Version classiqueVersion mobile

Les petits maîtres du burlesque américain, 1902-1929

 | 
Jean-Jacques Couderc

Troisième partie: les héros du «séries»

Jimmy Adams

Texte intégral

  • 1 Richards M. Roberts, « Past Humour, Present Laughter, the Comedy Film Industry 1914-1945 », in Clas (...)

1Né le 4 octobre 1888 à Paterson (New Jersey), James Adams semble avoir débuté dans la carrière cinématographique en 1917 à la Fox au côté de Lloyd Hamilton. En 1919, on le retrouve chez Universal pour qui il tourne quelques films en vedette jusqu’en 1920, date à laquelle il passe chez Educational où on lui connaît comme partenaire Lige Conley. Avec Sid Smith (qui rejoindra plus tard Mack Sennett), il forme ensuite le tandem vedette de la série des Hallroom Boys pour C.B.C. Film Corp., mais il sera remplacé vers le milieu de l’année 1922 par George Williams. En 1923, il travaille pour Christie-Educational1, puis en 1927 pour Christie-Paramount jusqu’en 1928. Avec Marvin Hatley et Frank Gage, il fonde un trio musical (les Ranch Boys) qui apparaîtra dans six comédies de Charley Chase. Il meurt d’un accident cardiaque le 19 décembre 1933 à Glendale (Californie).

2Jimmy Adams a connu en France un certain succès comme en témoigne le nombre relativement important de ses films distribués en format réduit, aussi bien en 8 millimètres qu’en 9,5. Le crâne assez dégarni, une fine moustache, mince de stature, Jimmy Adams porte volontiers un melon gris et des pantalons trop courts. Dans A Fresh Start (1920), son partenaire est Frank Coleman (baptisé Flip dans les copies distribuées par Pathé) : tous deux, à peine sortis de prison, jouent au pickpocket avec le gardien qui les libère. Plus tard, Jimmy, habillé à la Max Linder (habit et haut-de-forme) marivaude avec la femme (Marvel Rea) d’un riche et gras bourgeois ; Flip sert de doublure lorsque le mari jaloux est en vue. Tout le monde se retrouve à l’hôtel du Zoo et, bien entendu, Jimmy échoue dans la chambre de la jeune femme ; enfin, à la suite de poursuites hystériques et grâce à une échelle capricieuse, les lions pénètrent dans les lieux du drame...

3Bang ! (1921) est une parodie de western : Jimmy et Flip sont réveillés dans leur cabane par un savant bricolage qui permet de préparer le breakfast tout en restant au lit ; puis suivent une série de gags assez sadiques dont les victimes sont un splendide chat à poil long et un petit chien : le minet, dont la queue est coincée dans la commande du store, se retrouve pendu en haut de la fenêtre, puis les deux bêtes, fourrées sous les draps de lit, se livrent à une furieuse bataille ; enfin, elles s’emprisonnent dans un oreiller, ainsi agité de soubresauts mystérieux ; le toutou, qui auparavant a été inondé de crème, en sort emplumé et flageolant... Plus loin, Jimmy est en rivalité amoureuse avec un shérif-adjoint (en réalité un dangereux hors-la-loi) : assis face à face pour prendre leur café, chacun tire à son tour la table pour que l’autre verse le liquide brûlant sur ses genoux... Flip, ami maladroit de Jimmy, finit quand même par sauver ce dernier de la pendaison... Dans Holy Smoke, qui date de la même année, Jimmy est avec son compère, le gros Charles Gairman, employé dans un hôtel. Le patron est victime d’un escroc qui vole la police d’assurance, puis met le feu à l’hôtel. Jimmy sauve la situation en retrouvant le précieux document. Un curieux ascenseur double, l’un servant de contrepoids à l’autre, est à l’origine de gags originaux : ainsi, un client écrasé par cet engin démoniaque, ressort nanifié (gag repris dans Liberty, 1929, avec Laurel et Hardy).

4Enfin, dans Meet the Folks, plus tardif puis qu’il fut tourné pour Al Christie en 1927, apparaît un Jimmy au comique beaucoup plus sophistiqué : il s’agit encore d’une parodie de western, mais le scénario et les gags sont plus élaborés. Le début est brillant : Jimmy (James Pettingill), élégant hypocondriaque, va rejoindre par le train son oncle dans l’Ouest sauvage : il surveille son pouls, sa température, pulvérise du désinfectant dans le wagon, puis finit par se placer une pince à linge sur le nez... La suite est une très libre adaptation de Romeo et Juliette, car les Pettingill et les Blake (dont fait partie la jolie Gayle Lloyd) se livrent une perpétuelle guérilla. Jimmy, pour être admis dans la famille, est soumis au test de GuillaumeTell ; le tireur louche désespérément, mais Jimmy, pris d’une crise d’éternuements, s’en tire... Pendant la rituelle fusillade entre les deux camps, Jimmy et Gayle se réfugient dans une cabane qu’ils déplacent à leur gré, finissant par tomber sur le toit d’un wagon en marche. Cette excellente comédie, réalisée par Robert Kerr, montre que Christie savait aussi produire des films de mouvement.

5Jimmy Adams n’avait certes pas créé un personnage très original, mais son physique « ordinaire» permettait au spectateur de s’identifier facilement à lui. Sans agressivité, mais débrouillard, très attiré par le beau sexe, il avait su aisément gagner la sympathie des spectateurs.

FILMOGRAPHIE

1. COURTS MÉTRAGES :

1917

6Sunshine Comedies-Fox :

11.11 – Roaring Lions and Wedding Bells (2b) – R : William Campbell, – I : Lloyd Hamilton.

1918

3.2 – Hungry Lions in a Hospital (2b) – R : Jack White, – I : Lloyd Hamilton.

7.4 – A Waiter’s Wasted Life (2b) – R : Jack White et William Watson, – I : Lloyd Hamilton.

28.7 – A Tight Squeeze (2b) – R : Jack White et William Watson, – I : Lloyd Hamilton.

22.9 – Roaring Lions on the Midnight Express (2b) – R : Henry Lehrman, – I : Lloyd Hamilton.

17.11 – Mongrels (2b) – R : Jack White, – I : Lloyd Hamilton.

29.12 – The Son of a Hun (2b) – R : Jack White, – I : Lloyd Hamilton.

1919

23.2 – His Musical Sneeze (2b) – R : Jack White, – I : Lloyd Hamilton.

7Century Comedies-Stern Brothers-Universal (R/Sc. : FredFishback) :

10.4 – A Jungle Gentleman (2b) ; 3.9 – A Village Venus (2b) ; 1.10 – Chasing Her Future (2b) ; 5.11 – Africa Lions and American Beauties (2b) ; 15.12 – The Good Chip Rock’n Rye (2b) ; 22.12 – Weak Heart and Wild Lions (2b).

1920

12.1 – A Baby Doll Bandit (2b) ; 9.2 – Over the Transom (2b) ; 30.8 – Movie Hero (2b).

8Mermaid Comedies-Educational :

?.7 – A Fresh Start (Gare aux fauves ou Prenez garde aux lions) (2b) – R : Jack White (Catalogue Pathescope 9,5 et Film-Office) ; 29.9 – Nonsense (2b) – R : Jack White ;

20.10 – Dynamite (1b) – R : G.W. Pratt, – I : Lloyd Hamilton, Ray Berger, Iva Brown – presence de J.A. non confirmee (Catalogue Pathescope 9,5).

1921

27.2 – Holy Smoke (2b) – R : Jack White (Catalogue Collectors Club, sous le titre Hotel Hysteria, incomplet, lb) I : Charles Gairman, Eleanor Lynn ; 27.3 – Bang ! (Vive le FarWest) (2b) – R. Jack White (copie 8 mm) ; 31.7 – Sunless Sunday (2b)-R : Jack White ; 1.12 – Free and Easy (2b) – R : Jack White, – I : Lige Conley.

1922

9Hallroom Boys Comedies – Federated Film Exchanges (I : Sid Smith, 2b) :

6.1 – Nobody’s Baby – R : Herman C. Raymaker ; 23.1 – From Soup to Nuts – R : Noel M. Smith ; ?.2 – Beware of Blondes – R. Noel M. Smith ; ?.2 – Better Late Than Never – R : Herman C. Raymaker; ?.2 – Game Birds – R : Noel M. Smith ; 24.3 – The Dentist – R. Noel M. Smith ; 6.4 – Breaking into Jail – R : Noel M. Smith ; 25.5 – No Money to Guide Him – R : Noel M. Smith.

10Mermaid Comedies-Educational :

3.10 – The Steeplechaser (2b) – R : Jack White, – I : Lige Conley, Eleanor Lynn.

11Cameo Comedies-Educational (2b – R : Fred Hibbard – I : Virginia Vance) ;

12.11 – Crash ; 26.11 – Pitter, Patter -, 10.12 – Once Over ; 24.12 – Harry Up.

12Mermaid Comedies-Educational :

31.12 – A Good Scout (2b) – R ; Jack White.

1923

13Cameo Comedies-Educational (1 b – R : Fred Hibbard – I : Virginia Vance) ;

7.1 – Ouch ; 21.1 – Tea n’Tea ; 4.2 – Bumps ; 18.2 – Dog Sense ; 4.3 – Broke -, 18.3 – Oh ! Sister.

14Christie Comedies-Educational :

8.4 – Green as Grass (Du désordre dans l’arrivée) (2b) – R : Scott Sidney – Sc. : Walter Graham, – I : Charlotte Merriam, William Irving, William Chapman, George B. French.

15Cameo Comedies-Educational (1 b – R : Fred Hibbard – I : Virginia Vance) :

15.4 – The Dude ; 29.4 – Trafic.

16Christie Comedies-Educational (2b) :

20.5 – Roll Along – R : Al Christie – Sc. : Robert Hall ; 14.10 – Done in Oil (Une bonne affaire) – R : Scott Sidney – Sc. : Walter Graham, – I : Babe London, Charlotte Merriam, George Burton, George B. French (Catalogue Connaissance du Cinéma, d.v.) ; 16.12 – Black and Blue – R : Harold Beaudine – Sc. : Frank R. Conklin, – I : Victor Rodman, Lila Leslie, Ward Caulfield, George Burton.

1924

10.2 – Aggravatin’ Papa – R. Harold Beaudine – Sc. : Robert Hall, – I : Duane Thompson, George Pearce, Budd Fine; 6.4 – Safe and Sane – R : Harold Beaudine – Sc. : Robert Hall ; 18.5 – Nerve Tonic (Par ici la sortie)-R : Harold Beaudine – Sc. : Walter Graham, – I : Marie Astaire, Jay Belasco, George Pearce (copie super-8) ; 24.8 – Savage Love – R : Scott Sidney – Sc. : Keena Thompson, – I : James Harrison, Vera Steadman, Lila Leslie, Harry Dunkinson, Earl Rodney, Natalie Johnson, Jack Duffy ; 2.11 – Why Hurry : ? – R : Harold Beaudine – Sc. : Frank R. Conklin, – I : Kathlenn Myers, Baby Bunting, Eddie Baker, Natalie Johnson, Ward Caulfield.

1925

18.1 – Step Fast – R : Harold Beaudine – Sc. : Frank R. Conklin, – I : William Irving, George Williams, Vera Steadman, Billy Bletcher, Budd Fine ; 22.3 – Love Goofy – R : Gil Pratt ou Jimmy Adams – Sc. : Keene Thompson, – I : Molly Malone, Billy Bletcher, Eddie Baker, Lincoln Plummer ; 31.5 — Sit Tight – R : Harold Beaudine, – I : Kathleen Myers, George Williams, Ray Gallagher, Eddie Baker ; 27.9 – Be Careful – R : Harold Beaudine ; 29.11 – Fair but Foolish R : William Watson. (d.v.)

1926

17Jimmy Adams Comedies-Al Christie (2b) :

24.1 – For Sadie’s Sake – R : Harold Beaudine – Sc. : Frank R. Conklin (copie 8 mm, d.v.) ; 4.3 – Whoa Emma – R : Robert Thornby ; 9.5 – Gimme Strength – R. William Watson – Sc. : Sig Selig, – I : Kalla Pasha, Molly Malone ; 7.6 – Chase Yourself – R : William Watson – Sc. : Frank R. Conklin ; 29.8 – Beauty a la Mud – R : Harold Beaudine-Sc. : Sig Selig (catalogue Blackhawk, d.v.) ; 31.10 – Shell Socked ou Shell Locked – R : Walter Graham – Sc. : Frank R. Conklin.

1927

2.1- Wild and Woozy – R : Harold Beaudine – Sc. : Sig Selig ; 13.3 – Here Comes Precious – R : Earle Rodney – Sc. : Hal Conklin ; 22.5 – No Sparking – R -. Harold Beaudine – Sc. : Hal Conklin ; 10.7 – Meet the Folks – R : Robert Kerr – Sc. : Hal Conklin, – I : Gayle Lloyd (copie super-8).

18Al Christie Comedies-Paramount (2b) :

27.8 – Dr. Quack – R : Robert Kerr – Sc. : Hal Conklin ; 8.10 – Oh, Mummy – R : Harold Beaudine – Sc. : Sig Selig ; 19.11 – Ocean Blues – R : Robert Kerr – Sc. : Sig Selig ; 31.12 -Swiss Movements – R : Robert Kerr-Sc. : Hal Conklin (copie 8 mm).

1928

11.2 – Holy Mackerel ! – R : Harold Beaudine – Sc. : Frank R. Conklin ; 24.3 – Love Shy – R : Harold Beaudine – Sc. : Sig Selig ; 28.4 – Goofy Ghosts – R : Harold Beaudine-Sc. : Sig Selig (d.v.) ; 16.6 – Slippery Heels – R : Harold Beaudine – Sc. : Sig Selig.

FILMS PARLANTS :

1930

The Rolling Stone (2b).

19Hal Roach-MGM :

27.12 – High C’s (2b) – R : James W. Horne, – I : Charley Chase.

1931

25.4 – Rough Seas (2b) – R : James Parrott, – I : Charley Chase.

1932

30.1 – The Tabasco Kid (2b) – R : James W. Horne, – I : Charley Chase.

1933

3.6 – Arabian Nights (2b) – R : Charles Parrott, – I : Charley Chase.

2.9 – Sherman Said It (2b) – R : Charles Parrott, – I : Charley Chase.

21.10 – Midsummer Mush (2b) – R : Charles Parrott, – I : Charley Chase.

T.O.N.I. :

20Catalogue Pathéscope 9,5 :

An Accidental Champion (1b)

21Catalogue Connaissance du cinéma :

Une bonne affaire

Un tonton farceur

2. LONGS MÉTRAGES :

1924

Triumph (8b) – R : Cecil B. De Mille – Sc. : Jeanie MacPherson.

Hold Your Breath (Une femme a osé ou En hauteur) (6b) – R : Scott Sidney, – I : Dorothy Devore, Max Davidson, Walter Hiers, Tully Marshall, Priscilla Bonner, James Harrison, Lincoln Plummer, Rose Gore, Patricia Palmer, Jay Belasco, George Pearce, Victor Rodman, Budd Fine, Eddie Baker, D. Carter.
Catalogue Kodascope (incomplet, 3b) 1925

Stop Flirting (6b) – R : Scott Sidney – Sc. : Joseph Famham.

1926

Herman O’ War (6b) – R : Frank Urson – Sc. : Charles Logue.

1928

The Farmer’s Daughter (6b) – R : Norman Taurog et Arthur Rosson – Sc. : Gilbert W. Pratt.

1929

The Office Scandal (7b) – R : Paul L. Stein – Sc. : Paul Gangelin et Jack Jungmeyer, – I : Phyllis Haver.

1930

The Grand Parade (8b) – R : Fred Newmeyer – Sc. : Edmund Goulding.

COMME REALISATEUR SEULEMENT :

22Juvenile Comedies-Universal :

1.11.1922 Ginger Face (2b) – I : Johnny Fox.

Notes

1 Richards M. Roberts, « Past Humour, Present Laughter, the Comedy Film Industry 1914-1945 », in Classic Images, n° 212, février 1993, pp. 42-44 et p. 56.

© CNRS Éditions, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search