Version classiqueVersion mobile

Quand les entreprises chinoises se mondialisent : Haier, Huawei et TCL

 | 
Geneviève Barré

Partie 5. Le modèle chinois de mondialisation

Postface

Le cas de la Bank of China : les banques chinoises et la politique de globalisation

Nhay Phan

Texte intégral

L’internationalisation de Bank of China

1La Bank of China est l’une des quatre grandes banques commerciales chinoises. Fondée en 1912, elle a été d’abord la banque centrale du pays, puis la banque de changes internationaux et la banque spécialisée dans le commerce international. Bank of China a ouvert des bureaux à l’étranger dès 1929 à Londres, puis à Osaka, Singapour et New York.

2Après 1949, Bank of China est devenue l’un des leaders de la finance chinoise. Responsable des opérations de change avec l’étranger, elle contribue au développement du commerce extérieur et de l’infrastructure économique avec son offre de services pour le commerce international.

3Pendant la période de réformes et d’ouverture de la Chine, Bank of China a saisi l’opportunité offerte par le gouvernement de capitaliser sur les fonds étrangers et les technologies avancées pour accélérer son développement. Bank of China est devenue l’instrument majeur du financement des investissements à l’étranger et le principal acteur en matière de change.

4Elle est devenue Bank of China Limited en 2004 sur décision du Conseil d’État et de la Commission de régulation bancaire de Chine. Elle a été la première banque commerciale chinoise à s’introduire en bourse en 2006 et à être cotée sur les deux marchés de Hongkong et de Shanghai.

5En 2014, Bank of China figurait sur la liste des grandes banques systémiques mondiales (les G-SIBs – Global Systemically Important Banks) et a été la seule banque des pays émergents à en faire partie pendant quatre années consécutives. La Bank of China est la banque chinoise la plus internationale et diversifiée ; elle offre une gamme complète de services financiers à ses clients en Chine et dans le monde. Seule entreprise financière centenaire chinoise, Bank of China est à la poursuite de l’excellence et contribue par son expertise internationale à la réalisation du « rêve chinois ».

6Le 3 juin 1979, Deng Xiaoping a approuvé, pour la première fois depuis la fondation de la République populaire de Chine, l’ouverture d’une succursale de Bank of China à l’étranger, au Luxembourg. L’ouverture de succursales à New York, Sydney, Paris et Tokyo a suivi. Des succursales ont été créées en Zambie et en Hongrie en 1997, à Sao Paulo au Brésil en 1998, à Johannesburg en Afrique du Sud et en Malaisie en 2000, marquant l’entrée de la banque chinoise sur les marchés d’Afrique, d’Europe de l’Est et d’Amérique du Sud. Avec la politique d’ouverture de la Chine, Bank of China poursuit sa stratégie d’expansion de l’Asie vers l’Europe, puis vers le marché américain. De 1978 à 2000, le nombre d’agences est passé de 20 à 559. En 2015, l’activité principale de la banque était la banque commerciale, banque d’entreprise, banque privée et services de finance de marché.

7En 2014, la politique de globalisation des entreprises chinoises et l’internationalisation du renminbi (RMB), la monnaie chinoise, ont conjointement accéléré le développement des activités à l’étranger. Bank of China a apporté son concours à 1 187 projets d’investissements à l’étranger au cours des six premiers mois de 2014.

Bank of China soutient activement la politique chinoise du Go-global, et les nouveaux projets clés le long de la nouvelle « route de la soie », One Belt, One Road ( Image 10000000000000960000002452EE00CFBC1E927B.pngYiday yilu). Bank of China accompagne le développement industriel des entreprises, avec des prêts en matière d’équipement, d’énergies nouvelles, économies d’énergie et protection de l’environnement dans le cadre du plan Made in China 2025 lancé par le gouvernement chinois en mai 2015. En 2015, Bank of China comptait 639 implantations à l’étranger dans 42 pays et régions.

Bank of China et la France

8Bank of China a été la première banque chinoise à s’implanter en France en 1979 sous la forme d’un bureau de représentation à Paris, devenu en 1986 une succursale de plein exercice et un établissement de crédit. Sa présence a été renforcée par l’ouverture d’une deuxième agence à Paris en 1988. La banque a développé ses activités autour de la collecte d’épargne des particuliers et du crédit aux particuliers et aux entreprises, ainsi que la gestion des moyens de paiement pour sa clientèle. Sa présence internationale, lui permet d’offrir des services sur crédits documentaires, sur crédit de trésorerie et de participer à des crédits syndiqués dans des pools bancaires. Sa présence sur le marché des devises lui permet également d’offrir des outils de couverture pour ses clients exposés au risque de change ou risque de taux. Ses zones d’action privilégiées sont la France, l’Europe occidentale et l’Afrique. Cette couverture sur des marchés en forte croissance est un atout déterminant pour les clients.

9Fin 2014, Bank of China a ouvert à Paris ses services de compensation en renminbi (RMB) : une nouvelle étape dans le processus d’internationalisation de la monnaie chinoise susceptible de favoriser les échanges financiers et commerciaux entre la Chine et la France.

10Depuis la reconnaissance mutuelle de la France et la Chine par le communiqué commun du 27 janvier 1964, les deux pays ont renforcé leur partenariat. La vision et le courage du général de Gaulle ont largement contribué à ce renouveau, qui a engendré des changements fondamentaux dans le déroulement de l’histoire...

11Les relations d’excellence entretenues par les deux États au cours d’un demi-siècle, créent les conditions les meilleures pour établir par tous les moyens une dynamique d’échanges, que ce soit au plan des entreprises et au plan des relations humaines. Les relations d’investissements en seront dynamisées. L’accueil d’entreprises chinoises en France est grandement souhaitable, comme le font déjà le Royaume-Uni et l’Allemagne, avec la mise en place de conditions adaptées.

12Le premier dialogue économique et financier franco-chinois de haut niveau qui s’est tenu à Pékin le 26 novembre 2013 résulte d’une volonté partagée d’établir un cadre de discussions privilégié, et scelle les bases d’une nouvelle étape de notre coopération.

13Bank of China a pour vocation d’être un acteur incontournable des échanges entre la Chine et la France, dans un esprit de partenariat à long terme harmonieux fondé sur des relations de proximité et de créativité.

Image 100000000000017D0000007C14A299F8FFE01BF5.jpg

Auteur

Directeur général de Bank of China France et président de l’Association des entreprises chinoises en France (AECF).
Paris, le 17 octobre 2015

© CNRS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search