Version classiqueVersion mobile

Les petits maîtres du burlesque américain, 1902-1929

 | 
Jean-Jacques Couderc

Deuxième partie : dix célébrités

L’école Mack Sennett

Billy Bevan, Ben Turpin et Roscoe Arbuckle

Texte intégral

1Le choix de ces trois comédiens pour représenter la plus prestigieuse école du burlesque s’est imposé rapidement.

2Billy Bevan débute tardivement chez le Canadien, en 1920, mais va rester une dizaine d’années avec lui. Presque tous ses films sont des réussites : ce clown jovial et lunatique, comédien type de l’écurie Sennett, semble avoir particulièrement inspiré scénaristes et gagmen.

3Ben Turpin est aussi incontournable que Billy : le « Frenchman » est sans doute le comédien le plus célèbre de la troupe si l’on excepte Chaplin. Son fameux regard divergent est une intarissable source de gags.

4Enfin, Roscoe « Fatty » Arbuckle fait partie des pionniers de la Keystone, qu’il quittera pratiquement au moment où Turpin y fait son entrée. Fatty reste seulement quatre ans chez Sennett, mais devient rapidement l’auteur complet de la quasi-totalité de ses films, créant une œuvre profondément originale tout en restant fidèle à l’esprit slapstick du Maître. Certaines de ses comédies comptent parmi les chefs-d’œuvre du burlesque.

© CNRS Éditions, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search