Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les chemins de la décolonisation de l’empire colonial français, 1936-1956

 | 
Charles-Robert Ageron

Troisième partie. Les prodromes de la décolonisation en Indochine et à Madagascar

Discussion

Les prodromes de la décolonisation en Indochine et à Madagascar

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Indochine

Philippe Devillers :

Les six communications sur l’Indochine ne sont que des facettes d’un vaste problème. On pourrait en évoquer une autre : le rôle de la droite vietnamienne anticommuniste.

Jusqu’en 1945, la vie politique du Viêt-Nam était plus que réduite car les nationalistes, comme les communistes, évoluaient dans la clandestinité. D’ailleurs, durant cette période, toute l’activité politique était une activité nationaliste. Ce nationalisme éclate en 1945, lorsqu’Hô Chi Minh prend le pouvoir. Mais la droite vietnamienne existait. C’était une droite nationaliste, conservatrice, non organisée, anticommuniste, projaponaise et antifrançaise. C’est elle qui prit la direction du pays en mars 1945. Bien entendu, à cette époque, les Français la refusaient. Ainsi eurent-ils contre eux l’ensemble de l’échiquier politique vietnamien. Ce qu’on a appelé « le contre-feu nationaliste », c’est-à-dire une droite vietnamienne anticommuniste et profrançaise, n’apparaît qu’en 1949-1950. Ce...

© CNRS Éditions, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540