Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention de l’Inde

 | 
Roland Lardinois

Troisième partie. Science sociale et science indigène

Conclusion. La sociologie à l’épreuve de l’Inde

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque la sociologie se donne pour tâche de décrire la logique du système des pratiques et des représentations qui constitue l’hindouisme à la fois comme structure sociale – le régime des castes – et comme ensemble de doctrines, de croyances et de pratiques rituelles – la religion hindoue – cette discipline est confrontée à plusieurs difficultés d’ordre épistémique qui tiennent, d’une part, à la nature de cette société traditionnelle dotée de sa propre tradition savante et, d’autre part, aux présupposés des outils et des méthodes scientifiques mobilisés dans ce projet. Au terme de ce travail, il faut donc revenir sur les enseignements que la genèse de l’anthropologie de Louis Dumont peut apporter à la sociologique générale, car il faut reconnaître à celui-ci d’avoir soulevé des interrogations qui demeurent aujourd’hui au centre des débats des sciences sociales.

L’inconscient disciplinaire : la science indigène

La connaissance de l’Inde résulte de la rencontre historique entre deux tr...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540