Version classiqueVersion mobile

Les petits maîtres du burlesque américain, 1902-1929

 | 
Jean-Jacques Couderc

Première partie : Les producteurs et réalisateurs

David Horsley

Texte intégral

  • 1 La biographie de David Horsley repose sur les ouvrages suivants :
    Blair Miller, op. cit., p. 110-11 (...)

1Né en 18741, cet Anglais fonde sa première compagnie cinématographique, la Centaur Film, avec Ludwig G. B. Erb. Ils se séparent en 1910 et la Centaur disparaît momentanément. Avec son frère William, David crée alors en 1911 la Nestor Film Company, que dirige Al Christie, et fait construire les premiers studios de cinéma à Hollywood (fin octobre 1911). En mai 1912, David, président de la Nestor, vend sa compagnie à Universal et reprend la Centaur Film dont les studios n’étaient pas à Hollywood mais à Bayonne (New Jersey). Il lance alors les Ace Comedies (1 bobine) à raison d’un film par semaine. À la suite de la fusion de la Nestor avec Universal, Horsley devient secrétaire général de l’Universal. La Nestor va continuer à produire des comédies avec, comme vedette, le tandem Eddie Lyons – Lee Moran. Lorsque Christie quitte la Nestor en 1916, il emmène avec lui le célèbre couple. David Horsley réussit cependant à le ramener au bercail en créant pour ces deux comiques les Star Comedies (1918-1920), distribuées par Universal. Entre-temps, Horsley avait fondé en 1915 les MinA (Made in America) Films dont les comédies, dirigées toutes par Milton Fahrney, étaient distribuées par General Film Company. La vedette en était un ancien clown de cirque, Harry La Pearl (1885-1946), puis George Ovey à partir de juin 1915. En août 1915, Horsley arrête de produire des films pour la MinA, qui continuera par ailleurs jusqu’au début de 1916. Horsley lance alors les CUB Comedies, distribuées par Mutual, dont la vedette est encore George Ovey (baptisé Jerry aux États-Unis et, en France, Georget) entouré de Goldie Colwell, Janet Sully et Louis Fitzroy. Mais General Film arrête la diffusion des CUB Comedies, qui seront remplacées par les VIM Comedies (novembre 1915) avec Bobby Bum et Walter Stull. En 1914, lors d’un voyage en Europe, David Horsley avait acheté à Londres la ménagerie du cirque Bostock en faillite. Après avoir ramené tous les animaux à Los Angeles, il fit construire un zoo qui lui coûta beaucoup d’argent : couvert de dettes, Horsley fut conduit à liquider ses affaires et à abandonner le cinéma. Il disparaît le 23 février 1933 à Sunland (Californie).

Notes

1 La biographie de David Horsley repose sur les ouvrages suivants :
Blair Miller, op. cit., p. 110-111.
Jean Mitry, Histoire du cinéma, op. cit., t. I, pp. 116 et 241.

© CNRS Éditions, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search