Version classiqueVersion mobile

Saints et société en Islam

 | 
Rahal Boubrik

Troisième partie. L’expansion de la fâdiliyya, l’ordre colonial et la question de la succession

Chapitre 8. Mâ’ al-‘Aynayn : la conquête de la Sâgiya al-Hamrâ’

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le deuxième personnage de notre étude est Mâ’ al-‘Aynayn. Il naquit le 27 sha‘bân 1246/10 février 1831 dans le Hawd. Sa mère est Khadîja mint al-Ma‘lûm, de la tribu d’Idawbja. Elle fut l’une des premières femmes de Muhammad Fâdil. Mâ’ al-‘Aynayn demeura jusqu’à l’âge de 28 ans avec son père, qui fut son unique maître dans les sciences ésotérique et exotérique ; à la fin de sa formation, il lui donna l’autorisation (fakka ’anhu al-hajar)1 d’entreprendre son premier voyage. Mâ’ al-‘Aynayn prit la direction des lieux saints. Au retour de son pèlerinage, il se lança dans la quête d’un territoire, et son choix se fixa sur une région du nord du pays bidân, et en particulier sur la Sâgiya al-Hamrâ’.

Pourquoi le nord ?

Pourquoi le nord ? Tout d’abord pour éviter d’entrer en concurrence avec ses frères. Mais la raison majeure de son choix demeure l’absence d’autorité religieuse dans la Sâgiya al-Hamrâ’, région, par ailleurs, située sur les axes de commerce transsaharien entre le Maroc et l’Oue...

© CNRS Éditions, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search