Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention de l’Inde

 | 
Roland Lardinois

Troisième partie. Science sociale et science indigène

Avant-propos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le projet anthropologique de Louis Dumont a profondément bouleversé l’univers des études indiennes du point de vue à la fois intellectuel et institutionnel. Cette transformation peut être comprise, d’abord, comme l’invention d’une nouvelle position disciplinaire dévolue, en France, à la sociologie de l’Inde. Au côté des tenants des sciences historiques et philologiques alors en position quasi hégémonique au pôle savant des études indiennes, Louis Dumont, qui se réclamait notamment de l’héritage de Marcel Mauss, entendait prendre appui à la fois sur l’enquête de terrain et sur les textes en sanscrit pour renouveler la connaissance de l’Inde. Fondée par Dumont en collaboration avec l’anthropologue britannique David Pocock, au début des années 1950, la revue Contributions to Indian Sociology est le témoignage de cette nouvelle position. Mais en faisant le choix de la langue anglaise, Dumont contribuait d’emblée à la création d’un espace intel...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540