Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention de l’Inde

 | 
Roland Lardinois

Prologue. René Daumal et l’autofiction du champ

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Grande Beuverie, fiction publiée en 1938 aux éditions Gallimard, est un ouvrage singulier dans l’œuvre de René Daumal (1908-1944). Figure majeure de l’éphémère et sulfureuse revue littéraire Le Grand Jeu1 dont trois numéros seulement parurent entre 1928 et 1932, poète aux marges du mouvement surréaliste dont il se défiait, amateur d’expérience supra-logiques qui le menèrent vers les métaphysiques orientales, Daumal fut aussi un sanscritiste autodidacte. Outre des poèmes et un court roman initiatique inachevé, Le Mont Analogue, son œuvre se compose d’essais de type littéraire et philosophique sur la langue et la littérature sanscrites2 qui lui valent encore aujourd’hui l’estime de philologues sensibles à ses intuitions sur les jeux de langage et les pouvoirs de la parole. Par son aspect parodique et burlesque, toutefois, La Grande Beuverie s’apparente moins au genre reconnu du roman qu’aux pastiches d’adolescents dont René Daumal et ses frères Simplistes du lycée de Reims, notamme...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540