Version classiqueVersion mobile

Les petits maîtres du burlesque américain, 1902-1929

 | 
Jean-Jacques Couderc

Troisième partie: les héros du «séries»

Ford Sterling

Texte intégral

  • 1 Blair Miller, op. cit., pp. 225-227.
  • 2 Gene Fernett, « The Historic Film Studios ; Balshofer "Sterling Quality" », in Classic Images, n° 1 (...)

1George F. Stitch, alias Ford Sterling, est né à La Crosse dans le Wisconsin le 3 novembre 1880. Il fait ses débuts dans la vie active comme acrobate dans un cirque avec les « Flying Leos », les plus célèbres trapézistes de l'époque. Puis, sous le nom de Keno, il fait une carrière de clown au John Robinson Circus avant de monter sur scène à New York dans des spectacles de vaudeville. On le verra en particulier dans l'opérette Side Walk Chatter à Broadway1. Il entre à la Biograph en 1911 pour faire du cinéma sous la direction de Mack Sennett et devient immédiatement un des interprètes favoris du génial Canadien, se spécialisant dès ses débuts dans les rôles de Juifs (Cohen), d'Allemands (Heinze ou Hoffmeyer) ou d'Irlandais… Il fait aussi partie des Keystone Cops dont il est le chef en alternance avec Fred Mace. En 1914, l'arrivée de Chaplin porte ombrage à sa gloire : le producteur Fred Balshofer le persuade de quitter Mack Sennett pour travailler chez Carl Laemmle (Universal). Ford Sterling, Henry Lehrman, Robert Thornby, Paul Jacobs (Little Billy) et quelques autres abandonnent la Keystone et, en février 1914, le contrat de création de la Sterling Film Company est signé. Comme ses films obtiennent un certain succès, Sterling, qui touchait 250 dollars par semaine, se voit gratifier d'une prime exceptionnelle de 1 200 dollars qu'il s'empresse de dépenser à New York. À son retour, des disputes éclatent avec Lehrman et le tournage n'avance pas (1/2 bobine seulement en deux semaines !) : Lehrman est mis à la porte. George Jeske, venu lui aussi de la Keystone et futur réalisateur, fait des imitations de Sterling si réussies que Balshofer pense que, s'il évite les gros plans, le public ne verra pas la différence : il renvoie donc aussi Sterling et fait un savant montage de prises non utilisées d'anciens films de Sterling et de séquences jouées par G. Jeske en plan général ; un certain nombre de fausses Sterling Comedies sont ainsi distribuées2.

2Après cet échec, Ford Sterling revient rapidement (en 1915) chez Sennett, d'autant plus facilement que Chaplin est parti à l'Essanay. Ford s'intéresse alors à la mise en scène, soit seul, soit en compagnie de Charles Parrott ; il joue encore les Juifs cupides et irasc1bles. Fin 1916, il passe à la Fox, puis revient encore chez Sennett. En 1919, il tourne aussi pour Universal-L-KO puis, en 1920, quitte une fois de plus Sennett pour tourner sous la direction de Reggie Morris dans les Special Comedies. En 1921, le revoici chez Sennett, mais, à la suite de dissensions avec ce dernier, il ne joue plus que des rôles secondaires. En 1925, il abandonne les films en deux bobines pour se consacrer uniquement aux longs métrages ; ce sont le plus souvent des comédies qu'il tourne pour la Paramount ou la First National en compagnie de Bebe Daniels, Wallace Beery ou Esther Ralston. Il continue sa carrière cinématographique jusqu'en 1935 (dernier film : Black Sheep de Allan Dwan), perd une jambe dans un accident et meurt oublié le 13 octobre 1939.

3De taille moyenne, il ne porte pas de moustache, mais, le plus souvent, une petite barbiche, touffe de poils hirsutes plantée sur un menton arrogant. À ses débuts chez Sennett, il incarne des personnages très fidèles aux archétypes traditionnels : Juif coléreux et âpre au gain (Cohen) ou traître germanique (Schultz, Hoffmeyer), il fait alors partie des vilains… Mais quand il est à la tête des Keystone Cops, il est seulement ridicule, inefficace et faiseur d'embrouilles.

4Lorsqu'il quitte Sennett pour la première fois, en 1914, il tourne sous la direction de H. Lehrman Sergent Hofmeyer (avec un seul f, cette fois !) où il apparaît toujours dans le même type de rôle : un flic, vis1blement d'origine allemande et d'une moralité douteuse. Son jeu très gesticulatoire et assez appuyé, ponctué de grimaces en tout genre, n'a pas non plus changé. En revanche le scénario, linéaire et sans surprise, est beaucoup moins élaboré que chez Sennett : Ford, policier de base, chipe la petite voiture d'un gosse pour son fils, mais, comble de malchance, la victime n'est autre que le fils du chef de la police !

5Dans Our Dare Devil Chief (1915), tourné l'année suivante pour Sennett, Sterling joue cette fois les amoureux contrariés : fiancé à la fille du maire, Ford est manipulé par deux escrocs. L'un d'eux (Al St. John) l'enferme dans un cag1bi avec sa promise, tandis que le père débarque. Ford se défend lâchement en accusant la jeune fille de l'avoir entraîné dans ce lieu propice aux étreintes furtives. En retour, il reçoit une gifle et se fait jeter dehors. Pour se débarrasser de lui, les voleurs lui envoient une bombe dissimulée dans un paquet cadeau. Ford, toujours retors et voulant gagner la sympathie du maire à peu de frais, adresse le paquet – sans l'avoir ouvert ! – à ce dernier. Le colis piégé finira par exploser et détruira la maison du maire. Toute la fin du film est fondée sur une idée démente (à la Sennett !) : pour négocier avec les bandits, Ford envoie un émissaire avec qui il s'encorde pour qu'il ne lui échappe pas… Cette précaution peu banale conduit à une série d'exercices d'équil1bre, de suspensions (par la fenêtre ou dans les escaliers) et de descentes verticales du meilleur effet, d'autant plus que le complice de Ford est remplacé bientôt par le maire lui-même.

6Dans Her Torpedoed Love (1917), à nouveau sous la houlette de Sennett, Ford a changé le physique de son personnage, mais pas son âme qui reste toujours aussi démoniaque. Il joue cette fois un maître d'hôtel imberbe qui veut récupérer l'héritage que le vieux Harry Booker a laissé à sa cuisinière (Louise Fazenda). À cette fin, il essaye, en vain, de se débarrasser du mari de Louise (le gras et brutal Wayland Trask). Le film se termine par une délirante poursuite avec les incontournables Keystone Cops dont Ford fut si souvent le chef…

FILMOGRAPHIE

1. COURTS MÉTRAGES :

1911

7Biograph (l/2b – R : Mack Sennett) :

1.6 – A Dutch Gold Mine (La mine d'or du Far West) ; 11.9 – The Lucky Horse Shoe ; 2.10 – Too Many Burglars (Trop de cambrioleurs) ; 23.10 – The inventor's Secret ; 4.12 – Abe Gets Even with Father ; 14.12 – Taking His Medicine ; 25.12 – A Mix-Up in Raincoats.

1912

15.1 – Did Mother Get Her Wish ? ; 19.2 – The Fatal Chocolate (Amour et chocolat) ; 15.8 – An Interrupted Elopment (L'enlèvement de Mabel) ; 15.8 – The Tragedy of a Dress Suit ; ( ?) Stern Papa (1b).

8Keystone-Mutual (l/2b, R : Mack Sennett) :

23.9 – Cohen Collects a Debt ; 23.9 – The Water Nymph (La sirène) ; 30.9 – Riley and Shultz ; 30.9 – The New Neighbor ; 7.10 – The Beating He Need ; 7.10 – Pedro's Dilemma (Mabel au Far-West) ; 14.10 – Stolen Glory (La gloire de la nation) ; 21.10 – The Ambitious Butler ; 21.10 – The Flirting Husband ; 28.10 – The Grocery Clerk's Romance ; 28.10 – At Coney Island (Cohen à Coney Island) ; 4.11 – At It Again (Mabel remet ça) ; 4.11 – Mabel's Lovers (Les amoureux de Mabel) ; 11.11 – The Deacon's Trouble ; 11.11 – A Temperamental Husband (Un mari jaloux) ; 18.11 – The Rivals (Les prétendants de Mabel) ; 18.11 – Mr Fix It ou Mr Fixier ; 25.11 – A Bear Escape ; 2.12 – Brown's Seance ; 2.12 – Pat's Day Off ; 9.12 – A Midnight Elopment ; 16.12 – Mabel's Adventures (Les aventures de Mabel) ; 23.12 – Hoffmeyer's Legacy.

1913

(R : Mack Sennett, l/2b sauf mention spéciale) :

6.1 – Saving Mabel's Dad ; 6.1 – A Double Wedding ; 13.1 – The Cure That Failed ; 13.1 – How Hiram Won Out ( ?b) ; 20.1 – For Lizzie's Safe ; 27.1 – The Mistaken Masher ; 3.2 – The Elite Ball ; 3.2 – Just Brown's Luck ; 6.2 – The Battle of Who Run (Mabel s'en va-t-en guerre) ; 10.2 – The Stolen Purse ; 13.2 – Mabel's Heroes ; 17.2 – Heinze's Resurrection (Deux bons copains) ; 24.2 – The Professor's Daughter ; 27.2 – A Doctored Affair ; 27.2 – A Red Hot Romance ; 6.3 – The Sleuths at the Floral Parade (Une bombe sous les fleurs) ; 10.3 – A Strong Revenge (Mabel en soirée) (1b) ; 13.3 – The Two Widows ; 13.3 – Foiling Fickle Father ; 17.3 – The Man Next Door ; 20.3 – The Rube and the Baron (Dandy et paysanne) ; 24.3 – The Chief's Predicament ; 27.3 – At Twelve O'clock ; 31.3 – On His Wedding Day ; 3.4 – Hide and Seek ; 3.4 – The Land Salesman ; 7.4 – Those Gold Old Days (1b) ; 10.4 – Father's Choice ; 17.4 – A Dollar Did It (1b) ; 10.4 – A Game of Poker ; 17.4 – Murphy's I.O.U. (La permission de Murphy) ; 24.4 – A Fishy Affair ; 28.4 – The New Conductor ; 1.5 – That Ragtime Band (Le jazz de Mabel) (1b) ; 5.5 – Algie on the Force (1b) ; 5.5 – His Ups and Downs ; 12.5 – Mabel's Awful Mistake (La méprise de Mabel) (1b) ; 22.5 – The Foreman and the Jury (Allo, Mabel) (1b) ; 29.5 – The Gangster (Fatty et le voleur) (1b) ; 26.5 – Toplitsky and Co (1b) (d.v.) ; 2.6 – Barney Oldfield's Race for a Life (La course infernale) (1b) (Catalogue Blackhawk, d.v.) ; 5.6 – Help ! Help ! Hydrophobia ! ; 9.6 – The Hansom Driver ; 12.6 – The Speed Queen (La course de Mabel) (1b) ; 16.6 – The Waiter's Picnic (Mabel et le caramel) (1b) ; 19.6 – Out and In ; 23.6 – Peeping Pete (Par le trou de la serrure) (d.v.) ; 26.6 – His Crooked Career (2/3b) ; 30.6 – For Love of Mabel (Pour l'amour de Mabel) (1b) ; 7.7 – Safe in Jail ; 14.7 – Love and Rubbish (Amour et décombres) (1b) (Catalogue Blackhawk, d.v.) ; 21.7 – The Peddler ; 31.7 – Professor Bean's Removal (Le voisin de Mabel) (1b) ; 4.8 – Cohen's Outing (1b) ; 4.8 – The Riot (Le complot manqué) (1b) ; 7.8 – A Game of Pool ; 21.8 – The Firebugs (Etincelles) (2b) ; 25.8 – Baby Day ; 8.9 – Mabel's Dramatic Career (Mabel fait du cinéma) (1b) ; 18.9 – The Faithful Taxicab (1b) ; 22.9 – When Dreams Come True (1b) ; 29.9 – The Bowling Match (Un match de quilles) (1b) (Catalogue Perry) ; 9.10 – Schnitz the Tailor (Le tailleur est ailleurs) (1b) ; 16.10 – A Healthy Neighborhood (Un dangereux voisinage) (1b) ; 20.10 – Two Old Tars (1b) ; 27.10 – The Janitor (1b) ; 30.10 – The Speed Kings (Mabel aux courses) (1b) ; 6.11 – Love Sickness at Sea (Mabel a le mal de mer) (1b) ; 20.11 – A Muddy Romance (Catalogues Blackhawk et Perry, d.v.) ; 27.11 – Cohen Saves the Flag (Cohen sauve l'armée) (1b) ; ?.11 – Zuzu the Band Leader (Mabel tambour-major) (2b) ; 15.12 – The Gusher ; 18.12 – Fatty's Flirtation (Les flirts de Fatty) (1b) ; 22.12 – A Bad Game (Un jeu de vilains) (1b) ; 25.12 – Some Nerve (1b).

1914

1.1 – A Misplaced Foot (1b) – R : Mack Sennett.

3.1 – Love and Dynamite (Amour et explosifs) (1b).

17.1 – In the Clutches of the Gang (Les bandits du village) (2b) – R : George Nichols.

19.1 Too Many Brides (1b).

16.2 – Raffles, Gentleman Burglar (Les méfaits d'un gentleman-cambrioleur) (2b).

28.2 – Between Showers (Chariot et le parapluie) (1b) – R : Henry Lehrman. (d.v.)

9.3 – Tango Jangles (Chariot danseur) (1b) – R : Mack Sennett. (d.v.)

17.8 – That Minstrel Man (2b) – R : Eddie Dillon.

9Sterling Films-Universal :

5.3 – A False Beauty (2b) – R : Ford Sterling.

23.4 – Love and Vengeance (2b) – R : Henry Lehrman.

30.4 – The Fatal Wedding (Moche se marie ( ?)) (2b) – R : Ford Sterling.

7.5 – Sergeant Hofmeyer (2b) – R : Henry Lehrman.
Catalogue Blackhawk.

14.5 – Papa's Boy (1b) – R : Henry Lehrman.

11.6 – When Smaltz Loves (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

4.6 – Schnitz (ou Snitz) Joins the Force (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

18.6 – A Jealous Husband (2b) – R : Ford Sterling( ?).

23.6 – The Flirt (1b).

2.7 – The Crash (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

9.7 – Snookee's Flirtation (2b) – R : Ford Sterling( ?).

6.8 – A Dramatic Mistake (2b).

13.8 – At Three O'clock (1b) – R : David Kirkland.

17.8 – A Dramatic Escape (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

20.8 – His Wife's Flirtation (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

24.8 – A Rural Affair (1b).

27.8 – Snookee's Disguise (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

3.9 – A Bogus Baron (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

24.9 – A Shooting Match (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

8.10 – Hypnotic Power (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

12.10 – The Close Call (1b).

15.l0 – Heinie's Outing (1b).

19.10 – Carmen's Washday (1b).

22.10 – Secret Service Schnitz (ou Snitz) (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

26.10 – Snookee's Day Off (2b) – R : Ford Sterling ( ?).

9.11 – An Ill Wind (1b).

16.11 – A Bear Escape (1b).

23.11 – Black Hands (1b).

10.12 – His New Job (1b).

11.12 – The Dog Raffles (1b).

21.12 – Carmen's Romance (1b).

10Universal Boy Series-Universal :

30.7 – The Universal Boy N° 2 (1b).

1915

11Sterling Films-Universal :

22.4 – His Smashing Carreer (1b) – R : Ford Sterling.

12Keystone-Mutual :

15.3 – That Little Band of Gold (Fatty et Mabel à l'opéra) (2b) – R : Roscoe Arbuckle.

10.5 – Our Dare Devil Chief (Le capitaine fait la bombe) (2b) – R : Charles Parrott.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

20.5 – He Wouldn't Stay Down (1b) – R : Charles Parrott.

29.5 – A Versatile Villain (Un féroce armateur) (1b) – R : Mack Sennett.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

5.7 – Court House Crooks (2b) – R : Charles Parrott.

19.7 – Dirty Work in a Laundry ou Desperate Scoundrels (Les amoureux de la blanchisserie ou Les amoureux de la blanchisseuse) (2b) – R : Charles Parrott.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

23.8 – Only a Messenger Boy (2b) – R : Charles Parrott.

13Triangle-Keystone (2b) :

28.11 – His Father's Footsteps (Un danseur incorrigible) – R : Ford Sterling et Charles Parrott.

19.12 – Fatty and the Broadway Stars (Fatty au théâtre) – R : Roscoe Arbuckle.

26.12 – The Hunt (Polyte, le groom) – R : Ford Sterling et Charles Parrott.

1916

6.2 – His Pride and Shame – R : Ford Sterling et Charles Parrott.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

23.4 – The Snow Cure (Cure de neige) – R : Arvid Gillstrom.

25.6 – His Wild Oats (Un mariage par le cinéma) – R : Ford Sterling et Clarence Badger.

30.8 – His Lying Heart ou The Manicurist – R : Ford Sterling et Charles Avery.

1917

18.2 – Stars and Bars – R : Victor Heerman.

25.3 – Done in Oil – R : Charles Avery.

1.4 – Pinched in the Finish – R : Walter Wright et Harry Williams.

29.4 – A Maiden's Trust – R : Victor Heerman.

13.5 – Her Torpedoed Love – R : Frank Griffin.

Catalogue Blackhawk.

1918

14Mack Sennett Paramount (2b) :

1.7 – Her Screen Idol – R : Eddie Cline.

26.8 – The Summer Girls (À la plage) – R : Eddie Cline.

6.10 – Beware of Boarders – R : Fred Fishback.

It's a Cinch (l/2b).

15Sunshine Comedies-Fox :

2.6 – Wild Women and Tame Lions (2b) – R : William S. Campbell.

1919

16L KO Comedies-Universal :

8.1 – Fools and Duels (2b) – R : Henry Lehrman.

17Mack Sennett-Paramount (2b) :

23.2 – East Lynne with Variations – R : Eddie Cline.

27.4 – The Little Widow – R : Malcolm St. Clair.

8.6 – Hearts and Flowers (Dites-le avec des fleurs) – R : Eddie Cline
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

6.7 – Trying to Gel Along – R : F. Richard Jones.

20.7 – Among Those Present (Les amours de Pélagie) – R : Erle C. Kenton et Ray Grey.

3.8 – Treatin'Em Rough – R : Frederick W. Jackman.

17.8 – A Lady's Tailor – R : Erle C. Kenton et Ray Grey.

31.8 – Uncle Tom without the Cabin (La cause de l'oncle Tom) – R : Ray Hunt.

26.10 – Salome Vs Shenandoah – R : Erle C. Kenton et Ray Grey.

9.11 – His Last False Step (L'enlèvement de Miss Pinguett ( ?)) – R : F. Richard Jones.

18Mack Sennett Sol Lesser :

10.5 – Why Beaches Are Popular (1b) – R : F. Richard Jones.

1920

19Mack Sennett-Paramount (2b) :

9.2 – Rip and Stitch, Tailors – R : William H. Watson et Malcolm St. Clair.

15.2 – Ten Dollars or Ten Days – R : Walter Wright, (d.v.)

2.5 – Fresh from the City – R : Walter Wright.

6.6 – By Golly ! – R : Charles Murray.

15.8 – Great Scott ! – R : Charles Murray.

5.9 – Don't Weaken – R : Malcolm St. Clair.

3.10 – His Youthful Fancy – R : Malcolm St. Clair.

31.10 – Movie Fans – R : Erle C. Kenton.

14.11 – Fickle Fancy – R : Erle C. Kenton.

1921

20.2 – The Unhappy Finish – R : James Davis.

1922

20Mack Sennett-Associated First National :

17.6 – Ma and Pa (2b) – R/Sc. : Roy Del Ruth.

1924

21Hamilton Comedies-Educational :

23.11 – Crushed (2b) – R/Sc. : Fred Hibbard.

FILMS PARLANTS :

1931

22Masker's Club of Hollywood-RKO-Pathé :

Stout Hearts and Willing Hands (2b) – R : Bryan Foy.

1935

23Warner Bros. :

Keystone Hotel (2b) – R : Ralph Staub.
Catalogue Derann.

2. LONGS MÉTRAGES :

1919

Yankee Doodle in Berlin (5b) – R : F. Richard Jones. (d.v.)

1920

Married Life (En famille) (5b) – R : Erle C. Kenton.

Love, Honor and Behave (5b) – R : F. Richard Jones et Erle C. Kenton.

1922

Oh, Mabel Behave (5b) – R : Mack Sennett et Ford Sterling.

The Strangers Banquet – R : Donn Byrne.

1923

The Brass Bottle – R : Maurice Tourneur.

The Day of Faith – R : Tod Browning.

Hollywood – R : James Cruze.

The Destroying Angel – R : W.S. Van Dyke.

The Spoilers – R : Lambert Hillyer.

1924

He Who Gets Slapped (Larmes de clown) – R : Victor Sjöstrom.

Wild Orange – R : King Vidor.

Galloping Fish (Les deux Agénor) – R : Del Andrews.

Love and Glory – R : Rupert Julian.

So Big – R : Charles Brabin.

The Woman on the Jury – R : Harry O. Hoyt.

1925

My Lady's Lip – R : James P. Hogan.

Daddy's Gone a-Hunting – R : Frank Borzage.

Steppin'Out – R : Frank Strayer.

The Trouble with Wives (Lorsqu'on est trois) – R : Malcolm St. Clair.

Stage Truck – R : Allan Dwan.

1926

Mike – R : Marshall Neilan.

The Road to Glory – R : Howard Hawks.

Stranded in Paris – R : Arthur Rosson.

The American Venus (Vénus moderne) – R : Frank Tuttle.

Miss Brewster's Millions (L'amour joue et gagne ou Milliardaire) – R : Clarence Badger.

Good and Naughty (Mademoiselle Cendrillon) – R : Malcolm St. Clair.

The Show-Off (Moi) – R : Malcolm St. Clair.

Everybody's Acting (Les cinq tuteurs d'Ellen) – R : Marshall Neilson.

1927

Drums of the Desert (Le tambour du desert) – R : John Waters.

For the Love of Mike – R : Frank Capra.

Casey at the Bat (Le chevalier de la balle) – R : Monty Price.

The Trunk Mystery – R : Frank Hall Crane.

Figures Don't Die (Mon patron et moi) – R : Edward Sutherland.

1928

That's My Daddy – R : Fred Newmeyer.

Gentlemen Prefer Blondes (Les hommes préfèrent les blondes) – R : Malcolm St. Clair.

Sporting Goods (C'est le costume) – R : Malcolm St. Clair.

Wife Savers (Suivez le guide) – R : Ralph Cedar.

Chicken a la King (Les fruits défendus) – R : Henry Lehrman.

Oh Kay ! – R : Mervyn Le Roy.

1929

Fall of Eve – R : Frank Strayer.

Girl in the Show – R : Edgar Selwyn.

Sally – R. John F. Dillon.

Spring Is Here – R : John F. Dillon.

Showgirl in Hollywood – R : Merwyn Le Roy.

DE 1930 A 1935, UNE DIZAINE DE FILMS DONT :

1930

Bride of the Regiment – R : John F. Dillon.

1931

Her Majesty Love – R : William Dieterle.

1933

Alice in Wonderland (Alice au pays des merveilles) – R : Norman McLeod.

1935

Black Sheep – R : Allan Dwan (dernier film).

Notes

1 Blair Miller, op. cit., pp. 225-227.

2 Gene Fernett, « The Historic Film Studios ; Balshofer "Sterling Quality" », in Classic Images, n° 142, avril 1987, pp. 32, Clet C2.

© CNRS Éditions, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search