Version classiqueVersion mobile

Les petits maîtres du burlesque américain, 1902-1929

 | 
Jean-Jacques Couderc

Troisième partie: les héros du «séries»

Mabel Normand

Texte intégral

  • 1 La biographie de M. Normand repose essentiellement sur l’ouvrage de Stuart Oderman, op. cit.

1La charmante et fragile Mabel Normand, une des grandes vedettes comiques du cinéma burlesque, eut un destin assez tragique. Elle était la fille d’une Irlandaise, Mary Drury, et d’un pianiste canadien, français d’origine, Claude G. Normand, dont la mère Adrienne Normand avait été actrice en France. Mabel naquit soit à Boston, soit à Atlanta, soit encore à Staten Island dans l’état de New York suivant les sources1… Sa date de naissance elle-même reste mal connue : le 19 novembre 1895 (ou 1894) ou, plus probablement, d’après sa famille le 9 novembre 1892.

2Si l’on en croit ses déclarations, elle aurait été élevée jusqu’à l’âge de 13 ans au couvent St Mary à Northwest Port (Massachusetts) et voulait devenir religieuse. La réalité est sans doute moins sage : d’après la journaliste Adela Rogers St. Johns, elle serait l’une des six ou sept enfants d’un pianiste itinérant pour vaudeville. Trois d’entre eux seulement survécurent : Claude Jr., Gladys et Mabel. Plus ou moins abandonnée, cette dernière aurait passé une grande partie de son enfance dans des orphelinats de New York. Il est donc très probable que, comme Chaplin, elle eut une enfance malheureuse avec un père absent. Manifestant très jeune une vitalité et une détermination hors du commun, Mabel va lutter pour sortir de la misère et gagner rapidement sa vie. Grâce à son physique agréable, elle est engagée dans un magazine féminin, puis travaille comme modèle pour des peintres et des illustrateurs (en particulier Charles Dana Gison et James Montgomery Flagg). Un de ses collègues, Frank Lanning, qui posait comme cow-boy pour des calendriers, lui conseille de faire du cinéma. Elle parvient à entrer à la Biograph en 1910, puis, lorsque cette compagnie va tourner en Californie, elle travaille pour la Vitagraph où elle incarne Betty, partenaire du tandem vedette John Bunny-Flora Finch. Fin 1911, sur les recommandations de Mack Sennett, elle est réengagée à la Biograph où elle tourne sous la direction de D.W. Griffith. En 1912, Mabel est devenu déjà une des vedettes de la maison, lorsque Mack Sennett l’emmène en Californie où il va fonder sa compagnie, la Keystone. Avec Sennett commence alors une longue et tumultueuse idylle : de quinze ans plus vieux qu’elle, Mack, jaloux et possessif, sera non seulement l’amant passionné dont elle rêvait, mais aussi le père qui lui avait fait défaut dans son enfance. Ce protecteur amoureux, mais hélas infidèle, permettra à Mabel de trouver cependant une équil1bre certain et de s’épanouir pleinement : ces quelques années à la Keystone furent les plus heureuses de sa vie. C’est alors une jeune femme enjouée et charmeuse, un peu frivole, certes, mais qui manifeste un désir enfantin et touchant de s’instruire : elle avait – dit-on – comme livres de chevet une Histoire du Parlement britannique et une Grammaire française. D’après Sennett, elle pouvait, en même temps, déguster un cornet de glaces et lire Freud. Tous les employés de la Keystone l’adoraient et lui faisaient un peu la cour. C’est ainsi que, suivant la tradition, Mabel inventa le fameux gag de la tarte à la crème : une boulangerie, près des studios, fournissait des gâteaux au personnel ; Mabel arriva un jour sur le plateau une tarte à la main et, comme un machiniste se faisait un peu trop entreprenant, elle lui écrasa la tarte sur la figure à la grande joie de tous les témoins. Mack Sennett eut vent de la scène et la trouva fort drôle ; il décida d’utiliser le gag dans son prochain film.

3Mabel avait un sens inné du burlesque et savait déceler, peut-être même mieux que Sennett, les tempéraments comiques. C’est elle, par exemple, qui imposa Roscoe « Fatty » Arbuckle que le patron voulait renvoyer. Le couple Sennett-Normand, quoique illégitime, est reconnu par tous, mais lorsque Mrs Sinnott, la mère dominatrice de Mack, vient de son Canada natal rendre visite à son fils, l’accueil qu’elle réserve à Mabel est plutôt glacé : elle n’a pas envoyé son fils aux États-Unis pour qu’il se laisse embobiner par une petite actrice… Mabel, horrifiée, constate que devant sa mère Mack redevient un tout petit garçon passif et obéissant. Pendant toute la durée du séjour de Mrs Sinnott, Mack n’aura aucun contact avec Mabel. Fort heureusement, la mère abusive repart vers le Nord et la vie reprend son cours normal. Les relations entre les deux amoureux sont cependant toujours aussi difficiles : Mack promet cent fois le mariage, mais recule toujours au dernier moment ; il fait surveiller Mabel, l’espionne, contrôle son emploi du temps tandis que celle-ci flirte avec les jeunes acteurs pour le rendre jaloux.

4Cependant, la carrière cinématographique de Mabel se déroule parfaitement : elle tourne d’abord avec Sennett comme partenaire, puis avec Ford Sterling qui joue généralement les amoureux éconduits comme dans Barney Oldfield’s Race for a Life, parodie des mélodrames de l’époque. Puis elle fait équipe avec Chaplin qui arrive à la Keystone en 1914. Les rapports avec Chariot sont cependant difficiles : il trouve qu’elle n’a aucune expérience de la scène, et surtout n’accepte pas d’être dirigé par une femme, car Mabel a des idées très précises sur le style qu’elle veut imposer à ses comédies et passe de plus en plus souvent derrière la caméra. Le tournage de Mabel at the Wheel, parodie des thrillers de Pearl White, ne se déroule pas très bien et Sennett est obligé de terminer le film lui-même. Mabel’s Married Life, cependant, sera co-dirigé par Mabel et Chaplin. Après le départ de Chariot, le tandem Fatty-Mabel, qui deviendra très populaire, se forme : Fatty, c’est l’amoureux sympathique et maladroit, Mabel, la jeune fille charmante et spontanée mais aux réactions quelquefois brutales…

5Fatty et sa femme, l’actrice Minta Durfee, sont des amis intimes du couple Sennett-Normand. Ils essayent toujours d’apaiser les disputes de ce couple turbulent. Les quatre amis se retrouvent souvent à dîner, accompagnés parfois des nouvelles recrues de Mack comme Anne Luther et la pétulante (comme on le verra) Mae Busch. Enfin, Mack se décide : le mariage est annoncé pour le mois de juillet 1915. Mabel, qui nage dans l’allégresse, achète le trousseau avec Minta, mais le drame va éclater un dimanche soir : Mack est de sortie et, tandis que Mabel lit dans son appartement, le téléphone sonne. C’est Anne Luther qui, d’une voix étranglée, déclare seulement : « Passe tout de suite à l’hôtel de Mack. » Mabel, qui imagine le pire, la rappelle et lui demande de l’emmener en voiture. C’est Mack lui-même qui viendra ouvrir la porte de sa chambre lorsque Mabel frappe ; elle découvre, sur le sofa, Mae Busch en déshabillé noir… Celle-ci saisit un vase sur la cheminée et le lance au visage de Mabel qui s’écroule, le front ensanglanté. Sennett se précipite, mais Mabel le repousse et se fait emmener en taxi chez les Arbuckle. La blessure est grave ; Mabel sombre dans le coma et, transportée à l’hôpital, sera rapidement opérée. Toute l’équipe est bouleversée et cesse spontanément le travail, ce qui provoque la colère du patron. Charlie Murray, le plus ancien (il a près de 50 ans) et qui aime Mabel comme sa propre fille, saisit Mack par le col du veston et lui lance : « Si cette petite meurt, espèce de fils de pute, tu as intérêt à ne plus mettre les pieds ici ! » Mabel ne mourra pas, mais ne sera plus jamais la même : au choc psychologique s’ajoute un traumatisme réel. Trois mois de convalescence sont nécessaires. Mabel sort enfin de l’hôpital, mais elle est très affa1blie et déprimée. Refusant toutes les invitations, elle renvoie les cadeaux que Mack lui fait parvenir. Pour vaincre ses insomnies, elle prend de la cocaïne et se met à boire. Elle tient cependant à honorer son contrat jusqu’à la fin (hiver 1916), mais, sitôt l1bre, elle quitte Sennett et travaille pour Samuel Goldwyn. Ses nouveaux films n’ont hélas pas le succès attendu. Mack Sennett, la voyant en difficulté, l’engage pour un long métrage en 1921 (Molly’O). Le tournage sera une dure épreuve pour Mabel qui souffre de violents maux de tête et qui, de plus, est atteinte par la tuberculose. Pendant le tournage de Suzanna (1922), elle se lie avec William Desmond Taylor de la Paramount, un Irlandais cultivé et assez imbu de lui-même. Plus âgé que Mabel, il jouera encore auprès d’elle le rôle d’un père ; il la conseille dans ses lectures et éprouve pour elle un véritable amour, platonique semble-t-il. Le 1er février 1922, Mabel passe la soirée chez Taylor qui lui montre les derniers livres qu’il a achetés, puis elle regagne son appartement. Le lendemain, on retrouve Taylor assassiné d’un coup de revolver. Mabel est innocentée mais on ne connaîtra jamais le coupable. La carrière de Mabel va se ressentir profondément de ce fait divers tragique. Cependant, The Extra Girl (1923) connaît un grand succès, mais, hélas, un nouveau scandale éclate déjà : au début de l’année 1924, Mabel rend visite à Edna Purviance et à son ami le milliardaire Courtland S. Dines. Il semble que ce dernier ait prononcé quelques phrases insultantes à l’égard de Mabel, et son chauffeur, un repris de justice qui, selon les psychiatres, « avait pour Mabel un amour profond et spirituel », tira un coup de revolver sur Dines pour venger l’affront fait à sa maîtresse. Ce dernier survécut, refusa de porter plainte, mais le scandale demeura. La carrière de Mabel devient ensuite très chaotique. À partir de février 1926, elle tourne quelques « shorts » pour Hal Roach, puis abandonne l’écran définitivement. En septembre 1926, Mabel se marie avec l’acteur de cinéma Lew Cody et meurt quelques années plus tard à Monrovia (Californie), le 23 février 1930, minée par l’alcool, la drogue et la tuberculose.

6Dans un genre – le burlesque – où les vedettes féminines avaient souvent un physique plutôt ingrat (ainsi Flora Finch, la partenaire de John Bunny à la Vitagraph, était grande et maigre), la petite « Keystone Girl » fut sans doute la première à avoir su concilier grâce et drôlerie. Dans ses premiers films, comme The Bowling Match (1913), elle se contente souvent d’apporter un peu de fraîcheur à la farce burlesque : « supporter » de Ford Sterling, le champion de bowling, elle saute de joie à chaque exploit avec beaucoup de naturel et de grâce. Cette frêle jeune femme avait en outre la capacité de conserver son charme dans des scènes comiques au cours desquelles elle manifestait une surprenante vitalité et une énergie quelquefois difficilement canalisée. Ses réactions souvent violentes et démesurées contrastaient avec sa frêle silhouette de jeune fille de bonne famille. Elle avait d’autre part le pouvoir de modifier en quelques instants les expressions de son visage, passant du rire à l’émotion en quelques secondes. Ainsi, dans The Bangville Police (1913) où elle tient un rôle essentiel, Mabel a cru voir des vagabonds dans la grange et déclenche donc l’arrivée de la police. Nous verrons alors une Mabel tour à tour inquiète et affolée, puis rassurée et enfin ravie lorsqu’elle s’aperçoit que c’est la naissance d’un petit veau qui est à l’origine de son angoisse. Enfin, élevée dans un milieu de musiciens, Mabel savait, comme une danseuse, jouer avec tout son corps comme pouvait le faire, avec génie, Chaplin.

FILMOGRAPHIE2

1. COURTS MÉTRAGES :

1911

7Vitagraph :

Betty Becomes a Maid (1b).

The Indiscretions of Betty (1/2b).

Troublesome Secretary (1/2b).

Catalogue Blackhawk. (d.v.)

Picciola (1/2b).

When a Man’s Married His Trouble Begins (1/2b).

His Mother (1/2b).

A Dead Man’s Honor (1b) ;

The Changing of Silas Warner (1b).

Over the Garden Wall (1b).

The Subduing of Mrs. Nag (1b) – R : Geo D. Baker.

How Berty Won the School (1/2b).

8Biograph :

21.8 – The Diving Girl (Mabel plongeuse) (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

31.8 – The Baron (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie conservée.

The Squaw’s Love (1/2b) – R : D.W. Griffith ; Copie au musée d’Art moderne de New York ; Catalogue Blackhawk.

Her Awakening (1b) – R : D.W.Griffith.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

The Making of a Man (1b) – R : D.W. Griffith.
Copie conservée.

The Unveiling (1b) – R : D.W. Griffith et T.P. Bayer.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

23.10 – Through His Wife’s Picture (Le portrait de Mabel) (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

2.11 – A Victim of Circumstances (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

4.12 – Why He Gave Up (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

Saved from Himself (1b) – R : D.W. Griffith.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

1912

The Eternal Mother (1b) – R/Sc. : D.W. Griffith ; Copie au musée d’Art moderne de New York.

The Mender of Nets (1b) – R : D.W.Griffith.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

19.2 – The Fatal Chocolate (Amour et chocolat) (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

11.3 – A Spanish Dilemma (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

11.3 – The Engagement Ring (1/2b) – R : Mack Sennett Sc. : Mabel Normand ;
Copie au musée d’Art moderne de New York.

21.3 – Hot Stuff (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

1.4 – Oh ! Those Eyes ! (Pour les beaux yeux de Mabel) (1/2b) – R : Mack Sennett ;
Copie au musée d’Art moderne de New York.

11.4 – Help, Help (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

22.4 – The Brave Hunter (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

2.5 – The Fickle Spaniard (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

13.5 – The Furs (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

When Kinds Were the Law (1/2) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

23.5 – Helens Marriage (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

3.6 – Tomboy Bessy (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

13.6 – Katchem Kate (Mabel et les dynamiteurs) (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

13.6 – Neighbors (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

24.6 – A Dash through the Clouds (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

5.8 – The Tourists (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

5.8 – What the Doctor Ordered (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie à la bibliothèque du Congrès (Washington).

15.8 – The Interrupted Elopment (L’enlèvement de Mabel) (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

15.8 – The Tragedy of a Dress Suit (2b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

26.8 – Mr. Crouch at the Seashore (1/2b) – R : Del Henderson.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

He Must Have a Wife (1/2b) – R : Mack Sennett ( ?).
Copie au musée d’Art moderne de New York.

9Keystone-Mutual :

23.9 – Cohen Collects a Debt (1/2b) – R : Mack Sennett.

23.9 – The Water Nymph (La sirène) (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie à la Em Gee Film Library, Los Angeles. (d.v.)

30.9 – The New Neighbor (Le nouveau voisin) (1/2b) – R : Mack Sennett.

7.10 – Pedro’s Dilemma (Mabel au Far-West) (1/2b) – R : Mack Sennett.

14.10 – Stolen Glory (La gloire de la nation) (1b) – R : Mack Sennett.

21.10 – The Ambitious Butler (1/2b) – R : Mack Sennett.

21.10 – The Flirting Husband (Querelles de ménage) (1/2b) – R : Mack Sennett.

28.10 – The Grocery Clerk’s Romance (1/2) – R : Mack Sennett.
Catalogue Blackhawk.

28.10 – At Coney Island (Cohen à Coney Island) (1/2b) – R : Mack Sennett.

4.11 – Mabel’s Lovers (Les amoureux de Mabel) (1/2b) – R : Mack Sennett.

4.11 – At It Again (Mabel remet ça) (1/2b) – R : Mack Sennett.

11.11 – The Deacon’s Trouble (1/2b) – R : George Nichols.

11.11 – A Temperamental Husband (Un mari jaloux) (1/2b) – R : Mack Sennett.

18.11 – The Rivals (Les prétendants de Mabel) (1/2b) – R : Mack Sennett.

18.11 – Mr Fix-It (1/2b) – R : Mack Sennett.

25.11 – A Desperate Lover (1/2b) – R : George Nichols.

2.12 – Brown’s Seance (1/2b) – R : Mack Sennett.

2.12 – Pat’s Day Off (1/2b) – R : Mack Sennett.

9.12 – A Family Mix-Up (1/2b) – R : Mack Sennett.

9.12 – A Midnight Elopment (Le parc des soupirs) (1/2b) – R : George Nichols.

16.12 – Mabel’s Adventures (Les aventures de Mabel) (1/2b) – R : Mack Sennett.

23.12 – The Drummer’s Vacation (1/2b) – R : Mack Sennett.

30.12 – The Duel (1/2b) – R : Mack Sennett.

30.12 – Mabel’s Stratagem (L’idée de Mabel) (1/2b) – R : George Nichols.
Catalogue Blackhawk.

1913

6.1 – Saving Mabel’s Dad (1/2b) – R : Mack Sennett.

13.1 – The Care That Failed (1/2b) – R : George Nichols.
Copie au National Film Archive (Londres).

27.1 – The Mistaken Masher (1/2b) – R : Mack Sennett.

27.1 – The Deacon Outwitted (1/2b) – R : Henry Lehrman.

3.2 – Just Brown’s Luck (1/2b) – R : Mack Sennett.

6.2 – The Battle of Who Ran (Mabel s’en va-t-en guerre) (1/2b) – R : Mack Sennett.

13.2 – Mabel’s Heroes (Les hesitations de Mabel) (1/2b) – R : George Nichols.

17.2 – Heinze’s Resurrection (Deux bons copains) (1/2b) – R : Mack Sennett.

24.2 – The Professor’s Daughter (1/2b) – R : Mack Sennett.

24.2 – A Tangled Affair (1/2b) – R : Henry Lehrman.

27.2 – A Red Hot Romance (1/2b) – R : Mack Sennett.

27.2 – A Doctored Affair (1/2b) – R : Henry Lehrman.

3.3 – The Sleuth’s at the Floral Parade (Une bombe sous les fleurs) (1/2b) – R : Mack Sennett.

6.3 – A Rural Third Degree (1/2b) – R : George Nichols.

10.3 – A Strong Revenge (Mabel en soiree) (1b) – R : Mack Sennett.
Copie à la Em Gee Library (Los Angeles) (d.v.).

13.3 – Foiling Fickle Father (1/2b) – R : Mabel Normand ( ?).

20.3 – The Rube and the Baron (Dandy et paysanne) (1/2b) – R : Mack Sennett.

27.3 – At Twelve O’Clock (1b) – R : Mack Sennett.

31.3 – Her New Beau (1/2b) – R : Mack Sennett.

3.4 – Hide and Seek (1/2b) – R : George Nichols.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington, USA).

7.4 – Those Good Old Days (1b) – R : Mack Sennett.

10.4 – Father’s Choice (1/2b) – R : Mack Sennett.

24.4 – The Bangville Police (Les policiers du village) (1/2b) – R : Henry Lehrman.
Catalogues Blackhawk et Perry. (d.v.).

1.5 – That Ragtime Band (Le jazz de Mabel) (1b) – R : Mack Sennett.
Copie à la Em Gee Film Library (Los Angeles). (d.v.)

8.5 – A Little Hero (Mabel et le singe) (1/2b) – R : George Nichols.

12.5 – Mabel’s Awful Mistake (La méprise de Mabel) (1b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée George-Eastman (Rochester).

19.5 – Hubby’s Job (La jolie sténographe) (1/2b) – R : Mack Sennett ( ?).

22.5 – The Foreman of the Jury (Allo ! Mabel) (1b) – R : Mack Sennett.

2.6 – Barney Oldfield’s Race for a Life (La course infernale ou Mabel l’échappe belle) (1b) – R : Mack Sennett.
Catalogues Blackhawk et Connaissance du cinéma. (d.v.)

5.6 – Passions, He Had Three (1/2b) – R : Henry Lehrman.

9.6 – The Hanson Driver (Le cocher de Mabel) (1/2b) – R : Mack Sennett.

12.6 – The Speed Queen (La course de Mabel) (1b) – R : Mack Sennett.

16.6 – The Waiter’s Picnic (Mabel et le caramel) (1b) – R : Mack Sennett.

30.6 – For Love of Mabel (Pour l’amour de Mabel) (1b) – R : Henry Lehrman.

10.7 – The Telltale Light (Le club des casca-morts) ( ?) (1b) – R : Mack Sennett.

17.7 – A Noise from the Deep (Mabel au fond de l’eau) (1b) – R : Mack Sennett.
Copie conservée.

21.7 – Love and Courage (1/2b) – R : Henry Lehrman.

31.7 – Professor Bean’s Removal (Le voisin de Mabel) (1b) – R : Henry Lehrman.

7.8 – The Riot (Le complot manqué) (1b) – R : Mack Sennett.

25.8 – Baby Day (1b) – R : Wilfred Lucas.

28.8 – Mabel’s New Hero (Le héros de Mabel) (1b) – R : Mack Sennett.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

8.9 – Mabel’s Dramatic Career (Mabel fait du cinéma) (1b) – R : Mack Sennett.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

11.9 – The Gypsy Queen (La reine des bohémiens)(1b) – R : Mack Sennett.

18.9 – The Faithful Taxicab (1b) – R : Mack Sennett.

22.9 – When Dreams Come True (1b) – R : Mack Sennett.
Copie au musée George-Eastman (Rochester).

29.9 – The Bowling Match (Un match de quilles) (1b) – R : Mack Sennett.
Catalogue Perry.

30.10 – The Speed Kings (Mabel aux courses) (1b) – R : Wilfred Lucas.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

6.11 – Love Sickness at Sea (Mabel a le mal de mer) (1b) – R : Mack Sennett.

20.11 – A Muddy Romance (Idylle vaseuse) (1b) – R : Mack Sennett.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

27.11 – Cohen Saves the Flag (Cohen sauve l’armée) (1b) – R : Mack Sennett. (d.v.)

15.12 – The Gusher (La source pétrolière) (1/2b) – R : Mack Sennett.
Copie au Film Museum (Munich, RFA).

18.12 – Fatty’s Flirtation (Les flirts de Fatty) (1/2b) – R : George Nichols.

 ?. 12 – Zuzu, the Band Leader (Mabel tambour-major) (2b) – R : Mack Sennett.
Copie conservée.

27.12 – The Champion (1b) – R : Henry Lehrman.

1914

1.1 – A Misplaced Foot (Des pieds et des mains) (1/2b) – R : Wilfred Lucas.

1.1 – A Glimpse of Los Angeles (1/2b) – R : Wilfred Lucas.

5.1 – Mabel’s Stormy Love Affair (Les amours de Mabel) (1b) – R : George Nichols.

22.1 – Won in a Closet (La cabine de Mabel) (1b) – R : Mabel Normand.

31.1 – Mabel’s Bear Escape (Mabel et l’ours brun) (1b) – R : Mabel Normand.

9.2 – Mabel’s Strange Predicament (L’étrange aventure de Mabel) (1b) – R : Mack Sennett et Henry Lehrman. (d.v.)

21.2 – Love and Gasoline (Amour et automobile) (1b) – R : Mabel Normand.

6.4 – Mack at It Again (1b) – R : Mack Sennett.

18.4 – Mabel at the Wheel (Chariot et Mabel au volant) (2b) – R : Mabel Normand et Mack Sennett. (d.v.)

23.4 – Where Hazel Met the Villain (1b) – R : Roscoe Arbuckle.

27.4 – Caught in a Cabaret (Chariot garçon de café) (2b) – R : Mabel Normand et Charlie Chaplin. (d.v.)

16.5 – Mabel’s Nerve (Mabel fait des siennes) (1b) – R : George Nichols.

28.5 – The Alarm (L’alarme des pompiers) (2b) – R : Roscoe Arbuckle.

1.6 – The Fatal Maillet (Le maillet de Chariot) (1b) – R : Mack Sennett. (d.v.)

4.6 – Her Friend, the Bandit (Le flirt de Mabel) (1b) – R : Ch. Chaplin et Mabel Normand. (d.v.)

13.6 – Mabel’s Busy Day (Chariot et les saucisses) (1b) – R : Mabel Normand et Charlie Chaplin. (d.v.)

20.6 – Mabel’s Married Life (Chariot et le mannequin) (1b) – R : Mabel Normand et Charlie Chaplin. (d.v.)

16.7 – Mabel’s New Job (Le nouveau prétendant de Mabel) (2b) – R : George Nichols.

20.8 – Those Country Kids (Mabel et Fatty à la campagne) (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington) et au National Film Archive (Londres).

10.9 – Mabel’s Latest Prank (Une espièglerie de Mabel) (1b) – R : Mack Sennett et Mabel Normand.

12.9 – Mabel’s Blunder (1b) – R/Sc : Mabel Normand.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

8.10 – Hello Mabel ou On a Busy Wire (2b) – R : Mabel Normand.

29.10 – Gentlemen of Nerve (Chariot et Mabel aux courses) (1b) – R : Ch. Chaplin. (d.v.)

2.11 – Lovers’ Post Office (1b) – R : Roscoe Arbuckle.

9.11 – His Trusting Place (Chariot papa) (2b) – R : Ch. Chaplin. (d.v.)

14.11 – How Heroes Are Made (1b) – R : Charles Parrott.
Copie à la la Bibliothèque du Congrès (Washington).
Catalogue Blackhawk.

16.11 – Fatty’s Jonah Day (Fatty et son sosie) (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie au musée d’Art moderne de New York.

21.11 – Fatty’s Wine Party (Fatty fait des fredaines) (1b) – R : Roscoe Arbuckle.

23.11 – The Sea Nymphs (Mabel et le cachalot) (2b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie au Film Museum (Munich, RFA).

5.12 – Getting Acquainted (Chariot et Mabel en promenade) (1b) – R : Ch. Chaplin. (d.v.)

1915

14.1 – Mabel’s and Patty’s Wash Day (La lessive de Mabel) (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington, USA). (d.v.)

18.1 – Mabel’s and Fatty’s Simple Life (La belle amie de Fatty) (2b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington). (d.v.)

23.1 – Fatty And Mabel at the San Diego Exposition (Fatty et Mabel visitent l’exposition) (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington).

28.1 – Mabel, Fatty and the Law (Mabel épouse Fatty) (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington). (d.v.)

11.2 – Mabel’s and Fatty’s Married Life (Fatty et Mabel se marient) (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington). (d.v.)

15.3 – That Little Band of Gold (Fatty et Mabel à l’opéra) (2b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington).

Wished on Mabel (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington).

22.4 – Fatty And Mabel Viewing the World’s Fair at San Francisco (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Catalogue Blackhawk.

1.5 – Mabel’s Wilful Way (La volonté de Mabel) (1b) – R : Roscoe Arbuckle.
Copie conservée.

26.4 – Their Social Splash (1b) – R : Arvid Gillstrom. (d.v.)

3.6 – Mabel Lost and Won (Le flirt de Mabel) (1b) – R : Mabel Normand.
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington).

21.6 – The Little Teacher ou Small Town Bully (Mabel institutrice) (2b) – R : Mack Sennett ;
Copie à la Bibliothèque du Congrès (Washington). (d.v.)

10Triangle-Keystone :

7.11 – Ma Valet (Le nouveau valet) (3b) R : Mack Sennett.
Copie au musée George-Eastman (Rochester, USA).

14.11 – Stolen Magic (Le couturier flirte) (2b) – R : Mack Sennett.

1916

9.1 – Fatty and Mabel Adrift (Fatty et Mabel à la mer) (3b) – R : Roscoe Arbuckle.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

30.1 – He Did and He Didn’t ou Love and Lobsters (Le cauchemard de Fatty) (2b) – R : Roscoe Arbuckle.
Catalogue Blackhawk. (d.v.)

20.2 – Bright Lights ou The Lare of Broadway (Pour l’amour de Mabel) (2b) – R : Roscoe Arbuckle.

1926

11Hal Roach-Pathé :

7.11 – Raggedy Rose (3b) – R : Richard Wallace et Stan Laurel.
Catalogue Film Classic Exchange. (d.v.)

5.12 – The Nickel Hopper (3b) – R : F. Richard Jones. (d.v.)

1927

2.1 – Anything Once (2b) – R : F. Richard Jones. (d.v.)

30.1 – Should Men Walk Home (2b) – R : Leo McCarey.
Copie conservée.

27.2 – One Hour Married (2b) – R : Jerome Strong – Sup. : Richard Wallace.

2. LONGS MÉTRAGES :

1914

12Keystone :

Tillie’s Punctured Romance (Le roman comique de Chariot et de Lolotte) (6b) – R : Mack Sennett. (d.v.)

1918

13Mack Sennett-Paramount :

Mickey (Mickey) (7b) – R : F. Richard Jones. (d.v.)

14Samuel Goldwyn :

Dodging a Million (Le mystérieux héritage d’Anabella) (6b) – R : George Lane Tucker.

Joan of Plattsburg (5b) – R : George Lane Tucker.

The Venus Model (5b) – R : Clarence Badger.

The Floor Below (6b) – R : Clarence Badger.

Back to the Woods (5b) – R : George Irving.

Peck’s Bad Girl ou Oh, Oh Mabel ! (Le petit démon du village) (5b) – R : Charles Giblyn.

A Perfect 36 (5b) – R : Charles Giblyn.

1919

Sis Hopkins (5b) – R : Clarence Badger.

The Pest (6b) – R : Christie Cabanne.

When Doctors Disagree (5b) – R : Victor L. Schertzinger.

Upstairs (5b) – R : Victor L. Schertzinger.

Jinx (5b) – R : Victor L. Schertzinger

1920

Pinto (5b) – R : Victor L. Schertzinger.

The Slim Princess (La princesse est trop maigre) (6b) – R : Victor L. Schertzinger.

1921

What Happened to Rosa (La jolie Castillane) – R : Victor L. Schertzinger.
Catalogue Thunderbird (en version réduite 4b). (d.v.)

15Mack Sennett :

Molly O’ (Molly ou Rêve de 16 ans) (8b) – R : F. Richard Jones.

1922

16Goldwyn :

Head Over Heels (5b) – R : Victor L. Schertzinger.

17Triangle-Photocraft Productions (tourné en 1915) :

Oh ! Mabel Behave (5b) – R : Mack Sennett.

18Mack-Sennett-Allied Producers and Distributors :

Suzanna (Suzanna) (8b) – R : F. Richard Jones.

1923

19Mack Sennett Associated Exhibitors :

The Extra-Girl (Vedette d’occasion) (6b) – R : F. Richard Jones.
Catalogue Blackhawk (d.v.)

Les copies de tous ces longs métrages ont été conservées à l’exception de Suzanna. Seule une copie incomplète (la 3e bobine manque) de Molly’O existe au Gosfilmofond de Moscou.

Notes

1 La biographie de M. Normand repose essentiellement sur l’ouvrage de Stuart Oderman, op. cit.

2 La filmographie repose sur l’ouvrage de William Thomas Sherman, Mabel Norman, a Source Book to Her Life and Films, éd. par l’auteur, 1994.

© CNRS Éditions, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search