Version classiqueVersion mobile

L’empire de l’intelligence

 | 
Jean-François Sabouret

Préface

Pierrick Fillon

Texte intégral

1Le Japon, seconde économie du monde, a toujours su, depuis la guerre, surmonter de graves crises. Comment a-t-il procédé à chaque fois ?

2Les dix spécialistes qui contribuent à cet ouvrage lèvent une partie du voile. Derrière ce que l’on appelle « le Miracle japonais » apparaît la réalité forte d’une société qui a construit son avenir sur : la recherche et le développement technologique, des liens puissants entre la recherche académique et celle des entreprises, la prise de brevets ou l’achat ciblé de ceux-ci, la fabrication rapide de produits de grande qualité, et une distribution exemplaire, ainsi que faute de ressources énergétiques propres, le choix spécifique du nucléaire et d’autres alternatives technologiques dans un pays montagneux et soumis à d’incessants séismes.

3La stratégie du Japon consiste à détecter avant les autres des secteurs porteurs avec la volonté d’occuper sans concession la meilleure place technologique à moyen, et long terme.

4Ainsi, comment dans le concert mondial le Japon s’adapte-t-il pour préserver cette avance ? Quels sont les secteurs technologiques prioritaires, les réformes mises en place ? Enfin, avec de nouveaux grands projets internationaux tel que ITER, lié à la fusion nucléaire et qui a vu s’opposer puis s’allier l’Europe et le Japon, on comprend qu’il y a une nécessité de considérer de nouveaux modes de coopération ?

5Comme l’Europe, le Japon va devoir s’adapter, s’inscrire dans un contexte de voisinage régional fort pour se développer avec une volonté d’ouverture favorisant les échanges technologiques et d’idées lors de colloques mais aussi sur une politique forte d’intégration de chercheurs asiatiques au sein de la recherche japonaise.

6Dans une mondialisation accélérée, les institutions européennes et les présidences à venir de l’Union européenne, dont celle de la France durant le second semestre 2008, prendront sans aucun doute en compte l’enjeu d’un repositionnement inévitable du Japon vers l’Asie mais aussi d’un rapprochement possible avec l’Europe.

7« L’Empire de l’Intelligence » est un livre neuf. Les thèmes abordés ne sont pas de ceux que l’on traite habituellement dans les cercles des spécialistes du Japon. La participation des auteurs est d’ailleurs très révélatrice : on y compte des chercheurs, mais aussi des responsables économiques, des journalistes scientifiques, français et japonais.

8C’est cette somme de compétences et de regards croisés d’un champ trop souvent laissé dans l’ombre qui rend ce premier livre d’autant plus important que, si les pays occidentaux n’ont pas encore tout à fait saisi l’ampleur du phénomène qui fait qu’un pays s’arc-boute sur la recherche et le développement et l’innovation technologique, d’autres pays d’Asie l’on fort bien compris depuis longtemps, comme les quatre dragons que sont la Corée du Sud, Taiwan, Ong Kong, Singapour et plus récemment la Chine et l’Inde. La leçon japonaise a été bien retenue.

Auteur

Pierrick Fillon, fonctionnaire à la Commission européenne, a été en poste au Japon de 2002 à 2005, en tant que Conseiller scientifique en charge de la section science et technologie a la Délégation de la Commission européenne. Il est maintenant responsable à la Direction générale de la Recherche à Bruxelles, en charge des relations scientifiques avec les pays du Sud-est de l’Asie, la Corée et le Pacifique.

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search