Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le développement des habiletés de l’enfant

 | 
Jacqueline Fagard

Glossaire

Texte intégral

1Acheuléen : industrie du Paléolithique inférieur, caractérisée par l'apparition du biface, qui doit son nom au site de Saint-Acheul, près d'Amiens.

2Akinésie : signe majeur du syndrome parkinsonien, qui se traduit par la difficulté à démarrer volontairement un geste.

3Attracteur : pattern d’organisation vers lequel tend spontanément un système dynamique. Il existe plusieurs sortes d’attracteurs : ponctuels, cycliques, toriques et étranges. On retrouve les deux premiers dans la modélisation du comportement moteur. On parle d’attracteur ponctuel quand un point attire les trajectoires (zone de l’espace des phases, qui exerce une attraction sur un système), et d’attracteur périodique (cycle limite) si, au lieu d’être attiré vers un point fixe, un système tend vers une trajectoire cyclique (c’est-à-dire qu’en dépit de perturbations, le système reprend toujours son rythme initial).

4Aurignacien : première industrie des hommes modernes (Paléolithique supérieur) caractérisée par le développement d’un outillage en os et en bois de renne (Chaline, 2000).

5Auto-organisation : renvoie à la formation de nouveaux patterns spatiaux ou temporels liés à une régulation interne en réponse à des changements dans les contraintes (et non imposée par une structure de contrôle). On parle parfois d’organisation « bottom-up », par opposition à un système « top-down ».

6Broca (aire de) : région ventrale de l’aire frontale de l’hémisphère gauche. Au xixe siècle, la responsabilté d’une lésion de cette zone dans un type particulier d’aphasie (incapacité de produire un discours organisé sur le plan syntaxique, appelée depuis « aphasie de Broca ») a été identifiée par Broca.

7Centrifuges (mouvements) : se dit des mouvements en miroir faits dans le sens antihoraire pour la main gauche et horaire pour la main droite.

8Centripètes (mouvements) : se dit des mouvements en miroir faits dans le sens horaire pour la main gauche et antihoraire pour la main droite.

9Châtelperronien : industrie du Paléolithique supérieur. Les pointes de Châtelperron ont un dos arqué et des retouches abruptes (Chaline, 2000).

10Comportements « moyens-buts » : voir « moyen-but ».

11Coordination : renvoie au degré d’invariance spatiale, temporelle ou spatio-temporelle entre les déplacements des effecteurs d’une même synergie.

12« Cross-talk » : influence mutuelle de deux activités l’une sur l’autre.

13Dyskinésie : activité motrice involontaire parasitant les mouvements volontaires.

14Dissipatif : se dit d’un système qui est le siège d’une dissipation d’énergie et qui, de ce fait, ne tend pas vers l’équilibre.

15Dynamique : dans le contexte de la théorie des systèmes du même nom, « dynamique » renvoie à l’évolution d’un système au cours du temps. Le terme est parfois utilisé dans un contexte de biomécanique dans un sens proche de la cinétique (forces, moment du mouvement).

16Espace des phases : carte imaginaire dans laquelle s’effectue un déplacement. Il est constitué d’autant de dimensions (ou variables) que le nécessite la description de l’évolution du système ; dans un système mécanique, la carte de l’espace des phases est en général tracée en fonction de la position et de la vitesse.

17Générateur central de pattern : réseau de neurones situé dans la moelle épinière capable d’engendrer une activité musculaire rythmique en l’absence d’afférence sensorielle. A l’origine employée pour rendre compte de la locomotion, la notion est maintenant souvent utilisée pour signifier n’importe quel réseau de neurones coordonnant l’activité de plusieurs muscles ; ce qui fait dire à Thelen et Spencer (1998) que la notion n’apporte guère plus d’information que celle de « système nerveux », et à Kelso (1984) que l’expression est souvent prise comme équivalent de programme moteur.

18Gravettien : industrie du Paléolithique supérieur caractérisée par la transformations des pointes de Châtelperron en pointes de La Gravette, acérées et à dos rectiligne (Chaline, 2000).

19Hominidés : famille qui regroupe les genres Australopithecus et Homo.

20Homo : genre, créé par Linné, qui regroupe toutes les espèces humaines fossiles (habilis, erectus, neanderthalensis et sapiens) et actuelle (sapiens-sapiens). Les découvertes récentes remettent en question cette classification (par exemple, en ce qui concerne l’appartenance de Homo habilis au genre Homo).

21Imagerie cérébrale fonctionnelle : termes recouvrant les méthodes de visualisation des changements observables dans l’activité cérébrale pendant la réalisation d’une tâche. Certaines de ces méthodes mesurent les variations du débit sanguin régional liées à l’activité mentale. Ainsi la tomographie par émission de positons (TEP, à distinguer de la tomographie par émission monophotonique, ou SPECT), repose sur l’évaluation de la consommation d’oxygène (ou, plus rarement, de glucose) par le cerveau, celle-ci augmentant pendant l’activité mentale. Cette évaluation implique l’injection préalable d’un traceur dans le sang, qui permet de suivre le débit sanguin cérébral. De même, l’imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRMf ou RMNf) utilise les propriétés magnétiques de l’hémoglobine pour détecter les variations régionales du débit sanguin induites par l’activité cérébrale. Ces deux techniques impliquent des résolutions temporelles très différentes. D’autres méthodes sont fondées sur l’enregistrement des variations de l’activité électrique (EEG et potentiels évoqués) ou des variations du champ magnétique (magnéto-encéphalographie, MEG).

22Levallois : le débitage « Levallois » est une technique du Paléolithique moyen identifiée à Levallois-Perret, près de Paris. Le bloc de silex était travaillé en prédéterminant la forme finale de l’éclat par des retouches latérales (Chaline, 2000).

23Magdalénien : industrie du Paléolithique supérieur caractérisée par des évolutions dans le travail de l’os et du bois de renne (Chaline, 2000).

24Mésolithique : période de la préhistoire comprise entre le Paléolithique supérieur et le Néolithique (entre -10 000 et -6000 environ).

25Miroir : les mouvements en miroir renvoient à trois types de réalité : (1) les patterns de mouvements bimanuels requis expérimentalement et dans lesquels sont impliqués les muscles homologues, et (2 et 3) les mouvements d’une main associés involontairement aux mouvements de l’autre main, censés être unimanuels. Parmi ces derniers, il faut distinguer les mouvements en miroir observés normalement au cours de l’enfance, et les mouvements qui accompagnent certaines pathologies (syndrome de Klippel-Feil, mouvements en miroir héréditaires qui sont probablement dus à une pathologie du système pyramidal, lésions cérébrales, avant tout les lésions au niveau mésio-frontal).

26Mode « en phase » : correspond à des mouvements impliquant des muscles homologues de deux effecteurs. Ainsi, les flexions ou extensions simultanées sur le plan sagittal et les flexions d’un membre accompagnées d’extension de l’autre membre sur le plan frontal (mouvements en miroir) sont en phase.

27Mode en « antiphase » : correspond à des mouvements opposés des deux effecteurs. La flexion d’un membre accompagnée d’une extension de l’autre sur le plan sagittal (gestes alternés) et les flexions ou extensions simultanées des deux membres sur le plan frontal (gestes parallèles) sont en antiphase.

28Moyens-buts (comportements) (en anglais, « means-end ») : se dit des actions qui demandent une étape intermédiaire pour aboutir au succès : tirer sur une ficelle pour attraper un jouet fixé au bout de la ficelle est un comportement « moyen-but ».

29Moustérien : industrie du Paléolithique moyen caractérisée par une diversification des outils et par la multiplication des étapes dans les chaînes opératoires de fabrication (Chaline, 2000).

30Néolithique : période située entre le Mésolithique et l’âge des métaux (-6000 à -2500).

31Paléolithique : époque de la préhistoire, caractérisée par l’industrie de la pierre taillée, qui a commencé vers -3, 5 ma et fait place au Mésolithique vers -10 000. On distingue trois périodes dans le Paléolithique : le Paléolithique inférieur correspond aux industries oldowayenne et acheuléenne, le Paléolithique moyen à l’industrie moustérienne, et le Paléolithique supérieur aux industries aurignacienne à magdalénienne.

32Plan frontal : de gauche à droite (et réciproquement).

33Plan sagittal : d’avant en arrière (et réciproquement).

34« Prereaching » : mouvements d’approches vers l’objet du nouveau-né ou du très jeune bébé à l’âge où ces mouvements n’aboutissent qu’exceptionnellement à toucher l’objet.

35Solutréen : industrie du Paléolithique supérieur caractérisée par le développement des pointes à face plane. De cette époque date l’invention de l’aiguille à chas en os, qui permet de coudre ensemble des peaux d’animaux (Chaline, 2000).

36Synergétique : théorie physique de la formation spontanée de structure dans un système ouvert. Dans de tels systèmes, les structures nouvelles émergent spontanément (par auto-organisation) lors des transitions de phase. La synergétique encourage la recherche des variables essentielles du système (les paramètres d’ordre) dont les dynamiques non linéaires se définissent en termes d’attracteurs de bas niveaux (« low-dimensional »).

37Système dynamique : tout processus d’évolution temporelle dans lequel le futur dépend d’une manière déterministe du passé.

38Tâche « A-non-B » : tâche au cours de laquelle un expérimentateur cache un objet dans l’un des deux caches faisant face au bébé tandis que ce dernier le regarde faire. Si l’objet, après avoir été caché plusieurs fois de suite dans « A », est ensuite caché dans « B », le bébé aura tendance, jusqu’à un certain âge, à persévérer à le rechercher dans « A ». Cette tâche, inventée par Piaget, est donnée aux bébés vers la fin de la première année. Diamond a montré que les bébés de 8-9 mois font l’erreur quand on introduit un délai entre le moment où ils voient l’expérimentateur cacher l’objet et celui où on les laisse le chercher, mais que ce délai augmente avec l’âge. L’implication de la maturation des aires préfrontales dans l’augmentation de ce délai a été mise en évidence par Diamond.

39Transition de phase : émergence d’un nouvel ordre spatio-temporel faisant suite à un changement critique dans un des paramètres du système (appelé « paramètre contrôle »).

40Variables essentielles : les variables qui déterminent la topologie d’un pattern de coordination.

41Variables non essentielles : les variables qui déterminent la métrique d’un pattern de coordination et dont le changement laisse le pattern intact.

42Wernicke (aire de) : aire de la compréhension du langage, identifiée à la fin du xixe siècle par Wernicke sur la face externe de l’hémisphère dominant, dans la partie postérieure de la première circonvolution temporale.

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540