Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les chemins de la décolonisation de l’empire colonial français, 1936-1956

 | 
Charles-Robert Ageron

Deuxième partie. Les prodromes de la décolonisation : aspects économiques et financiers

Les entreprises de Travaux publics face à la décolonisation : une adaptation difficile, mais réussie ? (1940-1956)

Dominique Barjot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION

En 1939, la plupart des grandes entreprises françaises de Travaux publics menaient d’importants chantiers dans l’Empire colonial.

Entre 1940 et 1956, elles durent opérer une reconversion difficile. 1940 fut un tournant, car avec l’intervention japonaise en Indochine, s’engageait une période nouvelle qui, hormis en Algérie, s’acheva en 1956 avec la perte de l’Indochine, l’accession à l’indépendance du Maroc et de la Tunisie et le vote de la loi-cadre Defferre. Trois axes de recherche ont été retenus. Il s’agit d’abord d’étudier les effets de la crise indochinoise sur l’activité des firmes et les stratégies qu’elles adoptèrent pour lui faire face. Les dossiers de dommages de guerre constituent ici une source privilégiée, en raison du poids de trois des quatre entreprises étudiées1, mais surtout de l’intérêt qu’ils offrent pour l’histoire des événements, des rapports entre administrations et entreprises coloniales, et de l’activité des firmes. Le second objectif consiste à e...

© CNRS Éditions, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540