Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention de l’Inde

 | 
Roland Lardinois

Troisième partie. Science sociale et science indigène

Chapitre 9. Louis Dumont et les ruses de la raison

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’autorité intellectuelle de Louis Dumont dans l’anthropologie sociale de l’Inde se mesure autant par les éloges que par les critiques adressés à Homo hierarchicus dont les thèses ont suscité très tôt des controverses où se mêlent « l’approbation et le blâme »1, comme le souligne celui-ci. Nombre d’anthropologues, anglo-saxons pour l’essentiel2, ont soumis à la critique interne le modèle élaboré par Dumont, et quelques-uns ont exprimé leurs désaccords avec un point de vue jugé par trop brahmanique3. À partir des années 1980, l’attention s’est portée davantage sur les déterminations externes de cet ouvrage jugé par d’aucuns comme une forme de compromission de l’ « orientalisme occidental » avec la « science coloniale »4. Enfin, en France notamment, des philosophes ont interrogé la genèse de la modernité dégagée par Dumont, sans questionner cependant son interprétation du système des castes5.

Ces critiques, auxquelles Dumont s’est efforcé de répondre sans que le débat soit clos, soulèv...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540