Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

L’invention de l’Inde

 | 
Roland Lardinois

Troisième partie. Science sociale et science indigène

Chapitre 10. Les avatars des études indiennes

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

L’anthropologie de Louis Dumont peut se prévaloir du juste souci de rendre raison des modes d’agir et de penser des agents1 au nom d’une critique des présupposés eurocentriques dont seraient entachées les études orientalistes. Historiquement, cette critique s’exprime sous trois formes au moins. D’abord, les courants de pensée catholiques et réactionnaires hostiles à la Révolution française se sont faits les défenseurs, tout au long du xixe siècle et jusqu’aux années 1930, des visions sacrées de l’homme et du cosmos attribuées aux sociétés prémodernes, érigeant l’Inde en conservatoire d’un ordre hiérarchique qu’en Occident la révolution aurait brisée. Ensuite, la sociologie des religions qui se donne pour méthode d’exclure tout appel à une transcendance située hors du monde social, contribue pour sa part à rendre raison des croyances étendues aux cultures extra-européennes. Enfin, les élites des pays colonisés en lutte pour leur indépendance nationale - au premier rang desquelles les...

© CNRS Éditions, 2007

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540