Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les chemins de la décolonisation de l’empire colonial français, 1936-1956

 | 
Charles-Robert Ageron

Troisième partie. Les prodromes de la décolonisation en Indochine et à Madagascar

Deux hebdomadaires de gauche devant la fin de la guerre d’Indochine (1953-1955)

Claude Lévy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il faut avoir le courage de le constater : les travaux sur l’évolution de l’opinion française devant la guerre d’Indochine et sur l’action que la presse a pu exercer sur celle-ci, demeurent encore trop rares pour des raisons qui mériteraient une analyse épistémologique1. Il est avéré que si l’on met à part les milieux communistes2, dans son ensemble, la population française avait fait preuve d’une « singulière atonie » à l’égard de ce conflit depuis 19463. Il s’agissait d’une guerre lointaine, menée par des soldats de métier, des contingents indigènes – y compris des Nord-Africains – et des Allemands de la Légion Etrangère. Elle ne mettait pas en cause le sort des « petits blancs », comme c’était alors le cas pour la Tunisie et le Maroc, mais une grande colonisation mal connue en dehors du cercle restreint des grands conseils d’administration. En général aussi, l’opinion « avait bien reçu et sans inventaire » le thème de la croisade asiatique contre le communisme4, mais on doit reco...

Auteur

© CNRS Éditions, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540