Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les chemins de la décolonisation de l’empire colonial français, 1936-1956

 | 
Charles-Robert Ageron

Troisième partie. Les prodromes de la décolonisation en Indochine et à Madagascar

Le monde politique français et la révolution vietnamienne (août-décembre 1945)

Alain Ruscio

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les journées d’août-septembre 1945 marquent le terme de la domination japonaise au Viêt-Nam. Les militants du Viêt-Nam Doc Lap Dong Minh (dit Viêt-Minh) s’emparent partout du pouvoir. Le 2 septembre, un homme au nom peu connu jusqu’alors, Hô Chi Minh, proclame l’indépendance. Cette période extrêmement confuse voit se mêler, s’entrechoquer, les actions de ce Viêt-Minh, des autres forces nationalistes viêtnamiennes, des Français, des Américains, des Chinois, des Japonais... Comment, en métropole, les différentes forces politiques ont-elles accueilli ces événements ?

UNE COLONIE ISOLÉE

De 1941, moment de la généralisation de la guerre en Asie, au printemps 1945, la grande colonie extrême-orientale a été coupée de la métropole ; sous la ferme direction de l’amiral Decoux, elle a possédé une quasi-autonomie. De mars à août, la domination directe japonaise, brutale, s’est imposée. De ce fait, des éléments essentiels de la vie politique viêtnamienne échappent totalement à la métropole.

L’iden...

Auteur

© CNRS Éditions, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540