker R., 2001, « Au-delà de l’identité », Actes de la recherche en sciences sociales, 139, p. 66-85.

Bruneau M., 2001, « Peuples-monde de la longue durée : Grecs, Indiens, Chinois », L’Espace géographique, 3, p. 193-212.

— (éd.), 1995, Diasporas, Montpellier, GIP-RECLUS.

— (à paraître), Diasporas et espaces transnationaux, Paris, Economica.

Centlivres P., 2000, « Portée et limites de la notion de diaspora », Cahiers d’études de la Méditerranée orientale et du monde turco-iranien (CEMOTI), 30, p. 5-12.

Chaliand G. et Rageau J.-P., 1991, Atlas des diasporas, Paris, Odile Jacob.

Chamberlain M. (éd.), 1998, Caribbean Migration : Globalised Identities, Londres, Routledge.

Charbit Y., 1987, « Famille et nuptialité dans la Caraïbe », Travaux et documents de l’INED, cahier 114, Paris, PUF.

Chevannes B., 1995, Rastafari. Roots and Ideology, Syracuse, New York, Syracuse University Press.

—, 1998a, Rastafari and Other African-Caribbean Worldviews, New Brunswick, Rutgers University Press.

—, 1998b, « Rastafari and the Exorcism of the Ideology of Racism and Classism », in MURREL N. S. et alii., Chanting Down Babylon. The Rasta-fari Reader, Kingston, Ian Randle, p. 55-71.

Chivallon C., 1997, « De quelques préconstruits de la notion de diaspora à partir de l’exemple antillais », Revue européenne des migrations internationales, 13 (1), p. 149-160.

—, 1998, Espace et identité à la Martinique. Paysannerie des mornes et reconquête collective (1840-1960), Paris, CNRS Éditions.

—, 1999a, « La géographie britannique et ses diagnostics sur l’époque postmoderne », Cahiers de géographie du Québec, vol. 43 (118).

Chivallon C., 1999b, « Les pensées postmodernes britanniques ou la quête d’une pensée meilleure », Cahiers de géographie du Québec, vol. 43 (119).

—, 1999c, « Informer le regard sur la ville : Bristol et la mémoire de l’esclavage », Annales de la recherche urbaine, n° 85.

—, 2000a, « Du dilemme entre discours et matérialité. Quelques réflexions inspirées par Jean Benoist à propos de la construction de la réalité sociale antillaise », in Barnabé J., Bonniol J.-L., Confiant R. et L’ÉTang G., Au visiteur lumineux. Des îles créoles aux sociétés plurielles. Mélanges offerts à Jean Benoist, Ibis Rouge, Presses universitaires créoles, Petit-Bourg, Guadeloupe, p. 43-54.

—, 2000b, « La diaspora antillaise au Royaume-Uni et le religieux. Appropriation d’un espace symbolique et reformulations des identités urbaines », L’Espace géographique, 4, p. 315-328.

—, 2001, « Postmodernisme britannique et études sur la ségrégation », Espaces et Sociétés, 104, p. 25-42.

—, 2002a, « L’expérience de la diaspora noire des Amériques. Réflexions sur le modèle de l’hybridité de Paul Gilroy », L’Homme, 161, p. 51-74.

—, 2002b, « Affronter des questions toujours là. Autour des registres d’une mémoire antillaise de l’esclavage », Ethnologie française, XXXII, 4, p. 601-612.

—, 2002c, « Présence antillaise au Royaume-Uni », Hommes et Migrations, n° 1237, p. 62-69.

Clarke E., 1966, My Mother Who Fathered me. A Study of the Family in Three Selected Communities in Jamaica, Londres, Allen and Unwin.

Clifford J., 1992, « Travelling cultures », in Grossberg L., Nelson C. et Treichler P.A. (éd.), Cultural Studies, New York, Routledge, p. 96-116.

—, 1994, « Diasporas », Cultural Anthropology, 9(3), p. 302-338.

Cohen R., 1995, « Rethinking “Babylon” : Iconoclastic Conceptions of the Diasporic Experience », New Community, 21(1), p. 5-18.

—, 1997, Global Diasporas : An Introduction, Londres, UCL Press.

Collier S., Skidmore T. E. et Blakemore H., 1992, The Cambridge Encyclo-pedia of Latin America and the Caribbean, Cambridge, Cambridge University Press.

Condé M., 1994, « Pan-Africanism, Feminism and Culture », in Lemelle S. et Kelley R. D. G., Imagining Home. Class, Culture and Nationalism in the African Diaspora, Londres, Verso, p. 55-65.

Condon S., 1993, « L’accès au logement : filières et blocages. Le cas des Antillais en France et en Grande-Bretagne », Paris, Groupe d’études de démographie appliquée, Plan Construction et Architecture, ministère du Logement.

Condon S. et Ogden P., 1991, « Afro-Caribbean Migrants in France : Employment, State Policy and the Migration Process », Transactions of the Institute of British Geographers, 16, p. 440-457.

Confiant R., 1993, Aimé Césaire. Une traversée paradoxale du siècle, Paris, Stock.

Constant D., 1982, Aux sources du reggae. Musique, société et politique à la Jamaïque, Roquevaire (France), éditions Parenthèses.

Constant F., 1996, « L’intégration régionale des Caraïbes du Commonwealth : les mythes unitaires face aux enjeux politiques internes », in Martin D.-C., Les Démocraties antillaises en crise, Paris, Karthala.

—, 1988, La Retraite aux flambeaux. Société et politique en Martinique, Paris, Éditions Caribéennes.

—, 2000, « Le multiculturalisme », Paris, Flammarion, coll. « Dominos ».

Coquery-Vidrovitch, 1988 « Traite négrière et démographie. Les effets de la traite atlantique : un essai de bilan des acquis actuels de la recherche », in Daget S. (éd.), De la traite à l’esclavage, t. II, « xviiie-xixe siècle », Paris, Société française d’histoire d’outre-mer, p. 56-69.

—, 2003, « Le postulat de la supériorité blanche et de l’infériorité noire », in Ferro M., Le Livre noir du colonialisme. xvie-xxie siècle : de l’extermination à la repentance, Paris, Robert Laffont, p. 646-691.

Corzani J., 1978, La Littérature des Antilles-Guyane françaises, t. III, La Négritude, Fort-de-France, Éditions Désormeaux.

— (éd.), 1992, Dictionnaire encyclopédique des Antilles et de la Guyane, Fort-de-France, Éditions Désormeaux.

Cuche D., 1996, « Les Amériques noires dans l’anthropologie et la sociologie françaises depuis Les Amériques noires de Roger Bastide (1967) », Basti-diana, 13-14, p. 119-142.

Cummins A., 1994, « Caribbean Slave Society », in Tibbles A. (éd.), Trans-atlantic Slavery. Against Human Dignity, Londres, National Museums and Galleries on Merseyside.

Daget S. (éd.), 1988, De la traite à l’esclavage, t. II, « xviiie-xixe siècle », Paris, Société française d’histoire d’outre-mer.

Dahomay J., 1995, « L’esclavage et le droit : les légitimations d’une insurrection », in Dorigny M. (éd.), Les Abolitions de l’esclavage, Paris, UNESCO et Presses universitaires de Vincennes, p. 33-47.

—, 2000, « Identité culturelle et identité politique. Le cas antillais », in Kymlicka W. et Mesure S., « Comprendre les identités culturelles », nº 1, coll. « Comprendre », PUF.

Daniel J., 2002, « L’espace politique aux Antilles françaises », Ethnologie française, XXXII, 4, p. 589-600.

Debien G., 1967, « L’origine des esclaves aux Antilles (conclusion) », Bulletin de l’Institut fondamental d’Afrique noire, série B, n° 3-4, p. 536-558.

Delacampagne C., 2000, Une histoire du racisme, Paris, Librairie générale française, Livre de Poche, en co-édition avec France Culture.

Deleuze G. et Guattari F., 1980, Mille plateaux. Capitalisme et schizophrénie, Paris, Éditions de Minuit.

Detienne M., 2000, Comparer l’incomparable, Paris, Seuil.

Domenach H. et Picouet M., 1992, La Dimension migratoire des Antilles, Paris, Economica.

Dorai K., Hily M.A. et Ma Mung E., 1998, « La circulation migratoire. Bilan des travaux », Migrations-Études, 84, p. 1-11.

Dorigny M., 1995, Les Abolitions de l’esclavage, Paris, UNESCO et Presses universitaires de Vincennes.

Du Bois, 1959, Âmes noires, Paris, Présence africaine (traduction de The Souls of Black Folks, 1903).

Dubreuil G., 1965, La Famille martiniquaise. Analyse et dynamique, Montréal, Centre de recherches caraïbes, 26 p.

Dufoix S., 1999, « L’objet diaspora en question », Cultures et Conflits, 33-34, p. 147-163.

—, 2002, « Généalogies d’un lieu commun : “diaspora” et sciences sociales », Actes de l’histoire de l’immigration, vol. 2 (disponible sur Internet <http:// barthes.ens.fr/clio/revues/AHI/articles/preprints/duf.html>).

Edmonds E. B., 1998, « The Structure and Ethos of Rastafari », in Murrel N. S. et alii., Chanting Down Babylon. The Rastafari Reader, Kingston, Ian Randle, p. 349-360.

Ehrard J., 1995, « L’esclavage devant la conscience des Lumières françaises : indifférence, gêne, révolte », in Dorigny M. (éd.), Les Abolitions de l’esclavage, Paris, UNESCO et Presses universitaires de Vincennes, p. 143-152.

Fabre M., 1985, La Rive noire. De Harlem à la Seine, Mayenne, Éditons Lieu Commun

Faist T., 1999, « Transnationalization in International Migration : Implications for the Study of Citizenship and Culture », working paper de Transnational Communities, Université de Warwick (disponible sur Internet).

Fauvelle-Aymar F.-X., Chrétien J.-P. et Perrot C.-H., 2000, Afrocen-trismes. L’histoire des Africains entre Égypte et Amérique, Paris, Karthala.

Ferguson J., 1999, The Story of the Caribbean People, Kingston, Ian Randle Publishers.

Fibbi R. et Meyer J.-B., 2002, « Le lien plus que l’essence », Autrepart, 22, p. 5-22.

Fohlen C., 1999, Les Noirs aux États-Unis, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? ».

Foner E., 1983, Nothing but Freedom. Emancipation and its Legacy, Baton Rouge, Londres, Louisiana State University Press.

Foner N., 1979, « West Indians in New York City and London : A Comparative Analysis », International Migration Review, 13, p. 284-297.

—, 1998, « Towards a Comparative Perspective on Caribbean Migration », in Chamberlain M. (éd.), Caribbean Migration : Globalised Identities, Londres, Routledge.

Franklin J. H. et Moss A. A., 1988, From Slavery to Freedom. A History of Negro Americans, New York, Alfred A. Knopf (6e édition).

Fredj J., 1983, « L’assimilation dans l’histoire antillaise », Les Temps modernes, p. 441-442.

Garvey A. J., 1986, The Philosophy and Opinions of Marcus Garvey or the Africa for the Africans, Dover (États-Unis), The Majority Press.

Ghasarian C., 1998, « À propos des épistémologies postmodernes », Ethnologie française, XXVIII (4), p. 563-577.

Geiss I., 1974, The Pan-African Movement, Londres, Methuen & Co Ltd.

Gerloff R., 1992, A Plea for British Black Theologies. The Black Church Movement in its Transatlantic Cultural and Theological Interaction, Francfort, Peter Lang.

—, 1994, « Religious Traditions in the African Diaspora », Paper presented at the Annual Conference of the Centre for New Religions, King’s College, Londres, 10 décembre 1994.

Gilroy, P., 1993, The Black Atlantic. Modernity and Double Consciousness, Londres, Verso, 261 p.

—, 1994, « Diaspora », Paragraph, 17(1), p. 207-212.

Giraud M., 1989, « Les masques de la couleur », Autrement, 41, p. 88-95.

—, 1997, « La créolité : une rupture en trompe-l’œil », Cahiers d’études africaines, 37(4), 1997, p. 795-812.

—, 1999, « Une construction coloniale de la sexualité. À propos du multipartenariat hétérosexuel caribéen », Actes de la recherche en sciences sociales, 128, p. 46-55 (version longue disponible sur Internet <http://www.gensdelacaraibe.org>).

Girault C. et alii., 1982, « Unité et diversité de la Caraïbe insulaire en Amérique latine », Hérodote, vol. 27, p. 90-100.

Gisler A., 1981 [1963], L’Esclavage aux Antilles françaises (xviie - xixe siècle), Paris, Karthala.

Glissant E., 1981, Le Discours antillais, Paris, Seuil.

—, 1990, Poétique de la relation, Paris, Gallimard.

Goulbourne H., 1993, « Nouveaux enjeux dans la vie politique des populations de couleur en Grande-Bretagne », in Galissot R. (éd.), Pluralisme culturel en Europe, Paris, L’Harmattan.

—, 1998, Race Relations in Britain since 1945, Londres, Macmillan Press Ltd.

—, 2002, Caribbean Transnational Experience, Londres, Pluto Press.

Gresle F., 1971, « Ambiguïtés des modèles et spécificités de la société martiniquaise », Revue française de sociologie, XII, p. 528-549.

Grosfoguel R., 1997, « Colonial Caribbean Migrations to France, The Nether-lands, Great Britain and the United States », Ethnic and Racial Studies, 20 (3), p. 594-612.

Gutzmore C., 2000, « Lef Di “Creole” Ting No Man ! The Creolization Problem in Caribbean Historical Experience, Caribbean Creative Endeavour and Caribbean Studies », University of the West Indies, Department of History, Graduate Seminar.

Hall S., 1994 [1990], « Cultural Identity and Diaspora », in Williams P. et Chrismas L. (éd.), Colonial Discourse and Post-Colonial Theory. A Reader, Londres, Harvester-Wheatsheaf.

Harris J. E. (éd.), 1993 [1982], Global Dimensions of the African Diaspora, Washington, Howard University Press.

—, 1996, « African Diaspora Studies : Some International Dimensions », Issue, a Journal of Opinion (special Issue : African Diasporas Studies, published by The African Studies Association), vol. XXIV/2, p. 6-8.

Hine D. C., Mcleod J., 1999, Crossing Boundaries : Comparative History of Black People in Diaspora, Bloomington, Indiana University Press.

Holt T. C., 1999, « Slavery and Freedom in the Atlantic World : Reflections on the Diasporan Framework », in Hine D. C. et Mcleod J., Crossing Boundaries : Comparative History of Black People in Diaspora, Bloomington, Indiana University Press, p. 33-44.

Homiack J. P., 1998, « Dub History : Soundings on Rastafari Livity and Language », in Chevannes B., Rastafari and Other African-Caribbean Worldviews, New Brunswick, Rutgers University Press, p. 127-181.

Hovanessian M., 1998, « La notion de diaspora. Usages et champ sémantique », Journal des anthropologues, 72-73, p. 11-30.

Howe S., 1999, Afrocentrism. Mythical Pasts and Imagined Homes, Londres, Verso.

Jackson P. et Smith S. (éd.), 1981, Social Interaction and Ethnic Segregation, Londres, Academic Press.

James W., 1993, « Migration, Racism and Identity Formation : the Caribbean Experience in Britain », in James W. et Harris C. (éd.), Inside Babylon. The Caribbean Diaspora in Britain, Londres, Verso.

—, 1998, Holding Aloft the Banner of Ethiopia. Caribbean Radicalism in Early Twentieth-Century, Londres, New York, Verso.

Jolivet M.-J., 1987, « La construction d’une mémoire historique à la Martinique : du schoelchérisme au marronisme », Cahiers d’études africaines, 107-108, p. 287-309.

—, 1997, « Libres, Marrons et créoles, ou les Amériques noires revisitées », Cahiers d’études africaines, 148, XXXVII-4, p. 993-1003.

Kasinitz P., 1992, Caribbean New York. Black Immigrants and the Politics of Race, New York, Cornell University Press.

Kent R. K., 1996, « Palmares : An African State in Brazil », in Price R., Maroon Societies : Rebel Slave Communities in the Americas, Baltimore, Londres, Johns Hopkins University Press, p. 170-188.

Knight F. W., 1990, The Caribbean. The Genesis of a Fragmented Nationalism, Oxford, Oxford University Press.

Kolchin P., 1998, Une institution particulière : l’esclavage aux États-Unis, 1619-1877, Paris, Belin.

Latour B., 1994, Le Métier de chercheur : regard d’un anthropologue, Paris, Institut national de la recherche agronomique.

Lawson-Body G., 1990, Stratégies paysannes dans la Guadeloupe en transition vers le salariat : des habitations marchandes-esclavagistes aux communautés paysannes libres dans l’espace des Grands-Fonds, université de Paris 7, thèse de doctorat « Connaissance des tiers-mondes ».

Lee H., 1999, Le Premier Rasta, Paris, Flammarion.

Lemelle S. et Kelley R. D. G., 1994, Imagining Home. Class, Culture and Nationalism in the African Diaspora, Londres, Verso.

Levine L. W., 1982, « African Culture and Slavery in the United States », in Harris J. E. (éd.), Global Dimensions of the African Diaspora, Washington, Howard University Press, p. 99-108.

Lewis R., 1992, « The Contemporary Significance of the African Diaspora in the Americas », Caribbean Quarterly, 38(2-3), p. 73-80.

—, 1998, « Marcus Garvey and the Early Rastafarians : Continuity and Discontinuity », in Murrel N. S. et alii., Chanting Down Babylon. The Rastafari Reader, Kingston, Ian Randle, p. 145-158.

Lipsitz G., 1995, « Paul Gilroy : The Black Atlantic : Modernity and Double Consciousness (Book Review) », Social Identities, 1(1), p. 193-200.

Lirus J., 1979, Identité antillaise. Contribution à la connaissance psychologique et anthropologique des Guadeloupéens et Martiniquais, Paris, Éditions caribéennes.

Losonczy A. M., 1996, « Mémoires “Nègres” : le creux et le plein », Basti-diana, 13-14, p. 163-173.

Lucas R., 2002, « Marronnage et marronnages », Cahiers d’histoire, n° 89, p. 13-28.

Lutz H., 1998, « The Legacy of Migration : Immigrant Mothers and Daughters and the Process of Intergenerational Transmission », in Chamberlain M. (éd.), Caribbean Migration : Globalised Identities, Londres, Routledge, p. 95-108.

Ma Mung E., 1995, « Non-lieu et utopie : la diaspora chinoise et le territoire », in Bruneau M. (éd.), Diasporas, Montpellier, GIP-RECLUS.

Marienstras R., 1985, « Sur la notion de diaspora », in Groupement pour les droits des minorités, Les Minorités à l’âge de l’État-nation, Paris, Fayard, p. 215-225.

Marolleau M., 1996, Les Minorités ethniques de Bristol : une étude de cas dans les inner-cities, TER de géographie urbaine, département de géographie, université de Bordeaux 3.

Martin D.-C., 1996, Les Démocraties antillaises en crise, Paris, Karthala.

Martin T., 1986, Race First. Ideological and Organizational Struggles of Marcus Garvey and the UNIA, Dover (États-Unis), The Majority Press.

—, 1993, « Marcus Garvey, the Caribbean, and the Struggle for Black Jamaican Nationhood », in Beckles H. et Shepherd V., Caribbean Freedom. Economy and Society from Emancipation to the Present, Kingston, Ian Randle Publishers, Londres, James Currey Publishers.

Massey D. S. et Denton N. A., 1993, American Apartheid. Segregation and the Making of the Underclass, Cambridge (Mass.), Harvard University Press.

Mattelard A. et Neveu E., 1996, « Cultural Studies Stories. La domestication d’une pensée sauvage ? », Réseaux, 80, p. 11-58.

Médam A., 1993, « Diaspora/Diasporas. Archétype et typologie », Revue européenne des migrations internationales, vol. 9, nº 1, p. 59-65.

Métraux A., 1958, Le Vaudou haïtien, Paris, Gallimard.

Mintz S. W., 1974, Caribbean Transformations, Chicago, Aldine, 355 p.

Mintz S. W. et Price R., 1992 [1976], The Birth of African-American Culture. An Anthropological Perspective, Boston, Beacon Press.

Miras C., 1988, « L’économie martiniquaise : croissance ou excroissance », Tiers-Monde, vol. 29, n° 114, p. 365-383.

Mitchell K., 1997, « Different Diasporas and the Hype of Hybridity », Environment and Planning D : Society and Space, 15, p. 533-553.

Modood T. et alii, 1997, Ethnic Minorities in Britain, Londres, Policy Studies Institute.

Moses W. J., 1996, Classical Black Nationalism. From the American Revolution to Marcus Garvey, New York, New York University Press.

Mulot S., 2000, « Je suis la mère, je suis le père ! » L’énigme matrifocale, Ehess, Paris, thèse de doctorat d’anthropologie sociale.

Munanga, 1998, « La présence africaine au Brésil », in UNESCO, La Chaîne et le lien. Une vision de la traite négrière, Paris, Éditions UNESCO, Mémoire des peuples, p. 395-410.

Murrel N. S. et alii., 1998, Chanting Down Babylon. The Rastafari Reader, Kingston, Ian Randle.

Nettleford R. M., 1978, Caribbean Cultural Identity. The Case of Jamaica, Kingston, Institute of Jamaica.

Neveu C., 1993, Communauté, nationalité et citoyenneté. De l’autre côté du miroir : les Bangladeshis de Londres, Paris, Karthala.

Nicolas T., 2002, Les Antilles françaises entre insularité et continentalité, Paris, université de Paris-Sorbonne, thèse de doctorat de géographie.

Okpewho I., Boyce Davies C. et Mazrui A., 1999, The African Diaspora. African Origins and New World Identities, Bloomington, Indiana University Press.

Patterson O., 1967, The Sociology of Slavery. An Analysis of the Origins, Development and Structure of Negro Slave Society in Jamaica, Londres, MacGibbon and Kee Ltd.

Patterson T. R. et Kelley R. D. G., 2000, « Unfinished Migrations : Reflec-tions on the African Diaspora and the Making of the Modern World », African Studies Review, 43(1), p. 11-46.

Peach C., 1983, « The Force of West Indian Identity in Britain », in Clarke C., Ley D. et Peach C., Geography and Ethnic Pluralism, Londres, George Allen and Unwin, p. 214-230.

—, 1996, « Does Britain Have Ghettos ? », Transactions of the Institute of British Geographers, 21 (1), p. 216-235.

Petsimeris P., 1995, « Une méthode pour l’analyse de la division ethnique et sociale de l’espace intra-métropolitain du Grand Londres », L’Espace géographique, 2, p. 139-153.

Poirier C., 2000, « Mémoire collective, identité et politique. La société québécoise et sa relation problématique avec le passé », in Molinaro I. et Rolfe C. (éd.), Focus on Québec (II). Further Essays on Québécois Society and Culture, Edinburgh, Le Grecf.

Prevelakis G., 1995, « Les espaces de la diaspora hellénique et le territoire de l’État grec », in Bruneau M. (éd.), Diasporas, Montpellier, GIP-RECLUS, p. 99-112.

Price R., 1991, « Amériques noires » et « Caraïbe (monde) » in Bonte P. et Izard M. (éd.), Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie, Paris, PUF, p. 62-63 et 125-126.

—, 1994, Les Premiers Temps. La conception de l’histoire des Marrons Saramaka, Paris, Seuil.

—, 2001, « The Miracle of Creolization : A Retrospective », New West Indian Guide, 75, p. 35-64.

Pryce K., 1979, Endless Pressure : A Study of West Indian Lifes-Styles in Bristol, Bristol, Bristol Classical Press, 301 p.

Quénum A., 1993, Les Églises chrétiennes et la traite atlantique du xve au xixe siècle, Paris, Karthala.

Raboteau A. J., 1982, « African Religions in America : Theoretical Perspectives », in Harris J. E. (éd.), Global Dimensions of the African Diaspora, Washington, Howard University Press, p. 51-64.

Reclus, E., L’Homme et la Terre, t. VI, Paris, Libraire universelle, 1908.

Reichert D., 1987, « Comedia Geographica. An Absurd One-Act Play », Environment and Planning D : Society and Space, vol. 5 (3), 335-343.

Richmond A. H., 1987, « Caribbean Immigrants in Britain and Canada : Socio-Demographic Aspects », Revue européenne des migrations internationales, « Les Antillais en Europe », 3 (3).

Ricœur P., 1985, Temps et Récit. Le temps raconté, Paris, Seuil, Points.

Robinson V., 1993, « Ethnic Minorities and the Enduring Geography of the Settlement », Town and Country Planning, mars, p. 53-56.

Safran W., 1991, « Diasporas in Modern Societies : Myth of Homeland and Return », Diaspora, 1(1), p. 83-99.

Sala-Molins L., 1987, Le Code noir ou le Calvaire de Canaan, Paris, PUF.

Santamaria U., 1987, « Black Jews : The Religious Challenge or Politics Versus Religion », Archives européennes de sociologie, XXVIII, p. 217-239.

Sansone L., 2002, « La communauté noire existe-t-elle ? Identité et culture des Afro-Bahianais », Cahiers du Brésil contemporain, 49-50, p. 135-151.

Saugera E., 1995, Bordeaux port négrier, Paris, Karthala.

—, 1998, La Traite des Noirs en trente questions, La Crèche, Geste Éditions.

Schmidt N., 1994, Victor Schoelcher et l’abolition de l’esclavage, Paris, Fayard.

Scott D., 1997, « An Obscure Miracle of Connection » : Discursive Tradition and Black Diaspora Criticism », Small Axe, 1, p. 19-38.

Sheffer G., 1986, « A New Field of Study : Modern Diasporas in International Politics », in Sheffer G. (éd), Modern Diasporas in International Politics, New York, Saint Martin’s Press.

—, 1993, « Ethnic Diasporas : A Threat to Their Hosts ? », in Weiner D. (éd.), International Migration and the Security of States, Boulder, Westview Press, p. 70.

Shepperson G., 1982, « African Diaspora : Concept and Context », in Harris J. E. (éd.), Global Dimensions of the African Diaspora, Washington, Howard University Press, p. 41-49.

—, 1966, « The African Abroad or the African Diaspora », African Forum, 2, p. 76-93.

Sherlock P., Bennett H., The Story of the Jamaican People, Kingston, Ian Randle Publishers.

Schnapper D., 2001, « De l’état-nation au monde transnational. Du sens et de l’utilité du concept de diaspora », Revue européenne des migrations internationales, 17(2), p. 9-34.

Shyllon F., 1982, « Blacks in Britain : A Historical and Analytical Overview », in Harris J. E. (éd.), Global Dimensions of the African Diaspora, Washington, Howard University Press, p. 223-248.

Segal R., 1995, The Black Diaspora, Londres, Faber & Faber.

Simpson G. E., 1998, « Personnal Reflections on Rastafari in West Kingston in the Early 1950s », in Murrel N. S. et alii., Chanting Down Babylon. The Rastafari Reader, Kingston, Ian Randle, p. 217-228.

Skinner E. P., 1982, « The Dialectic between Diasporas and Homelands », in Harris J. E. (éd.), Global Dimensions of the African Diaspora, Washington, Howard University Press, p. 11-40.

—, 1999, « Hegemonic Paradigms and the African World : Striving to be Free », in Hine D. C. et Mcleod J., Crossing Boundaries : Comparative History of Black People in Diaspora, Bloomington, Indiana University Press, p. 45-70.

Small M., 1999, « Departemental Conditions and the Emergence of New Disciplines : Two Cases in the Legitimation of African-American Studies », Theory and Society, 28, p. 659-707.

Smith R. T., 1956, The Negro Family in Bristish Guiana. Family Structures and Social Status in the Villages, Londres, Routledge and Keagan Paul.

Smith S. J., 1989, The Politics of « Race » and Residence. Citizenship, Segre-gation and White Supremacy in Britain, Cambridge, Polity Press et Basil Blackwell Ltd.

Soysal Y. N., 2000, « Citizenship and Identity : Living in Diasporas in Post-War Europe ? », Ethnic and Racial Studies, 23 (1), p. 1-15.

St Clair Drake, 1982, « Diaspora Studies and Pan-Africanism », in Harris J. E. (éd.), Global Dimensions of the African Diaspora, Washington, Howard University Press, p. 451-514.

Sundiata I. K., 1996, « Africanity, Identity and Culture », Issue, a Journal of Opinion (special Issue : African Diasporas Studies, published by The African Studies Asociation), vol. 24/2, p. 13-17.

Taglioni F., 1995, Géopolitique des Petites Antilles, Paris, Karthala.

Thomas H., 1997, The Slave Trade. The Story of the Atlantic Slave Trade, New York, Touchstone Rockefeller Center.

Tölölyan K., 1996, « Rethinking Diaspora(s) : Stateless Power in the Transnational Moment », Diaspora, 5(1), p. 3-36.

Thornton J., 1998, Africa and Africans in the Making of the Atlantic World, 1400-1800, Cambridge, Cambridge University Press.

Thompson V. B., 1987, The Making of the African Diaspora in the Americas, 1441-1900, New York, Longman Group.

Toulis N. R., 1997, Believing Identity. Pentecostalism and the Mediation of Jamaican Ethnicity and Gender in England, Berg, Oxford (Grande-Bretagne), New York.

Tully-Sitchet C., 2002, « Noirs américains, rêve d’Afrique et invention de retour », Hommes et Migrations, n° 1235, p. 72-81.

Ueda R., 1994, « West Indians », in Thernstrom S. (éd.), Harvard Encyclo-pedia of American Ethnic Groups, Cambridge (Mass.), Harvard University Press.

UNESCO, 2000, « La route de l’esclave » (disponible sur Internet <http://www.unesco.org> [à la date de dernière mise à jour du 2-6-2000]).

—, 1998, La Chaîne et le Lien. Une vision de la traite négrière, Paris, Éditions UNESCO, Mémoire des peuples.

Van Deburg W. L., 1997, Modern Black Nationalism. From Marcus Garvey to Louis Farrakhan, New York, New York University Press.

Van Hear N., 1998, New Diasporas. The Mass Exodus, Dispersal and Regrou-ping of Migrant Communities, Londres, UCL Press.

Véran J.-F., 2002, « Quilombos : des “lieux de mémoire” bien vivants », Cahiers du Brésil contemporain, 49-50, p. 87-96.

Vertovec S., 1999, « Three Meanings of “diaspora” exemplified Among South Asian Religions », Diaspora, 7(2).

Wacquant L., 1992, « Pour en finir avec le mythe des “cités-ghettos”. Les différences entre la France et les États-Unis », Annales de la recherche urbaine, n° 54.

Walters R. W., 1993, Pan Africanism in the African Diaspora. An Analysis of Modern Afrocentric Political Movements, Detroit, Wayne State University Press.

Watkins-Owen I., 1996, Blood Relations. Caribbean Immigrants and the Harlem Community, 1900-1930, Bloomington et Indianapolis, Indiana University Press.

Williams E., 1975, De Christophe Colomb à Fidel Castro : l’histoire des Caraïbes, 1492-1969, Paris, Présence Africaine.

Williams D. E., 1999, « Rethinking the African Diaspora : A Comparative Look at Race and Identity in a Transatlantic Community », in Hen D. C. et Mc Leod J., Crossing Boundaries : Comparative History of Black People in Diaspora, Bloomington, Indiana University Press, p. 105-120.

Wilson P. J., 1973, Crab Antics. The Social Anthropology of English-Speaking Negro Societies of the Caribbean, Yale, University Press.

Wyse A. J. G., 1982, « The Sierra Leone Krios : A Reappraisal from the Perspective of the African Diaspora », in Harris J. E. (éd.), Global Dimensions of the African Diaspora, Washington, Howard University Press, p. 339-368.

Yelvington K. A., 2001, « The Anthropology of Afro-Latin-America and the Caribbean : Diasporic Dimensions », Annu. Rev. Anthropol., 30, p. 227-260.

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search