Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Figure de la ville et construction des savoirs

 | 
Frédéric Pousin

Liste des auteurs

Texte intégral

1Heliana Angotti-Salgueiro, docteur en Histoire (EHESS), actuellement responsable d’un Getty Research Project et Titulaire de la Chaire en sciences sociales « Sergio Buarque de Holanda », à la Maison des Sciences de l’Homme (Paris). Auteur d’ouvrages au carrefour de l’histoire de l’architecture, de l’histoire urbaine et culturelle, d’études biographiques et de transfert des modèles entre la France et le Brésil. Elle a publié La Casaque d’Arlequin, Paris, EHESS, 1997 ; A Comédia Urbana : de Daumier à Porto-Alegre, S. Paulo, FAAP, 2003 ; et a dirigé Paysage et Art, S. Paulo, CNPq/Fapesp/CBHA, 2000 ; Cidades Capitais do século xix, S. Paulo, Edusp, 2001 et B. Lepetit : por uma nova história urbana, S. Paulo, Edusp, 2001.

2Jean Marc Besse, philosophe, directeur de recherche au CNRS, UMR 8504 Géographie-cités, équipe Épistémologie et histoire de la géographie (E.H.GO). Il a publié Voir la terre. Six essais sur le paysage et la géographie, Arles, Actes Sud, 2000, Face au monde. Atlas, jardins, géoramas, Paris, Desclée de Brouwer, 2003, Les Grandeurs de la terre. Aspects du savoir géographique à la Renaissance, Lyon, ENS Éditions, 2003. Membre du comité de rédaction des revues L’Espace géographique et Les Carnets du paysage.

3Christophe Camus, sociologue, maître assistant à l’école d’architecture de Bretagne (Rennes) et chercheur au Laboratoire Espaces Travail, Ecole d’architecture de Paris-La Villette. Il mène des recherches sur les architectes maîtres d’œuvre et leurs relations à divers commanditaires. Une dernière recherche interroge l’image de l’architecte diffusée à travers les revues grand public de la maison. Il a publié récemment avec T. Evette, « L’architecte dans la presse », Urbanisme, n° 337, juillet-août 2004, « Écrire ce qu’on sait faire », in Ph. Boudon (ed.), Langages singuliers et partagés de l’architecture, Paris, L’Harmattan, 2003, « Critiquer ou présenter des réalisations architecturales », in A. Sauvage, R. Hoddé (ed.), Le Jugement désenchanté. États de la critique architecturale, Paris, Éditions de la Villette (à paraître).

4Enrico Chapel, diplômé en architecture (Université de Gènes, Italie) et docteur en urbanisme et aménagement (Université de Paris VIII). Actuellement maître-assistant à l’École d’architecture de Toulouse, où il enseigne l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme, ainsi que le projet urbain. Il est membre du Laboratoire Espaces Travail de l’École d’architecture de Paris-La Villette. Ses travaux portent sur la cartographie urbaine, en particulier dans l’histoire de l’urbanisme français, et sur le rôle des images dans la conception et la négociation sociale des projets (recherche en cours pour le Plan Urbain Construction et Architecture).

5Elias Constantopoulos, Assistant Professor, Department of Architecture, University of Patras (Greece). Studied at the Bartlett School of Architecture, University College London (B.Sc, Diploma, M. Sc.), Member of Do.Co.Mo.Mo., Hellenic Institute of Architecture & Hellenic Society of Aesthetics. Research on 1930’s residential architecture in Athens. Co-editor of 9H & Ntizain, consult, ed. of Architecture in Greece reviews. Author of numerous articles and monographs and of 4 books (Nicos Valsamakis’ Architecture, Contemporary Industrial Design in Greece, History of the Decorative Arts, Architecture of the 20th Century : Greece (Consult, ed.). Founder of Sigma Design (Industrial design award 1992).

6Denis Delbaere, paysagiste, docteur de l’EHESS, il a consacré sa thèse à l’étude des représentations figuratives dans l’argumentation urbanistique de la table rase, intitulée « Table rase et paysage. Projet d’urbanisme et contextualité spatiale dans Le plan Voisin de Le Corbusier (1925) et la cité Concorde de Le Maresquier (1954) »

7Il partage son activité entre son atelier de paysagiste à Lille, ses recherches sur la fonction de l’image dans la production et la réception sociale du projet d’urbanisme et sa charge de cours à l’École nationale supérieur du paysage de Versailles. Il a publié récemment « Projet de paysage, écarts d’échelles et logiques d’inter-lieu. Le cas des collines de Comines », Les Carnets du paysage, n° 7, automne 2001, p. 104-118.

8Mark Dorrian is a Senior Lecturer in Architecture at the University of Edinburgh and co-founder of the architecture and urbanism atelier Metis. His books include (with Gillian Rose) Deterritorialisations : Revisioning Landscapes and Politics (Black Dog Publishing, London : 2004) and (with Adrian Hawker) Metis : Urban Cartographies (Black Dog Publishing, London : 2003). His writing has been published in Architectural Research Quarterly, Artifice, Chora : Intervals in the Philosophy of Architecture, The Journal of Architecture, The Journal of Narrative Theory and Word & Image. He is currently working on a book of essays on aspects of the grotesque.

9Sandra Fiori, docteur de l’Université de Nantes, diplômée en urbanisme et en sociologie, est maître-assistante à l’école d’architecture Languedoc-Roussillon et chercheuse au laboratoire CRESSON (UMR 1563, École d’architecture de Grenoble). Elle consacre ses recherches au projet d’éclairage (savoir-faire professionnels, relations au projet urbain, usages nocturnes de l’espace public). Publications : « Rencontre avec le public du festival des lumières », in A. Masboungi (ed.) Penser la ville par la lumière, Paris, Éd. de la Villette, 2003, p. 88-89 ; « Réinvestir l’espace nocturne, les concepteurs lumière », Les Annales de la recherche urbaine, n° 87, sept. 2000, p. 73-80.

10Isabelle Grudet est architecte et prépare actuellement, sous la direction de Yannis Tsiomis, une thèse de doctorat sur « Les Histoires de l’urbanisme de Pierre Lavedan » (Université de Paris-VIII). Elle est chercheuse au Laboratoire Espaces Travail de l’École d’architecture de Paris-la Villette. Ses travaux portent sur les savoirs et les pratiques de l’urbanisme, plus particulièrement sur le statut des visualisations et des formulations dans les processus de conception urbaine et territoriale. Elle a publié « Intéresser les concepteurs par l’image. Le dispositif figuratif dans Histoire de l’urbanisme. Antiquité Moyen âge de Pierre Lavedan », Les Cahiers de la recherche architecturale et urbaine, n° 8, mai 2001, p. 23-30.

11Tali Hatuka is finishing her Ph.D. in Architecture at the Technion, Israel Institute of Technology in Haifa. She is currently a post-doctoral fellow at the Department of Urban Studies and Planning at MIT. She is an architect holding a Bachelor of Architecture from the Technion, and a Master of Urban Design from Heriot-Watt University, Edinburgh College of Art. Her professional experience includes working as an architect and urban designer in several cities in Israel. She received several prizes for her projects. Her research in urban design focuses on the relationship between extreme events of violence, everyday life, and the built environment.

12Rachel Kallus is a Senior Lecturer at the Technion, Israel Institute of Technology in Haifa, where she teaches architecture, urban design and town planning. She is a practicing architect, and has worked in the United States, the Netherlands and Israel. She received her Bachelor of Fine Arts from the Massachusetts College of Art, her Master of Architecture from the Massachusetts Institute of Technology and her Doctorate from the Technion. Her research in the field of housing and urbanism focuses on the interplay between policy and design and examines the relationships between policy measures and their physical outcomes, especially in relation to equity, equality and social justice. She has published extensively on these topics in planning and architecture publications and in various edited volumes.

13Hélène Jannière, architecte et docteur en histoire de l’art, enseigne l’histoire et la théorie de l’architecture et de la ville à l’École d’Architecture de Paris-Val de Seine. Elle est chercheur au LADYSS (CNRS, UMR 7533). Ses recherches actuelles portent sur les représentations de l’architecture et de la ville dans la publication, et sur l’histoire de la critique architecturale et urbaine au xxe siècle. Dernières publications sur ce thème : Politiques éditoriales et architecture moderne, Éditions Arguments, Paris, 2002 ; notice « Critique architecturale », Encyclopaedia Universalis, édition 2002 (avec Valérie Devillard).

14Indra Kagis McEwen est professeure associée à l’Université Concordia à Montréal et chargée de cours à l’École nationale de théâtre du Canada. Ancien chercheur invité au Centre canadien d’architecture, elle est auteur de Socrates’Ancestor : An Essay on Architectural Beginnings, MIT Press, 1993 et de Vitruvius : Writing the Body of Architecture, MIT Press, 2003, ainsi que de Ordonnance for the Five Kinds of Column, une traduction anglaise du traité de Claude Perrault, Ordonnance des cinq espèces de colonnes, Paris, 1683, publiée par le Getty Center en 1993.

15Didier Mendibil est maître de conférences à l’IUFM de l’Académie de Créteil. Après avoir soutenu une thèse de géographie sur l’iconographie de la France au sein de l’équipe Épistémologie et histoire de la géographie (UMR Géographie-cités), ses travaux de géographie portent sur la place des représentations photographiques dans la pensée des géographes et dans la structuration de l’espace, et ses travaux d’iconologie concernent l’articulation des significations textuelles et iconiques dans les discours descriptifs.

16Lorenza Mondada est professeur de sciences du langage à l’Université Lyon-II. Ses recherches portent sur l’organisation de l’interaction sociale dans des contextes ordinaires, institutionnels et professionnels. Elle a travaillé sur la description de l’espace et de la ville (voir Décrire la ville. La construction des savoirs urbains dans l’interaction et dans le texte, Paris, Anthropos, 2000).

17Riccardo Palma, est architecte et docteur en Composition architecturale de l’Institut Universitaire d’architecture de Venise. Il est actuellement chercheur à la Faculté d’architecture de l’École polytechnique de Turin, où il a developpé plusieurs recherches sur la composition architecturale dans le groupe d’étude dirigé par Giancarlo Motta. Outre plusieurs essais dans des ouvrages collectifs et des revues, il a publié L’immaginario cartografico dell’architettura, Technograph, Bergame 2002, et a coordonné deux ouvrages collectifs, Architettura Spazio Scritto, UTET, Turin 2001, Macchine nascoste, UTET, Turin 2004.

18Vassiliki Petridou, architecte, historienne de l’architecture, est professeure associée à la Faculté d’architecture de l’Université de Patras et enseigne également à la Faculté d’architecture de l’Université nationale technique d’Athènes. Elle a publié divers articles dont : « P.F.L. Fontaine et L.H. Lebas : une double paternité pour la Chapelle expiatoire à la mémoire de Louis XVI et de Marie-Antoinette » dans Le Livre et l’Art. Études en hommage à Pierre Lelièvre, Paris, 2000 ; « La remise en question du passé : un tremplin pour l’avenir. La quête de l’architecture au seuil du nouveau millénaire », Annales d’Esthétique, vol. 41B Athènes, 2002 ; « L’architecture comme mémoire dans l’œuvre d’Aldo Rossi », Architectes, n° 45, Athènes, 2004.

19Frédéric Pousin, architecte, est directeur de recherche au CNRS (UMR LADYSS, Université de Paris-I) et enseignant à l’École d’architecture de Paris-la-Villette. Il mène ses recherches sur la représentation, la conception architecturale, urbaine et paysagère ; ses travaux portent actuellement sur le paysage urbain et le rôle du visuel dans la construction des savoirs. Il est membre du comité de rédaction des Carnets du paysage. Dernières parutions : « La ville représentée : objet historique et sémiologique », Signes, Histoire, Fictions. Autour de Louis Marin, (F. Pousin et S. Robic coordinateurs), Éditions Arguments, Paris, 2003 ; « Visuality as politics, The studycase of urban landscape », Deterritorialisations... Revisioning Landscapes and Politics (Mark Dorrian and Gillian Rose ed.), London, Black Dog Publishing Limited, 2003 ; « Le paysage urbain : la charge historique d’une notion », L’Urbain, un enjeu environnemental (dir. Michel Boisvert), Presses de l’Université du Québec, Montréal, 2004.

20Carlo Ravagnati est architecte, diplômé de la Faculté d’architecture de l’École polytechnique de Milan. Docteur en composition architecturale (Institut universitaire d’architecture de Venise), il est actuellement chercheur à l’École polytechnique de Turin. Parmi plusieurs essais sur la représentation dans la composition architecturale et urbaine, il a publié récemment Tecniche di ripetizione. Rappresentazione e composizione nei progetti per la basilica di San Pietro, Tecnograph, Bergame, 2003, « La rappresentazione dei caratteri originari del sito nel progetto di architettura », in R. Palma, A. Pizzigoni e C. Ravagnati (dir.), Cartografia e progetto, Tecnograph, Bergame, 2003 ; « Formazione/Deformazione. La geometria proiettiva nell’architettura di Francesco Borromini », in R. Palma, C. Ravagnati (dir.), Macchine nascoste, Utet, Turin, 2004 ; « Il complesso monumentale di piazza San Marco a Venezia tra analisi e progetto », in AA.W., « Luoghi monumentali e accessibilità : Venezia, Roma, Napoli, Arles », Quaderni IUAV, n° 21, Venise 2002.

21Marie-Claire Robic, géographe, est directeur de recherche au CNRS (UMR Géographie-cités, Paris). Elle travaille sur l’histoire et l’épistémologie de la géographie contemporaine, et particulièrement sur le rôle de l’iconographie dans la construction du savoir. Parmi ses travaux sur la ville figure « La ville, objet ou problème ? La géographie urbaine en France (1890-1960) », Sociétés contemporaines, 49-50, 2003. Elle a dirigé ou codirigé Géographes en pratiques (1870-1945). Le terrain, le livre, la Cité (PUR, 2001), Le Tableau de la géographie de la France de Paul Vidal de la Blache. Dans le labyrinthe des formes, CTHS, 2000, et Géographes face au monde. L’Union géographique internationale et les congrès internationaux de géographie, L’Harmattan, 1996.

22Panayotis Tournikiotis a étudié l’architecture à Athènes et à Paris. Professeur associé à l’École d’architecture de l’Université nationale technique d’Athènes, il enseigne la théorie de l’architecture. Sa recherche est liée à l’histoire et la théorie de l’architecture aux xixe et xxe siècles. Il a publié une monographie sur l’architecte viennois Adolf Loos, Paris, 1991 et New York, 1994, un essai sur l’historiographie de l’architecture moderne, Cambridge, Mass., 1999 et Madrid, 2002 et a dirigé un ouvrage sur l’impact du Parthénon sur le monde moderne, Athènes, 1994 et New York, 1996.

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540